Archives par mot-clé : annonce

Publication – BIARD M., La liberté ou la mort. Mourir en député (1792-1795)

Michel Biard, La Liberté ou la mort. Mourir en député, 1792-1795, Paris, Tallandier,  2015.

Capture-d’écran-2015-01-13-à-10.48.33

Entre 1792 et 1795, 86 membres de la Convention nationale ont eu une mort non naturelle. Comment sont décédés ces hommes dont la devise était « La Liberté ou la mort » ? Sous le couperet de la guillotine ? Assassinés ? Suicidés ? En prison, en mission ou en déportation ? Pendant deux siècles, l’historiographie s’est emparée de cette question politiquement sensible, avec des visions partisanes : ici favorables aux Girondins, là aux Montagnards, parfois hostiles aux deux. Fondé sur des archives inédites, l’ouvrage présente les rouages juridiques qui ont permis ces éliminations politiques. Le Peletier et Marat sont aussi deux cas célèbres, assassinés en 1793, puis entrés au Panthéon. Mais qui connaît tous les autres itinéraires particuliers ? Plus complexes, ils sont révélés par les sources policières, judiciaires et médicales, et donnent chair au récit. Au fil des chapitres, Michel Biard s’interroge sur les origines et les conséquences de ces morts brutales. Il offre une vision neuve des luttes politiques et des épurations successives de la Convention au temps de la « Terreur ».

Genre : Essais historiques
Parution : 8 janvier 2015
PRIX public TTC : 23,90 €
Nombre de pages : 368 pages
ISBN : 9791021007314

Lien éditeur ici.

Workshop – 6-7/02/2015 – The Global music culture of the Catholic Missions in the 17th-18th centuries

FRIDAY 6 & SATURDAY 7 FEBRUARY

THE GLOBAL MUSIC CULTURE OF THE CATHOLIC MISSIONS IN THE 17th-18th CENTURIES
for the BALZAN PROGRAMME IN MUSICOLOGY 2013-2016 “TOWARDS A GLOBAL HISTORY OF MUSIC”

King’s College London
Strand, LondonWC2R 2LS
Room SWB21

Convenors:
Tomasz Jez (University ofWarsaw);
Shubing Jia (Central Conservatory of Music, Beijing)

The first two sessions of the workshop will be dedicated to the missionaries’ activity in both Americas and Asia with particular focus on bilateral interchange. In the concluding session, the panel will address convergent/parallel forms of cultural institutions and the reverse impact of the overseas missions in Europe: its reception in the Old World.

Programme complet

Publication – PAVIOT J. (dir.), Les projets de croisade. Géostratégie et diplomatie européenne du XIVe au XVIIe siècle

Jacques Paviot (dir.), Les projets de croisade. Géostratégie et diplomatie européenne du XIVe au XVIIe siècle, Toulouse, PU du Mirail, 2014.

N° ISBN : 978-2-8107-0342-5
PRIX : 25.00 €
Format et nombre de pages : 16 x 24 cm – 346 p.

Mise en page 1

Passé l’élan victorieux de la première croisade, les Latins se heurtent en Orient à des difficultés toujours plus grandes. La perte de Jérusalem, conquise par Saladin en 1187, puis celle d’Acre, qui tombe en 1291, puis encore l’irrésistible avancée ottomane et la chute de Constantinople, en 1453, suscitent la rédaction de nombreux projets de croisade : devant l’accumulation des échecs, il apparaît désormais évident que l’organisation de nouvelles expéditions nécessite un effort de prévision et de gestion des moyens afin de mettre toutes les chances du côté des puissances chrétiennes.

Parfois, c’est un prince ou le pape qui commande un rapport ; plus souvent, les auteurs de ces projets de croisade agissent spontanément, parce qu’ils sont sincèrement préoccupés par le sort de la chrétienté ou pour faire progresser leur carrière en attirant l’attention d’un puissant. D’une façon ou d’une autre, ces textes illustrent le développement d’une pensée prospective qui, sans écarter les références aux Écritures et aux prophéties, se caractérise par sa visée pratique : il s’agit d’évaluer les forces et les faiblesses de l’adversaire, d’élaborer une stratégie et des tactiques de conquête, de susciter une coalition des forces chrétiennes et de trouver les moyens financiers, matériels et humains du succès.

Parce qu’ils n’ont, pour la plupart, jamais été suivis d’effets, ces textes ont été longtemps négligés par les historiens. Le présent volume participe d’un regain d’intérêt pour une source susceptible de beaucoup nous apprendre, en particulier sur les visions géostratégiques dominantes à la fin du Moyen Âge et sur l’évolution des rapports de force entre les puissances européennes.

Année : 2014
Réf. : MERCT 01
Code SODIS : F407430

Site des Presses universitaires du Mirail, cliquez ici.

Colloque – 27/02/2015 – Dag van het onderzoek du VNVNG – Globale en transregionale geschiedenis van de vroegmoderne tijd

Programme

10h 30 Accueil
10h 50 Ouverture par Joop Koopmans (Voorzitter VNVNG)

11h 00 Présentation des projets “Fighting Monopolies, Defying Empires 1500-1750: a Comparative Overview of Free Agents” et “Challenging Monopolies, Building Global Empires in the Early Modern Period” (Universiteit Leiden) avec les présentations de Cátia Antunes, Karwan FatahBlack, Edgar Cravo Bertrand Pereira en Erik Odegaard
12h10 Discussion

12h40 Lunch

13h 30 Présentation du projet “Crossing borders in early modern times” (KULeuven) avec les présentations de Violet Soen, Bram De Ridder, Alexander Soetaert en Sophie Verreyken
14h 40 Discussion
15h 10 Pause café
15h 30 Table ronde avec Violet Soen, Werner Thomas, Johan Verberckmoes et Catia Antunes, modérée par  Michiel van Groesen (UvA)
16h 30 Conclusions

Lieu et date : 

Vendredi 27 février 2015
Radboud Universiteit Nijmegen
Faculty Club huize Heyendael
Geert Grooteplein-Noord 9 (Nimègue)

Inscription (avant le 20 février) :

20€ (10€ pour étudiants en master) à verser en faveur du VNVNG avec la mention “Dag van het Onderzoek 2015”
IBAN BE96 0682 3425 2805
BIC : GKCC BE BB (VNVNG te Antwerpen)

Griet Vermeesch (VUB) : griet.vermeesch(at)vub.ac.be

Site internet du Vlaams-Nederlandse Vereniging voor Nieuw Geschidenis (VNVNG).

Colloque – 5-6/02/2015 – Early Modern Sovereignties. Theory and Practice of a Burgeoning Concept in the Netherlands

Although sovereignty is often dealt with in articles and books on early modern political thought, there is no comprehensive historical study of sovereignty in the sixteenth and seventeenth centuries, when the idea itself took shape. Most studies focus on particular (often recurring) authors, such as Jean Bodin and Thomas Hobbes, or peculiar aspects, such as the division of sovereignty. What is conspicuously absent, moreover, is a fullfledged account about the ideas on sovereignty as developed by the fellows of the School of Salamanca – or the Spanish Scholastics as they are called otherwise. Although it is strongly questioned to what extent one could speak of a ‘school’, these authors could be seen as constituting a particular group in that they all used Thomas Aquinas’s Summa Theologiae as point of departure to develop a theory of the state. They had a lasting influence and inspired the work of, among others, the 17th century Jesuits, Grotius and Hobbes.

Comité organisateur :

Prof. Erik De Bom (KULeuven)

Prof. Werner Thomas (KULeuven)

Prof. Randall Lesaffer (Tilburg University)

Inscription : lectio(at)kuleuven.

Lieu et dates :

5-6 février 2015, Louvain (Belgique)

Irish College, Janseniusstraat 1

Programme (cliquez pour agrandir l’image) :

cliquez pour agrandir