Archives de catégorie : Publications

Dans cette section vous retrouverez toutes les annonces relatives à des publications scientifiques concernant la période moderne.

Publication – À la place du roi Vice-rois, gouverneurs et ambassadeurs dans les monarchies française et espagnole (16e-18e siècles)

AZNAR D., HANOTIN G., MAY N. F. (éd.), À la place du roi Vice-rois, gouverneurs et ambassadeurs dans les monarchies française et espagnole (16e-18e siècles), Madrid, Casa de Velázquez, 2014, 260 p.

Détails techniques
Prix : 21 €
ISBN : 9788415636854
Format : 17 x 24 cms.
Broché
Collection de la Casa de Velázquez no 144

À l’aube des temps modernes, les monarchies espagnole et française se profilent comme les deux plus puissantes d’Europe occidentale. Rivales, elles sont néanmoins liées par d’innombrables liens, politiques et culturels. La volonté de s’affirmer, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de leurs états, impose à leurs princes de s’appuyer sur des individus capables de rendre visible, voire présente, leur autorité et leur dignité. Les vice-rois hispaniques, comme les gouverneurs français, ont alors pour mission de représenter l’autorité royale dans des lieux éloignés de la cour, où le roi ne peut être présent. L’affirmation de la majesté, de plus en plus individualisée dans la personne du souverain, semble métamorphoser le rôle de ces lieutenants territoriaux, jadis simples agents, en de véritables images reflétant la personne même du souverain. À l’étranger, cette fonction incombe aux ambassadeurs ainsi revêtus de « la gloire du roi ». Le faste, le cérémonial, les images, la gestualité et la parole, constituent les instruments de cette mission : tenir la place du roi en son absence.

Table des matières

DANIEL AZNARGUILLAUME HANOTIN NIELS F. MAY
Introduction

I. STRUCTURES

RENÉ VERMEIR
Les gouverneurs-généraux aux Pays-Bas habsbourgeois

NIELS F. MAY
Le cérémonial diplomatique et les transformations du concept de représentation au XVIIIe siècle

NICOLETTA BAZZANO
Ascanio Colonna à la cour de Philippe II (1582-1583). Pouvoirs présumés et réels du vice-roi de Sicile

II. INSTRUMENTS

ÉTIENNE BOURDEU
Le souverain, l’argent et l’ambassadeur. Représenter le Roi Catholique dans le Saint-Empire (1610-1620)

PAOLA VOLPINI
«Ho eletta… la persona di Vostra Eccellenza come un altro me stesso». El mandato de los embajadores mediceos enviados a España (siglos XVI-XVII)

ÁNGEL RIVAS ALBALADEJO
La embajada extraordinaria del VI conde de Monterrey en Roma (1628-1631). Instrumentos de delegación del poder real y líneas generales de su actuación política

III. REPRÉSENTATION ET MISE EN SCÈNE

DIANA CARRIÓ-INVERNIZZI
Las galerías de retratos de virreyes de la Monarquía Hispánica, entre Italia y América (siglos XVI-XVII)

GUILLAUME HANOTIN 
Représenter le roi de France à la cour de Madrid. Entre confiance, « majesté » et liens familiaux

DANIEL AZNAR
«Un morceau de roi». La imagen del gobernador de provincia en la Francia barroca

ALEJANDRO CAÑEQUE
El simulacro del rey

Source : Casa de Velázquez.

Publication – DELACOMPTEE J.-M., Passions. La Princesse de Clèves

Jean-Michel Delacomptée, Passions. La Princesse de Clèves, préface de Pierre Bayard, Arléa Collection, 2014, 168 p.

ISBN : 978-2-36308-069-1
EAN : 9782363080691
Prix : 17€

arton892

La Princesse de Clèves, roman de Madame de Lafayette, fut publié en mai 1678, sans nom d’auteur. 1558, la cour du roi Henri II, durant la dernière année de son règne. Mlle de Chartres a quinze ans lorsqu’elle paraît au Louvre. Le prince de Clèves, homme d’une grande droiture morale, tombe amoureux d’elle dès qu’il l’aperçoit. Ébloui par sa beauté, il la demande en mariage. Mlle de Chartres n’a aucune expérience de l’amour et l’épouse sans être amoureuse de lui. Alors qu’elle est mariée, la princesse de Clèves rencontre, à la cour, lors d’un bal, le duc de Nemours. Naît entre eux une passion immédiate et complexe qu’ils vivront l’un et l’autre dans le tourment, et qui tourmentera et éblouira lecteurs et écrivains jusqu’à nos jours.

Sommaire:

RETOUR VERS LE ROMAN
UNE TRES JEUNE FILLE
SCENES DE COUR
LE COUPLE ORIGINAIRE
LES PARURES
L’AMOUR AUTHENTIQUE
LES FEMMES
LE MARI ET L’AMANT
LE BONHEUR CONJUGAL
EPOUSER M DE NEMOURS

Lien éditeur ici.

Publication – CALHOUN A., Montaigne and the Lives of the Philosophers

Alison Calhoun, Montaigne and the Lives of the Philosophers. Life Writing and Transversality in the Essais, Newark, University of Delaware Press, 2015, co-published with Rowman & Littlefield

EAN : 9781611494808
212p.
Prix: 70$

66546

Présentation :

In his Essais, Montaigne stresses that his theoretical interest in philosophy goes hand in hand with its practicality. In fact, he makes it clear that there is little reason to live our lives according to doctrine without proof that others have successfully done so. Understanding Montaigne’s philosophical thought, therefore, means not only studying the philosophies of the great thinkers, but also the characters and ways of life of the philosophers themselves. The focus of Montaigne and the Lives of the Philosophers: Life Writing and Transversality in the Essais is how Montaigne assembled the lives of the philosophers on the pages of his Essais in order to grapple with two fundamental aims of his project: first, to transform the teaching of moral philosophy, and next, to experiment with a transverse construction of his self. Both of these objectives grew out of a dialogue with the structure and content in the life writing of Plutarch and Diogenes Laertius, authors whose books were bestsellers during the essayist’s lifetime.

Alison Calhoun est assistant professor de français à la Indiana University.

Lien éditeur ici.

Publication – BIARD M., La liberté ou la mort. Mourir en député (1792-1795)

Michel Biard, La Liberté ou la mort. Mourir en député, 1792-1795, Paris, Tallandier,  2015.

Capture-d’écran-2015-01-13-à-10.48.33

Entre 1792 et 1795, 86 membres de la Convention nationale ont eu une mort non naturelle. Comment sont décédés ces hommes dont la devise était « La Liberté ou la mort » ? Sous le couperet de la guillotine ? Assassinés ? Suicidés ? En prison, en mission ou en déportation ? Pendant deux siècles, l’historiographie s’est emparée de cette question politiquement sensible, avec des visions partisanes : ici favorables aux Girondins, là aux Montagnards, parfois hostiles aux deux. Fondé sur des archives inédites, l’ouvrage présente les rouages juridiques qui ont permis ces éliminations politiques. Le Peletier et Marat sont aussi deux cas célèbres, assassinés en 1793, puis entrés au Panthéon. Mais qui connaît tous les autres itinéraires particuliers ? Plus complexes, ils sont révélés par les sources policières, judiciaires et médicales, et donnent chair au récit. Au fil des chapitres, Michel Biard s’interroge sur les origines et les conséquences de ces morts brutales. Il offre une vision neuve des luttes politiques et des épurations successives de la Convention au temps de la « Terreur ».

Genre : Essais historiques
Parution : 8 janvier 2015
PRIX public TTC : 23,90 €
Nombre de pages : 368 pages
ISBN : 9791021007314

Lien éditeur ici.

Publication – PAVIOT J. (dir.), Les projets de croisade. Géostratégie et diplomatie européenne du XIVe au XVIIe siècle

Jacques Paviot (dir.), Les projets de croisade. Géostratégie et diplomatie européenne du XIVe au XVIIe siècle, Toulouse, PU du Mirail, 2014.

N° ISBN : 978-2-8107-0342-5
PRIX : 25.00 €
Format et nombre de pages : 16 x 24 cm – 346 p.

Mise en page 1

Passé l’élan victorieux de la première croisade, les Latins se heurtent en Orient à des difficultés toujours plus grandes. La perte de Jérusalem, conquise par Saladin en 1187, puis celle d’Acre, qui tombe en 1291, puis encore l’irrésistible avancée ottomane et la chute de Constantinople, en 1453, suscitent la rédaction de nombreux projets de croisade : devant l’accumulation des échecs, il apparaît désormais évident que l’organisation de nouvelles expéditions nécessite un effort de prévision et de gestion des moyens afin de mettre toutes les chances du côté des puissances chrétiennes.

Parfois, c’est un prince ou le pape qui commande un rapport ; plus souvent, les auteurs de ces projets de croisade agissent spontanément, parce qu’ils sont sincèrement préoccupés par le sort de la chrétienté ou pour faire progresser leur carrière en attirant l’attention d’un puissant. D’une façon ou d’une autre, ces textes illustrent le développement d’une pensée prospective qui, sans écarter les références aux Écritures et aux prophéties, se caractérise par sa visée pratique : il s’agit d’évaluer les forces et les faiblesses de l’adversaire, d’élaborer une stratégie et des tactiques de conquête, de susciter une coalition des forces chrétiennes et de trouver les moyens financiers, matériels et humains du succès.

Parce qu’ils n’ont, pour la plupart, jamais été suivis d’effets, ces textes ont été longtemps négligés par les historiens. Le présent volume participe d’un regain d’intérêt pour une source susceptible de beaucoup nous apprendre, en particulier sur les visions géostratégiques dominantes à la fin du Moyen Âge et sur l’évolution des rapports de force entre les puissances européennes.

Année : 2014
Réf. : MERCT 01
Code SODIS : F407430

Site des Presses universitaires du Mirail, cliquez ici.