Archives de catégorie : Evénements scientifiques et culturels

Dans cette catégorie on retrouvera les posts concernant les colloques, conférences, journées d’étude et workshops abordant la période moderne.

Colloque – 23-24/02/2017 – La reconquête par le livre et l’image. Au cœur de la réforme catholique dans les Pays-Bas (XVIe-XVIIes.)

La reconquête par le livre et l’image. Au cœur de la réforme catholique dans les Pays-Bas (XVIe-XVIIes.)

Winning Back with Books and Prints. At the Heart of the Catholic Reformationin the Low Countries (16th-17th c.)

Lieu: Université de Liège, Salle des Professeurs, A1-Bâtiment central – Place du 20 Août

Date de l’événement: 23-24/02/2017

Programme:

8.45. Welcome coffee, registration /Accueil et inscription

9.15. Presentation

Session I 09.30-11.00

Heleen WYFFELS (KU Leuven) Assessing survival rates of widow-printers’businesses in sixteenth-century Antwerp

Rosa DE MARCO (ULg/Transitions) Les sources emblématiques des marques d’imprimeurs dans les Pays-Bas méridionaux (1561-1640)

Renaud ADAM (F.R.S./FNRS–ULg/Transitions) L’imprimerie à Bruxelles sous les archiducs Albert et Isabelle (1598-1633)

Pause

Session II 11.30-12.30

DirkI MHOF (Plantin-Moretus Museum) A lucrative illustrated prayer book for decades: Canisius’s Manuale catholicorum published by the Plantin Press

Renaud MILAZZO (Paris Saclay/Univ. Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) Les ventes internationales des livres d’emblèmes jésuites par l’officine plantinienne: l’exemple du Père Joannes David au début du XVIIe siècle

13.00. Lunch / Repas

Session III 14.30-15.30

Alexander SOETAERT (KU Leuven) A French book in the Low Countries: Matthieu de Launoy’s ‘Déclaration et réfutation’ and its reissues in Douai, Cambrai and Antwerp

Ruth S. NOYES (Wesleyan University) ‘Per modum compendii a Leonardo Damerio Leodiensi in lucem editum.’ Odo van Maelcote and Leonard Damery’s astrolabium aequinoctiale and the Catholic Reformation converting [im]print

Pause

Session IV 16.00-17.00

Paul ARBLASTER (Univ. Saint-Louis, Bruxelles/Louvain School of Translation and Interpreting) The rhetoric and imagery of crusading in some Antwerp responses to the Bohemian crisis

Johan VERBERCKMOES (KU Leuven) L’hilarité chrétienne au temps des Archiducs Albert et Isabelle

17.15. Cécile Oger, Conservatrice, Présentation des trésors de la Bibliothèque Alpha de l’Université de Liège et Stéphanie Simon, Responsable de la cellule numérisation, Présentation du programme de numérisation DONum (Dépôts d’Objets Numérisés) (http://donum.ulg.ac.be)

9.00. Coffee / Accueil

Session V 9.30-11.00

Walter S. MELION (Emory University) Haeretici typus, et descriptio: Heretical and Anti-Heretical Imagemaking in Jan David S.J.’s Veridicus Christianus

Annelyse LEMMENS (UCL/GEMCA) Les frontispices de livre à l’épreuve de la contre-Réforme: un rebranding par l’image

Gwendoline de MÛELENAERE (UCL/GEMCA) Les affiches de thèses dédiées à Léopold-Guillaume d’Autriche, au service de la Pietas Austriaca

Pause

Session VI 11.30-12.30

Valentine LANGLAIS (Univ. Paul Valéry, Montpellier/Univ. Genève) L’iconographie de la Dernière Cène dans l’Evangelicae Historiae Imagines de Jérôme Nadal, 1593

Marie-Élisabeth HENNEAU (ULg/Transitions) Pratiques de lectures dans les couvents féminins des Pays-Bas méridionaux et du pays de Liège (XVIIe-début XVIIIe s.)

13.00. Lunch / Repas

14.30. Exhibition / Exposition (Musée Grand Curtius): Une réforme, un livre : Luther et la bible palatine

 

Source de l’info: ULg

Conférence – 23/02/2017 – Thomas More et Érasme : une amitié littéraire

Thomas More en Erasmus: een literaire vriendschap
Thomas More et Érasme : une amitié littéraire

Lieu : Bruxelles, Maison d’Erasme
Date de l’événement : 23/02/2017 (19h)

Argument :

In 2016 was het 500 jaar geleden dat Thomas Mores bekendste werk, de Utopia verscheen bij Dirk Martens in Leuven. More en Erasmus waren toen al zo’n twintig jaar bevriend met elkaar. Van bij hun kennismaking in Londen voelden beide humanisten zich tot elkaar aangetrokken: ze deelden hun literaire interesse, schreven Latijnse gelegenheidsverzen en wensten een betere kennis van het Grieks te verwerven. Bovendien hielden ze allebei van spot en satire. Toen bleek dat eerst Erasmus’ Lof der Zotheid en vijf jaar later ook zijn vertaling van het Nieuwe Testament op hevige kritiek stuitte bij zijn collega’s in Leuven zou More naar zijn pen grijpen om zijn vriend te verdedigen.

Jeanine De Landtsheer is als onderzoekster verbonden aan het Seminarium Philologiae Humanisticae van de KU Leuven, waar ze zich toelegt op de kritische editie van de correspondentie van Justus Lipsius. Ze vertaalde ook een ruime selectie uit de Colloquia en de Adagia van Erasmus, evenals enkele van zijn pedagogische werken.

Toegang gratis mits plaatsbespreking online of 02.521.13.83              

Hans Holbein de Jongere (kopie naar), Portret van Thomas More, na 1527. Londen, National Portrait Gallery.

Quand l’Utopia, œuvre la plus célèbre de Thomas More, parut en 1516 chez Dirk Martens à Louvain, More et Érasme se connaissaient depuis une vingtaine d’années. Dès leur première rencontre à Londres, une affinité croissante lia les deux humanistes : tous deux se passionnaient pour la littérature classique, écrivaient en latin de la poésie de circonstances et souhaitaient améliorer leur connaissance du grec. Ils partageaient par dessous tout un intérêt pour l’ironie et la satire. Lorsque l’Éloge de la Folie d’Érasme et, cinq ans plus tard, sa traduction du Nouveau Testament furent durement critiquées par les théologiens de Louvain, More n’hésita pas à saisir sa plume pour défendre son ami. Conférence en néerlandais.

Jeanine De Landtsheer est membre du Seminarium Philologiae Humanisticae de la KU Leuven. Elle s’occupe de l’édition critique de l’œuvre épistolaire de Juste Lipse. Elle a traduit une sélection des Colloques et des Adages d’Érasme, ainsi que quelques-uns de ses traités pédagogiques.

Entrée gratuite, sur réservation au 02 521 13 83 ou info@erasmushouse.museum

Source : Maison Erasme

Formulaire d’inscription

Colloque – 09-10/02/2017 – Flandes by Substitution : Copies of Flemish Masters in the Hispanic World (1500-1700)

Flandes by Substitution : Copies of Flemish Masters in the Hispanic World (1500-1700)

Lieu : Bruxelles, Institut royal du Patrimoine artistique (KIK-IRPA)
Date de l’événement : 9-10/02/2017
Date limite d’inscription : 03/02/2017

Argument :

The artistic heritage of the regions that once formed part of the former Spanish Empire includes a large number of painted copies after Flemish masters made during the sixteenth and the seventeenth centuries. Most of these works have received little attention even though they constitute a valuable source for understanding the artistic influence of the Southern Netherlands on Spanish and Latin American art and society in this period. Indeed, the study of copies of Flemish masters sheds light on a number of art historical issues, including the means of diffusion of artistic models, stylistic trends and the dynamics of the art market and the world of collecting. These copies are a valuable testimony to the political, commercial and cultural ties that existed between the Hispanic territories and the Southern Netherlands.

On 9 and 10 February 2017 an international conference will be held on the copies of paintings of Flemish masters from the sixteenth and the seventeenth centuries related to the Hispanic world. The event will take place at the Royal Institute for Cultural Heritage (KIK-IRPA) in Brussels and is organized in collaboration with the Spanish National Research Project COPIMONARCH. La copia pictórica en la Monarquía Hispánica, siglos XVI-XVIII (I+D HAR2014-52061-P) from the Universidad de Granada.

The conference will focus on the phenomenon of the copy from a large variety of approaches, ranging from workshop practices to collecting, trade and patronage. Papers on particular copies have been taken into consideration, but special attention has been paid to the driving forces behind the export-driven market of copies, such as artists, patrons, collectors and merchants. By taking into account cultural, religious, political and socio-economic dynamics, this conference aims to shed new light on the multifaceted artistic impact of the Southern Netherlands on the Hispanic world during the sixteenth and seventeenth centuries.

Scientific Direction:

David García-Cueto, Universidad de Granada
Eduardo Lamas-DeIgado, Royal Institute of Cultural Heritage, Brussels

Scientific Committee:

Elena Alcalá (Universidad Autónoma de Madrid)
Christina Ceulemans (KIK-IRPA, Brussels)
Maria Cruz de Carlos (Museo Nacional del Prado)
Christina Currie (KIK-IRPA, Brussels)
Hélène Dubois (Ghent University / KIK-IRPA, Brussels)
Pedro Flor (Universidade Nova de Lisboa)
Bart Fransen (KIK-IRPA, Brussels)
David García-Cueto (Universidad de Granada)
Pierre-Yves Kairis (KIK-IRPA, Brussels)
Eduardo Lamas-Delgado (KIK-IRPA, Brussels)
Didier Martens (Université Libre de Bruxelles)
Benito Navarrete (Universidad de Alcalá de Henares).

Source : KIKIRPA

Conférence – 07/02/2017 – Une aventure scientifique à travers des histoires connectées

Rencontre avec Sanjay Subrahmanyam

à l’occasion des docteurs honoris causa 2017 UCL

Lieu : UCL, Louvain-la-Neuve, Auditoire Montesquieu 11
Date : mardi 7 février, 10h-12h

subrahmanyam-7fevrier2017

Le mardi 7 février, au Montesquieu 11, Sanjay Subrahmanyam, qui se verra décerner le titre de docteur honoris causa de l’UCL le 6 février, rencontrera la communauté universitaire de 10h à 12h à propos de son parcours intellectuel: Une aventure scientifique à travers des histoires connectées. Menée par Silvia Mostaccio, sa marraine, cette rencontre ouverte aux étudiants et aux chercheurs, sera suivie d’un moment de questions/réponses.

Inscription obligatoire à l’adresse suivante

Source : UCL

Séminaire – 31/01/2017 – Sanjay Subrahmanyam – Autour de l’histoire connectée

« Autour de l’histoire connectée »
par Sanjay Subrahmanyam
Date : 31/01/2017, 10h-17h
Lieu : UCL, Louvain-la-Neuve, Halles Universitaires, Sénat Académique
subrahmanyam-31janv2017
Le but du séminaire est de rencontrer Sanjay Subrahmanyam, futur docteur honoris causa de l’Université catholique de Louvain, autour de la démarche qui est la sienne -l’histoire connectée- à  partir d’une conférence de sa part.
La conférence aura comme point de départ deux articles et une interview disponibles dans le portfolio. Il sera important d’avoir lu ces publications avant le 31 janvier. La conférence sera suivie d’un dialogue avec les historiens présents, tout en donnant un espace privilégié à l’échange interdisciplinaire qui correspond à  la façon de travailler des instituts INCAL et IACCHOS, ainsi qu’aux habitudes de Subrahmanyam lui-même. Une attention particulière sera portée aux jeunes chercheurs (doctorants, post-DOC), qui durant l’après-midi pourront présenter à Subrahmanyam une question de recherche en lien avec leur propre recherche, ainsi qu’avec la démarche de « connexion des histoires » et de décalage du regard du scientifique par rapport à  son objet d’enquête, pratiqués par Subrahmanyam. 
Le séminaire est organisé par le LaRHis, avec la collaboration du CIRFASE, du GEMCA et du LAAP.
Source : UCL

Conférence – 09/02/2017 – Ecrire l’histoire des futurs du passé. Réflexion sur quelques utopies, du Moyen-Âge et d’aujourd’hui

« Ecrire l’histoire des futurs du passé. Réflexion sur quelques utopies, du Moyen-Âge et d’aujourd’hui »

par Patrick BOUCHERON

Lieu : Bruxelles, ULB, Campus du Solbosch, Bâtiment S, 1er étage, Salle Dupréel
Date de l’événement : 09/02/2017 (18h)

L’histoire ne fait pas seulement récit de ce qui est advenu, mais de ce qui aurait pu advenir, car le passé est toujours gros d’un avenir incertain. Doit-on pour autant s’abandonner aux délices de l’histoire contrefactuelle? La question mérite en tout cas d’être posé. Elle le sera ici à partir de quelques exemples d’utopies médiévales, c’est-à-dire de la capacité des hommes à imaginer, ailleurs, un autre avenir possible.

 

Conférencier : le Professeur Patrick BOUCHERON
Collège de France, Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe s.

Patrick Boucheron est titulaire de la chaire d’Histoire des Pouvoirs en Europe occidentale (XIIIe-XVIe s.). Il a gagné une reconnaissance internationale par ses travaux consacrés à l’histoire urbaine tardo-médiévale. Parmi ses thèmes de recherche, on peut citer l’expression monumentale du pouvoir, la notion d’espace public, la pensée politique (notamment les pratiques artistiques, mais aussi les usages politiques de la peur). Patrick Boucheron est une voix originale, qui se distingue par la volonté de faire se répondre la discipline historique, les sciences sociales et la littérature, et par son plaidoyer pour une « histoire monde » qui brise les séparations géographiques et temporelles. Il se singularise aussi par sa capacité à jeter des ponts entre passé et présent, en dialoguant de manière engagée avec la Cité dans des contextes non académiques.

Date: le jeudi 9 février 2017à18h00  (PLAN)

La conférence sera suivie d’un cocktail.

Inscription gratuite et obligatoire via le lien suivant : cliquez ici
RSVP avant le 6 février 2017

Renseignements : com.philoscsoc@ulb.ac.be

Conférence organisée par la Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l’ULB en partenariat avec le centre de Recherches SOCIAMM (Sociétés anciennes, médiévales et modernes)

Source : ULB

Conférence – 22/03/2017 – ‘Nooit Meer Alleen’, een onderzoek naar het artistieke autobiografische beeldverhaal

Conférence « Miraeus Lectures »

Eva Cardon
‘Nooit Meer Alleen’, een onderzoek naar het artistieke autobiografische beeldverhaal
(conference en néerlandais)

Lieu : Anvers, Erfgoedbibliotheek Hendrik Conscience
Date de l’événement : mercredi 22/03/2017 (19h)

Argument :

Mijn artistieke loopbaan volgde geen lineair pad. In plaats van me op één medium te concentreren verkoos ik een hybride kunstpraktijk uit te bouwen. Naast het tentoonstellen, cureren en werken in opdracht raakte ik gepassioneerd door de narratieve mogelijkheden van het beeldverhaal. Op het einde van de 20ste eeuw ontwikkelde dit zich tot een volwaardige kunstvorm die aspecten uit de beeldende kunsten en literatuur combineert. Een van de belangrijkste hedendaagse genres binnen het stripmedium is de autobiografie. Maar vaak resulteert een puur persoonlijke getuigenis dan in eenvoudige beeldtaal en ligt de nadruk minder op de artistieke vorm. Mijn doctoraatsonderzoek in de Kunsten (promotoren Pascal Lefèvre en Gerda Dendooven) kan ik kaderen binnen een beweging van hedendaagse Europese kunstenaars die op een poëtische manier omgaan met het stripidioom. Na het publiceren van het experimentele beeldverhaal Wij Twee Samen (2015) over het verliezen van mijn dementerende vader, werk ik voor dit onderzoek opnieuw aan een verhaal met een autobiografische kern. Na enkele case study’s waarvoor ik o.a. samenwerkte met muzikanten en schrijvers bouw ik in de huidige fase van mijn doctoraatstraject in korte hoofdstukken een narratief op rond aspecten van het moederschap. Ik onderzoek de mediumspecifieke mogelijkheden van het beeldverhaal en probeer deze langzaamaan open te breken naar een kunstzinnige context.

Over de spreker: Eva Cardon (Ephameron) behaalde de meestergraden in Schilderkunst en Illustratieve Vormgeving. Ze doceert aan twee kunsthogescholen in België en voert een doctoraatsonderzoek in de Kunsten naar het artistieke autobiografische beeldverhaal. Haar narratief werk bevraagt de gevoelige kant van het leven, waarbij ze alledaagse en intieme drama’s documenteert. Onder kunstenaarsnaam Ephameron publiceerde ze haar illustraties in talrijke dagbladen en magazines zoals The New York Times, De Standaard, De Tijd en Knack. Zij is ook actief als curator en toont haar werk in tentoonstellingen over de hele wereld.

Source de l’info : Boekgeschiedenis

Séminaire – 20/12/2016 – Éric Bousmar – La cour

Séminaire – Les rouages de l’État bourguignon (XIVe–XVIe siècles)

Lieu: Université de Liège, Grand Physique (Bât. A1)
Date de l’événement: 20/12/2016, 14h-16h

Thème : La cour

Intervenant : Éric BOUSMAR (Université Saint-Louis, Bruxelles)

  1. Au cœur de l’État bourguignon : la cour. Pouvoirs, quotidien, rituels et ostentation
  2. Actualité, bilan et perspective

Modérateur : Henri SIMONNEAU (Université de Lille 3)

Organisation : christophe.masson@ulg.ac.be et jonathan.dumont@ulg.ac.be

Source: ULg/Transitions

Conférence – 14/12/2016 – Justus Lipsius (1547–1606) en zijn edities van Caius Cornelius Tacitus: genese en drukgeschiedenis

Conférence « Miraeus Lectures » :

Jeanine De Landtsheer
« Justus Lipsius (1547–1606) en zijn edities van Caius Cornelius Tacitus: genese en drukgeschiedenis »
(conférence en néerlandais)

Lieu : Anvers, Erfgoedbibliotheek Hendrik Conscience
Date de l’événement : mercredi 14/12/2016 (19h)

Argument:

In 1574 publiceerde Justus Lipsius bij Christophe Plantin een geannoteerde editie van de Romeinse historicus Tacitus. Het fraai uitgevoerde boek, een octavo, werd een immens succes en vestigde Lipsius’ reputatie als filoloog en kenner van de oudheid. Toch was hij niet tevreden, want door het voortdurende aandringen van Plantin was het commentaargedeelte veel korter uitgevallen dan de bedoeling was. In de komende jaren bleef hij zich op Tacitus toeleggen: hij verwerkte variante lezingen die collega’s hem toestuurden en wijdde zich voornamelijk aan een uitgebreide commentaar bij de Annales (1581). Nog enkele jaren later verscheen dan de derde editie, een fikse folio nu, waarin annotaties bij de andere werken waren opgenomen (1585). Ondanks de specificatie derde en laatste editie in titel en voorwoord, bleef de humanist zijn verdere leven met Tacitus begaan: bij zijn dood lag de zevende editie ter perse. In mijn lezing wil ik het nieuwe van Lipsius’ uitgave toelichten en vooral ook de evolutie van de opeenvolgende drukken nagaan, waarbij ook aandacht wordt besteed aan de verzorgde lay-out die het complexe werk toegankelijk moet maken voor de lezer.

Over de spreker: Jeanine De Landtsheer, doctor in Latijn en Grieks, is als wetenschappelijk medewerker verbonden aan het Seminarium Philologiae Humanisticae van de KU Leuven. De kern van haar onderzoek spitst zich sinds vele jaren toe op de editie met commentaar van de ca. 4.500 brieven van Justus Lipsius. De studie van de correspondentie gaf aanleiding tot tal van publicaties over Lipsius’ leven, zijn werken en zijn netwerk. Zij bezorgde ook een Nederlandse vertaling van een ruime selectie van de Colloquia (Gesprekken) en de Adagia (Spreekwoorden) van Erasmus, uitgegeven bij Athenaeum (Amsterdam)

Source de l’info : Boekgeschiedenis

Colloque – 09/12/2016 – Des professionnels passionnés. Archivistes et bibliothécaires belges d’hier et d’aujourd’hui

Des professionnels passionnés. Archivistes et bibliothécaires belges d’hier et d’aujourd’hui

Lieu : Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique
Date de l’événement : 09/12/2016

Argument :

Comment travaillaient les archivistes au XIXe siècle ? Qui est Georges-Joseph Gérard ? Qui sont les bibliothécaires aujourd’hui ? Durant une journée de colloque, les « Archivistes et bibliothécaires belges d’hier et d’aujourd’hui » seront au centre des différentes communications autour de professionnels célèbres du passé et du présent, de leur métier au travers des manuels d’époque de l’âge d’or ou encore du rôle qui est le leur aujourd’hui.

Programme

9.00: Accueil : Dirk Leyder (AGR, Rédacteur en chef d’ABB)

9.05 – 9.15: Introduction : André Vanrie (AGR)

9.15 – 9.45: Bart Op de Beeck (KBR), Georges-Joseph Gérard (1734-1814).

9.45 – 10.15: François de Callataÿ (KBR), Charles-Louis Ruelens (1820-1890).

10.15 – 10.45: Timo Van Havere (KUL), « L’Âge des archivistes » (19de eeuw).

10.45 – 11.15: Didier Devriese (ULB), Le Manuel des archivistes (fin 19ème – début 20ème siècle).

11.15 – 11.30: Pause

11.30 – 12.00: Gerrit Vanden Bosch (AAM), Jozef Laenen (begin 20ste eeuw).

12.00 – 12.30: Christine Gobeaux (UMons), Emile Hublard (début 20ème siècle).

12.30 – 14.00: Déjeuner

14.00 – 14.30: Luc Battieuw (Bxl), Les Heures Joyeuses (début 20ème siècle).

14.30 – 15.00: Luc Vandeweyer (AGR), Maurits Sabbe (post 1945).

15.00 – 15.20: Pause

15.20 – 15.50: Claude Sorgeloos (KBR), Les bibliothécaires privés (18ème-20ème siècle).

15.50 – 16.00: Conclusions

Source : Archibib

http://www.archibib.be/pdf/ABB_Colloque_Colloquium_2016-Programma-Programme.pdf

Conférence – 13/12/2016 – La Bible historiale. Traduction, mise en page et illustration du livre sacré à l’époque gothique

La Bible historiale. Traduction, mise en page et illustration du livre sacré à l’époque gothique
Thomas Flum (Université de Franche-Comté)

Lieu : Liège, Université de Liège, Grand Physique (Bât. A1)

Date de l’événement : 13/12/2016 (18h)

Source de l’info : ULg

Conférence – 14/12/2016 – De lettres et de philologie. Carnets de notes d’une éditrice de correspondances de la Renaissance

De lettres et de philologie. Carnets de notes d’une éditrice de correspondances de la Renaissance

Lieu : Bruxelles, Maison d’Erasme
Date de l’événement : 14/12/2016 (19h00)

Argument :

Paola Moreno, professeur ordinaire à l’Université de Liège, transmettra les résultats et les acquis de son expérience professionnelle et personnelle, qui se traduit en une véritable éthique de la philologie, appliquée au quotidien.

Le genre épistolaire est, on le sait, l’un des plus anciens de la littérature mondiale et l’un des plus remarquablement illustrés dans notre tradition culturelle. Mais la révolution informatique fait aujourd’hui en sorte que ce genre, si florissant encore pendant toute l’époque moderne, soit en voie de disparition, malgré le nombre exorbitant de messages que nous nous envoyons tous les jours. La correspondance entre parents, amants, amis ou collègues a disparu, remplacée qu’elle est par les moyens modernes éphémères, téléphoniques ou électroniques, de la communication rapide.

Il est donc urgent d’en sauver les restes et de consacrer à ce genre ― tel qu’il a été pratiqué par le passé, et plus particulièrement à la Renaissance, où il devient un véritable art ― une attention particulière.

La lecture et l’édition critique de correspondances font partie, depuis quelques années, de mon quotidien. Elles me donnent au jour le jour l’occasion précieuse de conjuguer deux pôles d’intérêt qui ont marqué toute ma carrière : la philologie et l’humanité, le travail visant à ‘donner à lire’ des textes et la permanente interrogation sur la réalité historique, c’est-à-dire humaine.

Établir les mots que des hommes et des femmes se sont échangés c’est, avant tout, leur donner une force et une solidité, c’est redonner voix à un dialogue de jadis que nous ne pouvons plus écouter (mais que nous pouvons reconstituer) et c’est, en même temps, donner vie à un nouveau dialogue de l’auteur avec les nouveaux lecteurs que nous sommes.

Source de l’info : Eramus House et ULg