APPEL – Journées de formation doctorale internationale du module Temps Modernes

Journées de formation doctorale internationale du module Temps Modernes

Ecole doctorale Langues, letttres et traductologie (ED3bis)
Ecole doctorale Histoire, histoire de l’art et archéologie (ED4)

Jacques Le Brun (1931-2020) : faire dialoguer histoire et littérature

25 novembre 2022, Louvain-la-Neuve

Organisation : Emilie Corswarem (ULg), Agnès Guiderdoni (UCLouvain) et Silvia Mostaccio (UCLouvain)

Le module « Temps Modernes » organise une journée de formation doctorale interdisciplinaire à destination des doctorant.es en littérature, en histoire et en histoire de l’art. Cette journée a pour objectif de montrer la fécondité méthodologique d’aborder des corpus d’étude, des objets d’enquête, des faits historiques, etc. au croisement de la littérature et de l’histoire. A cette fin, nous prendrons appui sur l’œuvre exemplaire de Jacques Le Brun, historien français de la première modernité religieuse dans ses dimensions littéraires, mystiques, féminines et institutionnelles. Les doctorant.es qui souhaitent participer activement à cette journée seront invité.es à mobiliser un texte, une notion, un mot-clé, utilisé par Jacques Le Brun, qui leur permettra d’interroger et d’éclairer leur recherche doctorale en cours. 

« Faire dialoguer histoire et littérature » a été en effet au cœur des travaux menés sur près de 70 ans par Jacques Le Brun, décédé en avril 2020. Débutant sa formation par une agrégation de lettres classiques, puis un doctorat sur Bossuet sous la direction de René Pintard, Jacques Le Brun suit également le séminaire d’histoire du catholicisme de Jean Orcibal à l’EPHE, auquel il succède en 1978, et ceux d’Henri Gouhier à l’Institut de Philosophie. Comme le formule François Trémolières, « J. Le
Brun allait apprendre son métier d’historien du “XVIIe siècle religieux”, dans une perspective […] nécessairement interdisciplinaire, et qui convenait sans doute à un esprit dès le départ rétif aux partages (et aux routines) académiques » (XVIIe siècle 290 (2021), p. 170). Reconnu à la fois par les chercheur·ses en littérature et en histoire, il s’impose pour les modernistes par sa démarche authentiquement historienne et son attention critique, voire philologique, aux textes, ainsi qu’à leurs conditions d’écriture. Ses travaux se présentent ainsi comme le lieu de rencontre privilégié d’un dialogue fécond entre littéraires et historien·nes.

Cette journée doctorale a pour objectif de mettre en évidence les apports des travaux de Jacques Le Brun aux disciplines relevant des deux écoles doctorales (ED3 et ED4).

A cette fin, trois parcours thématiques sont proposés, assorti chacun d’un choix restreint de textes tirés des œuvres de Le Brun, et mis à la disposition des doctorant·es qui souhaitent participer à la journée :
1. Expérience de l’écriture, écriture de l’expérience, au féminin
2. Histoire du catholicisme et institutions
3. Ecriture mystique, histoire littéraire, images

Les doctorant·es qui souhaiteraient faire une présentation sont invité.es à se manifester auprès des trois organisatrices pour le 10 septembre 2022 : agnes.guiderdoni@uclouvain.be,
silvia.mostaccio@uclouvain.be, e.corswarem@uliege.be.
Les portefeuilles de lecture leur seront alors envoyés. Chaque présentation sera suivie d’une intervention de la part d’un ou d’une des discutant·es.

Cette journée est également ouverte aux doctorant.es qui réalisent leur doctorat ailleurs qu’en Belgique francophone.

Conférencier·es invité·es : François Trémolières (Rennes 2) et Marie-Elisabeth Henneau (Ulg) 
Discutant·es : Emilie Corswarem (ULg), Jean-Pascal Gay (UCLouvain), Agnès Guiderdoni (UCLouvain), Silvia Mostaccio (UCLouvain), Fabrice Preyat (ULB), Monique Weis (Université du Luxembourg)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.