Appel à chercheurs – Assistant-e en histoire moderne (80%) à l’Institut d’histoire de la Réformation (Université de Genève)

L’Institut d’histoire de la Réformation de l’Université de Genève cherche un-e assistant-e en histoire moderne à 80%

Deadline : 15 décembre 2015

Entrée en fonction : 1er novembre 2016 ou à convenir

Profil exigé :

Master en histoire, lettres ou théologie, ou diplôme équivalent. Bonnes connaissances linguistiques, notamment en français (langue maternelle ou excellente maîtrise à l’écrit comme à l’oral), anglais ou allemand; la connaissance du latin est un atout.

Cahier des charges :

L’assistant-e consacrera deux jours par semaine aux tâches de l’Institut, à savoir :

  • participer aux activités scientifiques organisées par l’IHR ainsi qu’à leur élaboration (colloques, séminaires, etc.)
  • épauler le corps enseignant de l’IHR dans ses activités d’enseignement et de recherche (préparation du matériel d’enseignement, encadrement des étudiants et initiation aux méthodes de travail, etc.)

L’assistant-e consacrera le reste de son temps de travail à la préparation d’un doctorat dans le domaine de l’histoire religieuse de l’époque moderne (XVIe-XVIIIesiècles).

Durée de l’engagement :

2 ans, renouvelables pour une durée maximale de 5 ans (2+2+1)

Conditions financières :

Classe 8 (dès CHF 52’854.- annuels selon barème du 1.1.2015)

Modalités de candidature :

  • lettre de motivation
  • 2 lettres de recommandation
  • CV
  • diplôme de master (seront acceptées sous réserve les candidatures des étudiants qui prévoient d’obtenir leur diplôme avant la date d’engagement), PV d’examens, liste de notes (transcript) ou document(s) équivalent(s)
  • mémoire de master et/ou travail écrit jugé significatif

Délai des candidatures : jusqu’au 15 septembre 2015

Date d’entrée en fonction : 1er novembre 2016 ou date à convenir

Dossier à envoyer sous forme électronique

à la Directrice Maria-Cristina.Pitassi@unige.ch avec copie au secrétariat Lorraine.Dubuis@unige.ch

Dans une perspective de parité, l’Université de Genève encourage les candidatures du sexe sous-représenté.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.