Archives par mot-clé : colloque

Colloque – 02-03/04/2015 – L’archéologie des guerres de siège sur la frontière France-anciens Pays-Bas (16e-18e siècles)

L’archéologie des guerres de siège sur la frontière France-anciens Pays-Bas (XVIe-XVIIIe siècles)

Jeudi 2 avril 2015 – Vendredi 3 avril 2015
Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis
Le Mont Houy – FLLASH – Bâtiment Matisse, Amphi 150

Jeudi 2 avril 2015

9h30 Accueil des participants
9h45 – Introduction aux journées d’études par les organisateurs
Présidence: Philippe Bragard (Université catholique de Louvain)
Avant la campagne : l’entraînement des troupes
10h00 – Samuel Guérin (INRAP Centre/Ile-de-France) : Les « camps de Compiègne »: découverte de vestiges de manoeuvres militaires à Margny-lès-Compiègne dans l’Oise, 1666-1847.
10h25 – Séverine Hurard (INRAP Ile-de-France) : Le fort Saint-Sébastien de Saint-Germain-en-Laye : la préparation des troupes de Louis XIV à la guerre de siège, vers 1669.
10h50 questions / pause
Archéologie des camps militaires
11h15 – Arnaud Tixador (Service Archéologique de Valenciennes), Michel Siebrand (Service Public de Wallonie, Namur), Marceline Denis (Service Public de Wallonie, Mons) : Vestiges de campements et de bivouacs militaires en Hainaut, Namur et Valenciennes, XVIe-XVIIIe siècles.
11h40 – Laurent Brou et Robert Wagner (CNRA, Luxembourg) : Des campements et aménagements du siège de 1684 par l’armée de Louis XIV : Une exceptionnelle découverte d’archéologie militaire.
12h05 – Pauline Lhommel (EVEHA) : Auxi-le-Chateau : exemple d’un espace funéraire atypique, XVIe-XVIIe siècles.
12h30 questions
13h00 Déjeuner

Présidence de l’après-midi : Philippe Beaussart (directeur du Service archéologique, Ville de Valenciennes)
Les dispositifs d’attaque
14h00 – Maxime Poulain (Université de Gand) : Une archéologie de la Guerre de Quatre-Vingts Ans (1568-1648): le siège d’Ostende et le fort Saint-Isabelle.
Le tissu urbain au prisme de la guerre de siège
14h25 – Mathieu Lançon (INRAP Villeneuve d’Ascq) : Contraction ou dilatation de l’espace urbain dans deux places fortes du Nord de la France : Les données archéologiques des villes de Béthune et Dunkerque (XVIe-XVIIIe siècles).
14h50 questions / pause
L’armement dans la guerre de siège
15h15 – Dominique Prévôt (Musée de l’Armée, Invalides, Paris) : L’armement portatif utilisé dans la guerre de siège entre 1650 et 1750.
15h40 – Christophe Pommier (Musée de l’Armée, Invalides, Paris) : Les batteries d’artillerie dans la guerre de siège : implantations, rôles et composition (guerre de Louis XIV).
16h05 questions

Vendredi 3 avril 2015

Présidence de la matinée : Stéphane Révillion (conservateur régional de l’archéologie)
La naissance de la place forte frontalière
9h00 – Jean-Denis Laffite (INRAP Metz) : La forteresse de Rodemack, « sentinelle de Luxembourg », archéologie des conflits entre le royaume de France et le duché de la fin du XVe au XVIIIe siècle (fouilles 2012-2014)
9h25 – Karine Berthier (EA 4284 – TRAME, Université de Picardie – Jules Verne) : Le système défensif de la porte Montrescu (Amiens) dans les conflits du XVIe siècle
9h50 – Wim Dijkman (Centre Céramique, Maastricht) : Maastricht vaut le détour : L’intérêt stratégique d’une ville mosane des anciens Pays-Bas (XVIe-XVIIIe siècle)
10h15 questions / pause
Nouvelles perspectives de recherche sur la guerre de siège
10h45 – Yann Lorin, Yves Créteur, Guillaume Pâques (INRAP Achicourt et Halma Ipel) : Les sièges de la place forte d’Aire sur la Lys au cours des XVIIe et XVIIIe siècles : contribution de l’archéologie préventive sur la ZAC Saint-Martin
11h10 – Alain Henton et Yves Créteur (INRAP Nord-Picardie) : La guerre de succession d’Espagne (1701-1714) vue…d’avion. Retranchements de sièges et de mouvements de troupes mis en évidence sur ortho-photographies aériennes de haute altitude en Nord-Pas-de-Calais. Nouvelles perspectives de recherche.
11h30 questions / conclusions des journées

Comité d’organisation :
Jacques Heude (UVHC)
Yves Junot (UVHC)
Jean-Christophe Largillière (Service archéologique, Ville de Valenciennes)
Arnaud Tixador (Service archéologique, Ville de Valenciennes)

Comité scientifique :
Philippe Beaussart (Service archéologique, Ville de Valenciennes),
Philippe Bragard (Université catholique de Louvain)

Contact : archeosiege2015@gmail.com ou Yves.Junot@univ-valenciennes.fr

Source : IRHiS

Colloque – 01/04/2015 – Sous-entendre dans les œuvres d’art : pratiques et techniques

Argumentaire

Sous-entendre, c’est à la fois dire plus – que ce que le message semble dire – et dire moins – que ce que l’on donne à penser au récepteur du message. C’est donc, en toute logique, donner à entendre sous les signes apparents et non pas surinterpréter, saisir un sens sur ce qui est dit. D’emblée le récepteur est mis au premier rang de l’acte de sous-entendre : c’est bien parce que celui-ci entend que ce qui est « sous-dit » prend corps.

Cette prise en compte du récepteur est primordiale dans les définitions du sous-entendu. Ainsi comme l’écrit Catherine Kerbrat-Orecchioni : « La classe des sous-entendus englobe toutes les informations qui sont susceptibles d’être véhiculées par un énoncé donné, mais dont l’actualisation reste tributaire de certaines particularités du contexte énonciatif […] »1. Justement, qu’en est-il quand l’actualisation est retardée, reportée dans le temps et dans l’espace et quand le contexte énonciatif fait défaut ? Souvent étudié en contexte communicationnel et mis en regard avec l’acte de présupposer (Oswald Ducrot (1972) et Jean-Claude Anscombre (1988)), nous souhaitons, avec cette journée d’étude, interroger l’acte de sous-entendre plus spécifiquement dans les œuvres d’art, qu’elles soient plastiques, littéraires, théâtrales ou cinématographiques. Si les raisons qui motivent l’acte de sous-entendre sont multiples (déjouer la censure, cibler ou exclure un public, instaurer et mettre à l’épreuve une certaine complicité avec le destinataire…), nous souhaitons centrer les communications sur les techniques permettant d’amener un récepteur à percevoir un sens qui n’est pas explicite. La démarche est donc stylistique, c’est pourquoi nous privilégierons les études de cas (sur un extrait, autour d’une œuvre, d’un auteur, d’un style particulier…), analysant les moyens mis en œuvre pour que s’opère le calcul interprétatif nécessaire à la compréhension du sous-entendu. pour que ce dernier atteigne sa visée.

1Kerbrat-Orecchioni C., L’implicite, Paris, A. Colin, 1986,p. 39.

Programme

Lieu : MRSH, salle des thèses, université de Caen – Esplanade de la Paix, Caen, France (14000)

9H. Introduction : Charlotte Aumont

  • Philippe de Vita, Université d’Orléans : De la rhétorique de l’image à la signifiance de l’acteur : l’art de la suggestion dans deux adaptations filmiques de l’affaire Stanford White
  • Claire Chamiyé, Université Paris-Sorbonne : L’emprunt textuel et musical dans la chanson religieuse médiévale ou comment les relations intervocales restreintes participent au dénouement d’un sous-entendu

Pause : 10h15-10h30

  • Clément Hummel, Université Caen Basse-Normandie : De l’utopie à la satire : l’anticipation scientifique dans Le Vingtième Siècle (1883) d’Albert Robida
  • Valentin Guermond, Université d’Angers : Sous-entendre dans le cinéma de genre espagnol sous le franquisme tardif : l’exemple de La Noche del terror ciego d’Amando de Ossorio (1971)

Pause déjeuner : 12h-14h

  • Cécile Raulet, EHESS : Quel clin d’œil pratiquer ? Comment Roland Barthes fait entendre sous les mots
  • Benjamin Dang, Université Caen Basse-Normandie : Les fusées inouïes de Jean Tardieu

Pause : 15h15-15h30

  • Farah Stiti Haddad, Université de Tunis : Du sous-entendu dans les Nouvelles récréations et joyeux Devis de Bonaventure des Périers
  • Emmanuel Faure-Carricaburu, Université Paris VIII : Cuisinières de Chardin et Santerre : attendus et sous-entendus de la scène de genre 

16h45. Conclusion : Barthélémy Guillemet

Contact

Source : Calenda.

Colloque – 09-10/04/2015 – Une respublica marchande européenne (15e-18e siècle) ?

Colloque international

Une respublica marchande européenne (XVe-XVIIIe siècle) ? Mobilités, échanges, identités

9 et 10 avril 2015 (jeudi et vendredi matin)
Bibliothèque de la Sorbonne (salle de formation, D-032, 1er étage)

Organisation : Bertrand Haan et Jean-Philippe Priotti.

Avec le soutien du Labex ENHE (axe 3 – L’humanisme européen), de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne, de l’HLLI (Université du Littoral), de l’Université Paris-Sorbonne et du Centre Roland Mousnier (Université Paris-Sorbonne/CNRS).

9 avril

9h-9h20 : Introduction, par Jean-Philippe Priotti et Bertrand Haan

9h20-12h : Formation d’une culture politique commerciale européenne, session présidée par Jochen Hoock (Université Paris 7)

Angel Alloza Aparicio (CSIC, Madrid) – Duarte Gómez Solís y la ‘Ciencia da Mercadoria’
José Manuel Díaz Blanco (Université de Séville) – En el siglo del Absolutismo. Elección y representación en la cultura política del comercio europeo
Guillaume Garner (ENS Lyon) – L’intégration des marchands et des commerçants « étrangers » à Mayence au XVIIIe siècle : procédures, institutions et conflits

14h30-17h30 : Les agents de coalition culturelle, session présidée par Natalia Muchnik (EHESS)

Jean-Philippe Priotti (Université du Littoral) – De l’identification comme ressource. Un marchand béarnais à Anvers
Benoît Maréchaux (Université Carlos III, Madrid) – Le réseau entrepreneurial de l’asentista de galeras Marco Centurione : organisation, financement et négociation politique en Méditerranée Occidentale (1610-1620)
Veronika Hyden-Hanscho (Austrian Academy of Sciences) – A broker in an hostile setting: Alexandre Bergeret and his mail-order company between Paris and Vienna in the 17th century
Margrit Schulte-Beerbühl (Université de Düsseldorf) – A hybrid identity: Vincent Nolte (1779-1856), an early modern global player

17h45 : Visite de la Bibliothèque de la Sorbonne

10 avril

9h-12h : Dynamiques collectives d’intégration et de conflit, session présidée par Reynald Abad (Université Paris-Sorbonne)

Amândio Barros (Université de Porto) – Les dynamiques marchandes des réseaux portugais au XVIe siècle
Hilario Casado (Université de Valladolid) – Les réseaux des marchands castillans en Flandre au début du XVIe siècle
Yves Junot (Université de Valenciennes) – Entre Mars, Janus et Mercure : les marchands comme acteurs de la réconciliation des Pays-Bas espagnols (années 1570-années 1610)
Filipa Ribeiro da Silva (Université de Macao) – Dutch and Portuguese Business Networks in the South Atlantic, 1590s-1670s

Contact : bertrandhaan@yahoo.fr

Colloque – Villes et États d’Espagne et d’Italie aux 15e et 16e siècles

Argumentaire

Aux XVe et XVIe siècles, le triple faisceau d’échanges et d’interactions politiques, économiques et militaires entre les villes et les États des deux péninsules, entre lesquels se développent de nouvelles modalités de gouvernement, de nouvelles techniques militaires et de nouvelles formes d’échanges économiques au sens large (fiscalité, finance, commerce, industrie), constitue un véritable laboratoire de la modernité.

L’objectif de ce colloque est de réunir des spécialistes de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance (historiens, italianistes et hispanistes) venus d’Espagne, de France et d’Italie pour réfléchir à la manière dont les échanges politiques, militaires et économiques entre « l’Espagne » et « l’Italie » aux XVe et XVIe ont contribué aux mutations et au développement des États et des métropoles des deux péninsules, préalablement à la construction des futurs États-nations.

Programme

Jeudi 26 mars

9h00 : Accueil des participants
9h15 : Ouverture

Réseaux marchands italiens en Espagne

Modération : Alice Carette

  • 9h45-10h15 Adela Fábregas, professeur d’histoire médiévale, Université de Grenade : Redes. El espacio de actuación internacional del comercio nazarí
  • 10h15-10h45 David Igual Luis, professeur d’histoire médiévale, Université de Castille-La Mancha : Diplomacia y comercio entre Venecia y los reinos hispánicos (1450-1520)

10h45-11h15 : Discussion
11h15-11h30 : Pause

Modération : Raúl González Arévalo

  • 11h30-12h00 Rafael Girón Pascual, post-doctorant en histoire moderne, Université de Grenade : Juros, cambios y préstamos por «hacer placer y buena obra» : Las actividades financieras de los mercaderes genoveses de Granada en el siglo XVI
  • 12h00-12h30 Luisa D’Arienzo, professeur de paléographie et diplomatique à l’Université de Cagliari : Mercanti lombardi in Castiglia nel Quattrocento

12h30-13h00 : Discussion
13h00-14h30 : Buffet

Commerce, culture et société

Modération : Juan Carlos d’Amico

  • 14h30-15h00 Raúl González Arévalo, professeur d’histoire médiévale, Université de Grenade : Cisma, comercio y política. Las relaciones diplomáticas entre la República de Florencia y la Corona de Castilla, de Enrique II a Enrique IV (1366-1474)
  • 15h00-15h30 Alessandra Stazzone, maître de conférences en études italiennes à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) : Les mercatores florentini à Barcelone : le cas de la compagnie Datini (XVe siècle)

15h30-16h00 : Discussion
16h00-16h15 : Pause

Modération : Anne Cayuela 

  • 16h15-16h45 Pedro Rueda Ramírez, professeur d’histoire moderne, Université de Barcelone : El mercader de libros veneciano Simone Vassalini en la Corte española: elIndex librorum (Madrid,1597) y la venta por catálogo
  • 16h45-17h15 Juan Montero Delgado, professeur en littérature espagnole, Université de Séville, responsable du groupe PASO :Andrea Pescioni, agente cultural en la Sevilla de la segunda mitad del XVI

17h15-17h45 : Discussion

Dîner en ville
Caffè forte
4 place Lavalette
Grenoble

Vendredi 27 mars

Regards croisés

Modération : Cécile Terreaux

  • 9h00-9h30 Serge Stolf, professeur d’études italiennes à l’Université Stendhal-Grenoble 3, directeur du GERCI : Espagne et Espagnols dans les Commentarii de Pie II
  • 9h30-10h00 Jean-Pierre Pantalacci, maître de conférences en études italiennes à l’Université de Nice Sophia-Antipolis, membre du CMMC : L’Espagne dans l’empire de Charles Quint : spécificité et enjeux à travers le témoignage des ambassadeurs vénitiens
  • 10h00-10h30 Carlo Bitossi, professeur d’histoire moderne à l’Université de Ferrare : Antispagnolismo e filospagnolismo nella cultura politica genovese del Cinquecento e del primo Seicento

10h30-11h00 : Discussion
11h00-11h15 : Pause

Modération : Jean-Louis Fournel

  • 11h15-11h45 Jean-Claude Zancarini, professeur émérite d’études italiennes à l’ENS de Lyon, UMR Triangle : Regards des Italiens sur le modèle militaire espagnol
  • 11h45-12h15 Juan Carlos d’Amico, professeur d’études italiennes à l’Université de Caen Basse-Normandie, membre de l’ERLIS : Les Républiques de Sienne et de Gênes : deux destins divergents dans l’Empire de Charles Quint
  • 12h15-12h45 Marco Federici, enseignant contractuel de littérature espagnole à l’Université de Naples «L’Orientale» : La alianza hispano-italiana en la conquista de Mahdia de 1550

12h45-13h15 : Discussion
13h15-14h30 : Buffet

Espagnols en Italie et Italiens en Espagne

Modération : Jean-Claude Zancarini

  • 14h30-15h00 Roxane Chilà, professeur agrégée d’histoire, chercheuse à la Casa de Velázquez : Les hommes du roi : l’intégration du royaume de Naples à la couronne d’Aragon au prisme de la sociologie curiale et administrative (XVe siècle)
  • 15h00-15h30 Jean-Louis Fournel, professeur d’études italiennes, Université Paris 8, Institut Universitaire de France, UMR Triangle : Gonzalve de Cordoue, grand capitaine et vice-roi de Naples ou la carrière italienne d’un hidalgo andalou
  • 15h30-16h00 Ludovic Fina, doctorant en études italiennes au Centre Aixois d’Études Romanes, Université d’Aix-Marseille : Domenico Sauli (1490-1570) : un Génois à la cour de Milan, de Francesco II Sforza à Charles Quint

16h00-16h30 : Discussion
16h30-16h45 : Pause

Modération : Juan Montero Delgado

  • 16h45-17h15 Eduard Juncosa Bonet, docteur de l’Université de Madrid : De Eiximenis a Guicciardini. Reflexiones en torno a la ciudad desde dos orillas del Mediterráneo
  • 17h15-17h45 Jean-Marc Rivière, maître de conférences en études italiennes à l’Université d’Aix-Marseille : La légation en Espagne de Francesco Guicciardini, entre expérience individuelle et processus de formation collectif

17h45-18h15 Denis Menjot, CIHAM : Conclusions

18h15-18h45 : Discussion

Comité d’organisation

Comité scientifique

Raúl González Arévalo (Université de Grenade, Villa I Tatti), Anne Cayuela (ILCEA4, Grenoble 3), Almudena Delgado (ILCEA4, Grenoble 3), Juan Montero Delgado (Université de Séville), Romain Descendre (UMR Triangle, ENS de Lyon, IUF), Jean-Louis Fournel (UMR Triangle, ENS de Lyon, Université Paris 8, IUF), Alain Hugon (CRHQ, Université de Caen-Basse Normandie), Matteo Palumbo (Université de Naples-Frédéric II), Serge Stolf (GERCI, Grenoble 3), Jean-Claude Zancarini (UMR Triangle, ENS Lyon).

Avec le soutien de

ILCEA4, GERCI, UMR Triangle (ENS de Lyon), Institut Universitaire de France, Villa I Tatti (Harvard University Center for Italian Renaissance Studies, Florence).

Source : Calenda.

Colloque – 29/05/2015 – Orare aut laborare ? Fêtes de précepte et jours chômés du moyen âge au début du 20e siècle

Fêtes de précepte et jours chômés du moyen âge au début du 20e siècle

29 mai 2015
Université Saint-Louis – Bruxelles
Salle du Conseil
43 Boulevard du Jardin Botanique
1000 Bruxelles

 Programme

9 h – Introduction

9 h 15 – Bruno Dumézil (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : L’instauration du dimanche comme jour chômé. Etude comparative dans l’espace européen
9 h 40 – Charles Mériaux (Lille 3) : Jours chômés et fêtes dans le monde franc (VIe – XIe siècles)

10 h 05 – Discussion

10 h 35 – Catherine Vincent (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : Fixer, respecter et critiquer les fêtes de précepte au Moyen Âge: enjeux doctrinaux, pastoraux et sociaux
11 h 00 –Alain Cabantous (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) : Un calendrier à l’épreuve. Dimanches et jours de fête en Angleterre (fin XVIe – début XIXe siècle)

11 h 30 – Discussion

13 h 45 – Philippe Desmette (Université Saint-Louis Bruxelles) : Les fêtes de précepte : un enjeu entre épiscopat et pouvoir civil dans les Pays-Bas et la principauté de Liège du XVe au XVIIIe siècle.
14 h 10 – Philippe Moulis (Université Paris 13) : Prélats jansénistes et calendriers diocésains dans la France septentrionale

14 h 35 – Discussion

15 h 05 – Gaël Rideau (Université d’Orléans) : La fête processionnelle en France au XVIIIème siècle entre dévotion et police
15 h 30 – Philippe Martin (Université Lumières Lyon 2) : Assister à la messe : obligation ou geste de piété ?

15 h 55 – Discussion

16 h 20 – Silvia Mostaccio (Université catholique de Louvain) : Conclusions

Informations pratiques

29 mai 2015 – Bruxelles
Université Saint-Louis – Bruxelles
salle du conseil (4e étage)
43 Bd du Jardin Botanique
1000 Bruxelles (Belgique)

16 octobre 2015 – Lyon
Université Lyon 2 Lumière
Les programme et local seront communiqués ultérieurement

Comité organisateur
Philippe Desmette : philippe.desmette(at)usaintlouis.be
Philippe Martin : philippe.martin(at)univ-lyon2.fr

Comité scientifique
Catherine Vincent (Paris Ouest Nanterre La Défense)
Paola Vismara (Università degli studi di Milano)
Christian Sorrel (Lyon 2)
Philippe Martin (Lyon 2)
Silvia Mostaccio (Université catholique de Louvain)
Philippe Desmette (Saint-Louis Bruxelles)

Source : CRHiDI

Colloque – Election et corruption électorale à l’époque moderne

Friday, 13.03.2015

(Haus der Universität Bern)

0900       Opening: Simona Slanička/Maud Harivel/Florian Schmitz

Panel 1: Corruption in the Ecclesiastical Sphere

Chair: Simona Slanicka (Bern)

  • 0915       Olivier Christin(Neuchâtel), La Simonie comme Catégorie de Description des Élections par Corruption
  • 1000       Bertrand Marceau (Paris), Élection et Corruption au Monastère. Le triple Scrutin de Cîteaux (1625)

Coffee break(20min) 

Panel 2: Elections and the Monarchy

Chair: Hillard von Thiessen (Rostock)

  • 1100       Kateřina Pražákova (České Budějovice), The Habsburg Empire and theFrench Kingdom in the Struggle for the Polish Crown
  • 1145       Kateřina Dufková (Prag), Between the King and the Estates. Elections of the Provincial Officials in Early Modern Moravia 

Lunchbreak (Haus der Universität)

Panel 3: On the road to “Modernity”?

Chair: Niels Grüne (Innsbruck)

  • 1430       Malcolm Crook (Keele) and Tom Crook (Oxford Brooks), Contesting ‘corruption’. Electoral Morality and Practice in Britain and France, c. 1830- 1914
  • 1515       Nathalie Dompnier (Lyon-2), La corruption électorale face à ses juges. Justice repressive et justice restitutive en France, 1848-1958

Coffee break 

1730       Round table: Contemporary Elections and Electoral Corruption

(Hauptgebäude der Universität Bern, room HS 120)

  • Ronald Kroeze(Amsterdam)
  • Mark Pieth (Basel)
  • Anca Simina (Bucharest)
  • Richard Lappin (Warsaw)

Saturday,14.03.2015

(Haus der Universität Bern)

Panel 4: Republics, Elections, Corruption

Chair: Christian Windler (Bern)

  • 0900       Cristina Rosillo Lopez (Sevilla), The ancient Roman way to win elections: practices and discourse of electoral corruption during the Late Roman Republic (2nd-1st century BCE)
  • 0945       Maud Harivel (Bern), Désintéresser les élections. Les mesures anti-fraudes dans la république de Venise

Coffee break(20min) 

Chair: Simona Slanicka (Bern)

  • 1045       Dorit Raines (Venice), The Formation of Advocacy Groups in the Venetian Republic, or how to avoid illicit Exchange of Favors during Elections 
  • 1130       Danilo Pedremonte (Genoa), Seven Ballots for a Consul. The Election of Benedetto Luxoro as Genoese Consul in Marseilles (1758-1759)

Lunch

  • 1400       Raphael Barat (Lyon-2), Les Brigues Électorales dans la République de Genève à la fin du XVIIe siècle
  • 1440       Florian Schmitz (Bern), Obstacle or Catalyse? Elections in the Oligarchic Process (Berne, 1500-1700)
  • 1520       Jean-Claude Waquet (Paris), Conference Synopsis 

Coffee Break and Farewell

Organisation

Simona Slanička/Maud Harivel/Florian Schmitz

Haus der Universität, Schlösslistrasse 5, CH-3008 Bern

Source : Université de Berne

Colloque – 13-14/03/2015 – Pratiques savantes des archives (17e-19e siècles)

Pratiques savantes des archives (XVIIe-XIXe siècles) – Ecole Normale Supérieure, Paris
13-14 mars 2015.

Le but de ce  projet est de proposer un retour critique sur l’histoire de l’historiographie  en prenant comme angle d’observation les pratiques savantes  des archives  (archives désigne ici l’ensemble des documents manuscrits et  imprimés  rassemblés dans des dépôts d’archives constitués comme tels).  S’inscrivant  dans la lignée des tendances actuelles des sciences sociales qui  mettent en  avant les conditions d’élaboration des savoirs, ce projet vise à  interroger  dans une perspective transnationale l’histoire des archives et  l’histoire de  l’historiographie dans leurs relations réciproques, ainsi que  dans leurs  rapports avec les sciences de la Nature, de l’Homme et de  l’État.

Depuis quelques années, on assiste sur la scène internationale  à l’apparition  d’une nouvelle histoire culturelle des archives. Mais si l’histoire des sciences aujourd’hui se préoccupe de comprendre comment les technologies  modèlent la connaissance, y compris les « technologies de papier  » (paper  technologies) — de la liste administrative aux livres de lieux  communs, de la  fiche de police au dossier médical, jusque précisément aux  archives, quelle  que soit leur nature ­-, cette problématique semble  encore éloignée de  l’histoire, de même que des sciences humaines en  général. De fait, les travaux sur l’historiographie et les historiographes  de l’époque  moderne (jusqu’au XIXe siècle) n’abordent que rarement, ou  seulement de  manière indirecte, la question de la matérialité du travail  érudit. Même en  dépassant la fausse dichotomie entre érudition et philosophie,  la pratique  des spécialistes de l’histoire de l’historiographie témoigne de  leur  proximité avec l’histoire intellectuelle dans la mesure où ils  privilégient  des historiens qui construisaient eux-mêmes leur discours à  partir de textes  conservés dans des bibliothèques plutôt que de sources  consignées dans des  archives. De la même façon, rares sont les études qui  s’interrogent sur les  relations entre l’usage des archives et le développement  des sciences humaines. Si depuis les années 1980 l’accent est mis sur les significations  politiques et symboliques des archives, la question des pratiques savantes  que celles-ci génèrent, tant dans leur gestion que dans les  modalités  d’utilisation des documents, reste un domaine largement inexploré. Le but de ce projet est donc de mettre à l’épreuve l’hypothèse selon laquelle un changement de perspective consistant à mettre en avant les pratiques  savantes d’archives serait susceptible de renouveler les approches   traditionnelles de l’histoire de l’historiographie et, partant, des sciences   humaines : plutôt que de pointer les particularismes, il se propose de mettre   en lumière les caractéristiques communes aux historiographies nationales ainsi   que les liens entre les différents domaines de connaissance.

Le premier volet de l’enquête se  concentrera sur l’histoire et l’historiographie. Un atelier de recherche d’une  journée et demie réunissant des chercheurs issus de diverses disciplines  (histoire, archivistique,  histoire de l’art, histoire du livre, etc.) sera  organisé en mars 2015. Il  portera sur les archives comme sources de  construction de l’histoire et lieux  d’élaboration du discours historique entre  les XVIIe et XIXe siècles. Cet  atelier aura d’abord pour mission d’explorer  les usages des archives pour  l’écriture de l’histoire et, inversement, l’utilisation de l’histoire —  souvent implicite — pour l’organisation des archives. Il examinera ensuite la  question des modalités de transferts de savoir et de savoir-faire entre «  histoire générale » et histoire de l’art, de  l’église et histoire locale, en  interrogeant les effets de la mobilité des  hommes (voyages dans différents  dépôts d’archives), les déplacements des fonds  d’archives et la circulation de  systèmes de classification entre des domaines  contigus (bibliographie,  catalogage muséale). Il ouvrira enfin la voie à un  repérage des arguments  employés tant pour justifier la création d’archives que  pour mettre en œuvre  des choix de conservation.

Organisé en co-financement par le Labex Transferts et par le European Research Council – projet de recherche AR.C.H.I.ves (‘A comparative history of archives in late medieval and early modern Italy’, Birkbeck, Université de Londres)

1- L’écriture de l’histoire

Vendredi 13 mars 2015 – SALLE DES ACTES
h. 9,30 : Accueil des participants
h. 9,45 : Introduction par Maria Pia Donato, Anne Saada et Filippo de Vivo

Session I : Historiens et officiers : qui accède aux archives et dans quel but. Président de séance : Michel Espagne (ENS, Paris)
10,00 : Fabio Antonini (Birkbeck College Londres), “Custodita tra loro scrigni per la chiarezza delle historie”: Historical Erudition in the State Archives of Seventeenth Century Venice
10,30 : Fabien Montcher (Université de St Louis), Polycentric Historiographies and the Scholarly Practices of Archives across Seventeenth Century Iberian Worlds
11,00 : Nicolas Schapira (Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Naissance du corps des commis dans les archives des Affaires Étrangères (France, XVIIIe siècle)
Discussion – Discutant Yann Potin (Archives Nationales Paris)

12,45 – déjeuner

Vendredi 13 mars 2015 – SALLE WEIL
Session II : Quelles archives pour quelle histoire
Président de séance : Edoardo Tortarolo (Université du Piemont oriental)
14,30 : Emmanuelle Chapron (Université d’Aix-Marseille), La bibliothèque comme archive
15,00 : Héloïse Hermant (Université de Nice Sophia Antipolis), Historiens-voyageurs au pays des archives. Circulations et pratiques savantes des chroniqueurs d’Aragon sous les Habsbourg

15,30 pause

16,00 : Susanne A. Meyer (Université de Macerata), The Artist in the Archive: Writing History of Art with the Artists’ Letters (Bottari, Fiorillo, Rumohr, Gaye…)
16,30 : Kasper Risjberg Eskildsen (Université de Roskilde), Relics of the Past: Archival Authority and Historical Scholarship in Enlightenment Germany
Discussion – Discutant Caroline Callard (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Samedi 14 mars 2015 – SALLE DES ACTES
Session III : Vrai et faux, preuve et erreur dans les archives
Président de séance : Daniel Roche (Collège de France, Paris)
9,30 : Markus Friedrich (Université de Hambourg), Early Modern Genealogy as Archive-driven Research Enterprise
10,00 : Jan Marco Sawilla (Université de Constance), Are Collections Archives? Reflections on the Société des Bollandistes and the Emergence of New Historical Knowledge in Early Modern Europe
10,30 – pause
11,00 : Michael Riordan (Université d’Oxford), The Feud with Froude: Records, Narratives

Organisateurs

  • Maria Pia Donato (Cagliari, CNRS-ENS)
  • Anne Saada (CNRS-ENS)
  • Filippo de Vivo (Birkbeck)

Détails pratiques
Ecole normale supérieur
45 rue d’Ulm
75005 Paris

Pour tout rensiegnement mpdonato@unica.it – anne.saada@ens.fr – f.de-vivo@bbk.ac.uk

Télécharger le programme: here

Sources : AR.C.H.I.ves

Colloque – 19/03/2015 – Posterity in France, 1650-1800

Colloque international – Posterity in France, 1650-1800

9.00-9.30: Registration

9.30-9.45: Welcome & Introduction

9.45-11.15: Session 1 – Chair: t.b.c.
Helena Taylor, Queen’s College, Cambridge – ‘Posterity as Threat: Bussy-Rabutin and Louis XIV’
Alain Cantillon, Université Paris III – ‘Le Mémorial-de-Pascal’
Marie-Ève Beausoleil, Université de Montréal/Université de Lorraine – ‘Critique esthétique et allégories de la consécration: autour du Temple du goût de Voltaire’

11.15-11.45: Coffee/Tea

11.45-12.45: Session 2 – Chair: t.b.c.
Nick Treuherz, University of Manchester – ‘Le désir de l’immortalité ou de vivre dans la mémoire des hommes fut toujours la passion des grandes âmes’: Posterity and materialism.’
Oliver Wunsch, Harvard University – ‘Diderot and the Materiality of Posterity’

12.45-2.00: Lunch

2.00-3.30: Session 3 – Chair: Russell Goulbourne, King’s College, London
Stéphanie Loubère, Université Paris IV – ‘Piron et la postérité des poètes qui ne sont rien’
John Leigh, Fitzwilliam College, Cambridge – ‘Autobiography, Children and Posterity’
Laurence Mall, University of Illinois –  ‘Une vocation documentaire: les textes parisiens de L.S. Mercier’

3.30-4.00: Coffee/Tea

4.00-5.30: Session 4 – Chair: Jessica Goodman, Clare College, Cambridge
Nigel Ritchie, Queen Mary University of London – ‘‘I will leave my name behind and yours will perish’: when the quest for fame becomes infamy’
Olivier Ritz, Université Paris IV – ‘La postérité à l’épreuve de la Révolution’
Malcolm Cook, Exeter University – ‘Posterity: thinking about the future, the example of Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814)’

5.30-5.45: Conclusion

7.00: Conference dinner

Organisateurs : Dr Jessica Goodman (Cambridge) & Professor Russell Goulbourne (King’s College London)

Détails pratiques:
19 mars 2015
Université de Cambridge
Postdoc Centre
Health and Safety Society
16 Mill Lane, Cambridge

Pour s’enregistrer, il faut remplir le formulaire disponible ici.

Source : Early Modern Posterity

Colloque – 2-3/03/2015 – Le Parnasse oublié. Penser la poésie hispanique entre Baroque et Néo-classicisme (1651-1750)

Lundi 2 Mars

10h-10h30
Ouverture

Michel BERTRAND (Directeur de la Casa de Velázquez)
Alain BÈGUE (Université de Poitiers), Coordinateur du programme PARNASSE
Jaume GARAU AMENGUAL (Universitat de les Illes Balears)
Blanca OTEIZA (Universidad de Navarra)

10h30-13h
POÉTIQUE

Président : Jaume GARAU (Universitat de les Illes Balears)

Alain BÈGUE (Université de Poitiers) – Censura y poética: la concepción de la poesía en las aprobaciones

Manuel Ángel CANDELAS COLODRÓN (Universidad de Vigo) – Las tres musas castellanas de Quevedo y de José Delitala: paratextos y diálogo intertextual entre 1670 y 1672

Pause

Blanca OTEIZA (Universidad de Navarra) – La poesía exenta del dramaturgo Bances Candamo

María José RODRÍGUEZ SÁNCHEZ DE LEÓN (Universidad de Salamanca) – La idea neoclásica del género lírico

Lola JOSA (Universitat de Barcelona) – Pensar la poesía, pensar la música (1650-1700)

Débat

13h-14h
TRADITION ET RENOUVELLEMENT

Présidente : Blanca OTEIZA (Universidad de Navarra)

Juan Manuel ESCUDERO (Universidad de Navarra) – Los sonetos en la poesía de José Tafalla y Negrete

Esther BORREGO (Universidad Complutense de Madrid) – Los villancicos líricos del Monasterio de la Encarnación entre dos siglos: ¿del Barroco al Neoclasicismo?

Débat

16h-17h30
PENSÉE, CULTURE ET POÉSIE

Président :Enrique DUARTE (Universidad de Navarra)

Miquel BELTRÁN MUNAR (Universitat de les Illes Balears) – La asistencia de Dios en el poema Esfuerço Harmonico de Miguel de Barrios

Inmaculada OSUNA (Universidad Complutense de Madrid) – La Academia real, Museo genetlíaco (1707) en honor del príncipe Luis Fernando y el entorno poético granadino a inicios del siglo XVIII

Helmut C. JACOBS (Universitaet Duisburg-Essen) – Los avances de la ciencia moderna en la poesía del “capitán coplero” Eugenio Gerardo Lobo (1679-1750)

Débat


Mardi 3 Mars

10h-11h
HISTOIRE ET POÉSIE

Président : Abraham MADROÑAL (Université de Genève)

Carlos CABANILLAS CÁRDENAS (Universidad de Tromso-Universidad Ártica de Noruega) – Los elementos históricos en la poesía de Juan del Valle y Caviedes

Enrique DUARTE (Universidad de Navarra) – El César africano, poema épico de Bances Candamo

Débat et Pause

11h30-13h
RECEPTION

Présidente : Isabel PÉREZ CUENCA (Universidad San Pablo CEU)

Francisco Javier ESCOBAR BORREGO (Universidad de Sevilla) – La recepción de Santa Teresa de Jesús en Obras espirituales que encaminan a una alma a la más perfecta unión con Dios por San Juan de la Cruz (Sevilla, Francisco de Leefdael, 1703)

Rafael BONILLA CEREZO (Universidad de Córdoba) – Los Juguetes del ingenio (1768) de Francisco Nieto Molina

Mariano DE LA CAMPA (Universidad Autónoma de Madrid) – La poesía entre 1650 y 1750 en perspectiva: la erudición de la segunda mitad del siglo XVIII

Débat

13h-13h30
PRESENTATION DES OUTILS

Alain BÈGUE (Université de Poitiers) – CIBeLES: Catálogo de Investigación Bibliográfica en Literatura española de Entre Siglos

13h30-14h
VISITE DE LA CASA DE VELÁZQUEZ

16h-17h30
POÉSIE ET BIBLIOTHÈQUES

Président Mariano DE LA CAMPA (Universidad Autónoma de Madrid)

Jaume GARAU AMENGUAL (Universitat de les Illes Balears) – Eugenio Gerardo Lobo (1679-1750): nuevas fuentes documentales para el estudio de su vida y de su obra

Isabel PÉREZ CUENCA (Universidad San Pablo CEU) – La colección poética de la biblioteca ducal de Medinaceli (1759)

Abraham MADROÑAL (Université de Genève) – Manuscritos e impresos poéticos españoles desconocidos en la Biblioteca de la Universidad de Ginebra

Débat

CONCLUSIONS

Alain BÈGUE (Université de Poitiers)

COMITÉ SCIENTIFIQUE
Ignacio ARELLANO (Universidad de Navarra)
Alain BÈGUE (Université de Poitiers)
Miquel BELTRÁN MUNAR (Universitat de les Illes Balears)
José CHECA BELTRÁN (Consejo Superior de Investigaciones Científicas)
Judith FARRÉ (Consejo Superior de Investigaciones Científicas)
Jaume GARAU (Universitat de les Illes Balears)
Luis Iglesias FEIJOO (Universidade de Santiago de Compostela)
Aurelio GONZÁLEZ (El Colegio de México)

Coordination : Alain BÈGUE (Université de Poitiers)
Organisation : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Centro de Estudios de la Literatura Española de Entre Siglos ( XVIIeet XVIIIe siècles), EA 3816 (FoReLL, Université de Poitiers), Instituto de Estudios Hispánicos en la Modernidad (Universitat de les Illes Balears), Grupo de Investigación Siglo de Oro (Universidad de Navarra).

Lieu du colloque :
Casa de Velázquez
C/ de Paul Guinard, 3
28040 Madrid

Source : Casa de Velázquez

Colloque – 04-07/03/2015 – Mary of Burgundy, the Reign, the ‘Persona’ and the Legacy of a European Princess

International Conference –  Mary of Burgundy. The Reign, the “persona” and the legacy of a European princess

Wednesday 4 March
Royal Academy of Belgium for Science and the Arts
Rue Ducale 1, 1000 Brussels

19.30: Keynote Lecture: Wim Blockmans (Universiteit Leiden, Netherlands) – Dynastic Chance and the Great Burgundian Heritage
20.30: Welcome Reception

Thursday 5 March
University of Birmingham Brussels Office
Avenue d’Auderghem 22-28, 1040 Brussels

9.30 : Registration and Coffee
10.00–10.30: Introduction from Organisers Michael Depreter (Université libre de Bruxelles), Jonathan Dumont (Université de Liège), Elizabeth L’Estrange (University of Birmingham), Samuel Mareel (Universiteit Gent)

10.30–12.00: Plenary Session
Mary’s Networks: People and Cities
Chair: Marc Boone (Universiteit Gent)

Jean-Marie Cauchies (Royal Academy of Belgium – Université Saint-Louis–Bruxelles), Des conseillers protecteurs ? L’entourage politique de Marie de Bourgogne
Violet Soen (KU Leuven), Mary and the Croÿ Clan, or How to Reintegrate Transregional Elites at the Court of Burgundy (1477–1482)
Kim Ragetli (Universiteit Leiden), Mary of Burgundy and the Court-City Relations in 1477
12.00–13.30: Lunch

13.30–15.00: Parallel Sessions Mary and her Neighbours
Chair: Alain Marchandisse (Université de Liège)

Giovanni Ricci (Università degli Studi di Ferrara), Le Nord en Méditerranée. Influx franco-bourguignons à la cour des Este entre Charles le Téméraire et Marie de Bourgogne
Federica Veratelli (Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne), Entre continuité dynastique et pouvoir du luxe. La « Petite Italie » de Marie de Bourgogne
Dominique Le Page (Université de Bourgogne), Perception de Marie en Bourgogne royale

Imaging Mary
Chair: Adrian Armstrong (Queen Mary, University of London)

William Monter (Northwestern University, USA), Two Major Lessons from the Numismatic History of Mary of Burgundy, Alive and Dead
Johan Oosterman (Radboud Universiteit Nijmegen), The Making of a Beloved Princess
Susie Speakman Sutch (Universiteit Gent), Illustrating the Death of Mary of Burgundy in Miniatures and Woodcuts. The Manuscripts and Printed Editions of Le Chevalier délibéré by Olivier de La Marche
15.00–15.30 : Coffee Break

15.30–17.00 : Parallel Sessions

Mary and Manuscript Production
Chair: Elizabeth L’Estrange (University of Birmingham)

Sherry C.M. Lindquist (Western Illinois University, Macomb), Beauty and the Beasts: Rereading the Hours of Mary of Burgundy
Erica O’Brien (University of Bristol), Family and Faith: Sensory Experience and Devotional Memory in the Hours of Mary of Burgundy
Lieve De Kesel (Universiteit Gent), Innovative Decorations in Manuscripts Illuminated for Mary of Burgundy and her Contemporaries

Power, Society and their Representation during Mary’s Reign
Chair: Michel de Waha (Université libre de Bruxelles)

Jean Devaux (Université du Littoral Côte d’Opale), Galans de Picardie, de Flandres et d’Artois… La poésie de circonstance sous le règne de Marie de Bourgogne
Michael Depreter (F.R.S.-FNRS – Université libre de Bruxelles), L’armée bourguignonne après la défaite de Nancy. Ruptures et continuités

Friday 6 March
University of Birmingham Brussels Office
Avenue d’Auderghem 22-28, 1040 Brussels

9.00: Coffee

9.00–10.30 : Plenary Session
Perceptions of a Duchess in Power
Chair: Anne-Marie Legaré (Université de Lille 3)


Olga Karaskova (Bibliothèque nationale de France)
, Panthasilia virgo in civitatem Tryona amicabiliter recepta fuit. La Joyeuse Entrée de Marie de Bourgogne à Bruges en 1477
Sonja Dünnebeil (Österreichische Akademie der Wissenschaften), Mary, the « diplomatic Weapon of Universal Value » of Charles the Bold
10.30–11.00 : Coffee Break

11.00–12.30 : Plenary Session
Mary and Female Patronage of the Arts
Chair: Kathleen Wilson-Chevalier (American University of Paris)

Julia Kohl (Université libre de Bruxelles), Aline Genbrugge (KIK–IRPA), Karen Bonne (KIK–IRPA), Francisco Mederos-Henry (Université catholique de Louvain), Une généalogie peinte réalisée « sur la pieuse demande » de Marie de Bourgogne. Nouveaux propos sur la création et le programme iconographique de la série des portraits des comtes de Flandre provenant de l’abbaye des Dunes à Coxyde
Andrea Pearson (American University, Washington DC), Gender and the Utility of Mary of Burgundy’s Equestrian Seals
Ann Adams (The Courtauld Institute of Art), Familial affection or Staking a Claim ? The Tombs of Isabella of Bourbon and Jacques de Bourbon Commissioned by Mary of Burgundy
12.30–14.00 : Lunch

14.00–15.30 : Parallel Sessions
Managing Society at Mary’s Court
Chair: Jan Dumolyn (Universiteit Gent)

Jean-Marie Yante (Université catholique de Louvain), Le règne de Marie de Bourgogne et l’économie de la seconde moitié du XVe siècle
Valérie Bessey (Deutsches Historisches Institut Paris), Étude de l’Hôtel de Marie de Bourgogne
Sofiane Bouhdiba (University of Tunis), Marie de Bourgogne face à la peste

The Reception of Mary From the Eighteenth Century Onwards
Chair: Jean-Marie Cauchies (Académie royale de Belgique)

Emmanuel Berger (Université de Namur), Disputes autour du cœur de Marie de Bourgogne, fin du XVIIIe siècle
Ann Roberts (Lake Forest College), The Marriage of Mary and Maximilian in the Nineteenth Century
Gilles Docquier (Musée royal de Mariemont – Université Saint-Louis–Bruxelles), Mémoire, culture et historiographie de Marie de Bourgogne en Belgique

16.00–18.00 : Manuscript and Early Print Workshops at the Royal Library
19.30 : Conference Dinner

Saturday 7 Mars
Groeninge Museum, Bruges

8.00 : Departure for Bruges
9.45–10.00 : Welcome by Manfred Sellink (Musea Brugge)

10.00–11.30 : Plenary Session
The Duchess and the Habsburg Heritage
Chair: Samuel Mareel (Universiteit Gent)

Till-Holger Borchert (Groeningemuseum Brugge), Mary of Burgundy and the Burgundian Wedding in the Imperial Propaganda of Maximilian of Austria
Orsolya Réthelyi (Eötvös Loránd University – Budapest), Oorlof, mijn reyn Keyserlijck bloet, Dien ic so seer beminne. The Image of Mary of Burgundy as Cultural Capital for Habsburg Propaganda
Manfred Hollegger (Österreichische Akademie der Wissenschaften), Queen of the Fire Steel, Queen Rich in Honours. Mary of Burgundy within the « Gedechtnus » (Memoria) of Maximilian I

11.30–14.00 : Lunch and Commentated Visit to the Groeninge Museum

14.00–15.30 : Plenary Session
Fashioning Mary’s Legacy
Présidence : Jonathan Dumont (F.R.S.-FNRS – Université de Liège / Transitions)

Alain Marchandisse (F.R.S.-FNRS – Université de Liège / Transitions), Christophe Masson (Université de Liège / Transitions), Bertrand Schnerb (Université de Lille 3), L’ultime voyage de Marie de Bourgogne. Des funérailles de duc ou de duchesse ?
Lisa Demets (FWO–Universiteit Gent), The Ideology and Representation of « our Princess » Mary of Burgundy in the Fifteenth Century Manuscripts of the Excellente Cronike van Vlaenderen Tradition
Pierre-Gilles Girault (Musée de Blois), Marguerite d’Autriche : l’héritage de Marie
15.30–15.45 : Coffee Break

15.45–17.00 : Roundtable: Mary 600 Years On: Where Next?
Participants : Adrian Armstrong (Queen Mary, University of London) ; (Jelle Haemers (Katholieke Universiteit Leuven) ; Walter Prevenier (Universiteit Gent) ; Bertrand Schnerb (Université de Lille 3) ; Ann Roberts (Lake Forest)
17.30 : Return to Brussels

Access

Professor Blockmans’ inaugural lecture on 4th March will be held at the Royal Academy of Belgium for Science and the Arts, Rue Ducale 1, 1000 Brussels, tel +32 (0)2/550.22.12
www.academieroyale.be
Click here for a map
The conference itself will be held at the University of Birmingham’s Brussels Office and at the Groeninge Museum in Bruges.University of Birmingham Brussels Office
Avenue d’Auderghem 22, 1040 Bruxelles, tel: +32 (0)2/740. 27. 13
How to get to the office:
By Metro:
Nearest metro station is Schuman on lines 1 & 5.
By Eurostar:
After arriving at Gare du Midi follow the M signs to the Metro. Take lines 2 & 6 towards Simonis (Elisabeth) to Art-Loi station. From there change to lines 1 & 5 towards Stockel or Hermann-Debroux, alighting at Schuman.
From the Airport:
By bus: Follow the bus signs and catch the N° 12 or 21 bus to Schuman Roundabout.
By train: Follow the signs to the train station and catch the train to the Central Station (‘Gare Centrale’). Then catch the metro four stops to Schuman, line 1 & 5, direction Herman Debroux or Stocke

Click here for a map (called West Midlands European Centre on the map)

Groeninge Museum
Dijver 12, 8000 Brugge, tel. +32 (0)50/44.87.11

How to get there:
Bus stop Eekhoutpoort, Eekhoutstraat nr. 2
Train station Brugge

http://www.brugge.be/musea

Source : Mary of Burgundy 2015

Colloque – 26-27/02/2015 – Être homme de “lettres”. Secrétaires et politique culturelle au 16e siècle

Colloque international – Être homme de “lettres”. Secrétaires et politique culturelle au 16e siècle (26-27 février 2015) 

26 février

10:00    Mot d’accueil de Dominique ALLART (Université de Liège, Présidente de « Transitions » )
10:15    Introduction aux travaux – Antonio GEREMICCA et Hélène MIESSE
10:30    Matteo PROVASI (Università di Ferrara ) – L’aristotelismo abortito. Il segretario, il principe, lo Stato nel Cinquecento

11:00    Pause-café

Présidence : Giovanni MUTO (Università di Napoli “Federico II”)
11:15    Andrea GUIDI (University of London, Birkbeck) – Le conclusioni ‘gagliarde’ del Segretario. Machiavelli : ingegno letterario ed efficacia politi-ca nella sua corrispondenza diplomatica e nella sua produzione cancelleresca
11:45    Paolo PROCACCIOLI (Università della Tuscia, DISBEC) – Pietro Aretino in carriera. Dal segretario di Pa-squino al segretario del mondo
12:15    Marcello SIMONETTA (Sciences Po, Paris) – « Segretarii cavalcanti e ziferali » : da Paolo Giovio a Gian Battista Leoni

12:45    Sandwich-lunch

Présidence : Silvia GINZBURG (Università di Roma Tre)
14:30    Hélène MIESSE (Université de Liège) – Goro Gheri secrétaire de Laurent II de Médicis : art et politique dans les copialettere
15:00    Antonio GEREMICCA (Université de Liège) – Cosimo I de’ Medici conteso. Rivalità tra Pietro Aretino e Pierfrancesco Riccio
15:30     Oscar SCHIAVONE (University College, London) – Luca Martini as an Art Consultant and Patron of Artists in Pisa (1547-1561)

16:00     Pause-café

16:15     Marco CALAFATI (Université Paris-Sorbonne EPHE, Università di Firenze) – Ugolino Grifoni e Bartolomeo Gondi : due cor-tigiani, segretari, diplomatici e mecenati alla cor-te di Cosimo I de’ Medici
16:45     Emanuele PELLEGRINI (IMT Institute for Advanced Studies, Lucca) – Due segretari e un artista : il caso dei Pagni alla corte di Cosimo I

27 février

Présidence : Paola MORENO (Université de Liège)
10:00     Claudia MARCONATO (Università di Padova) – Il Bibbiena ‘moccicone’ : l’autoironia e il classi-cismo come ingredienti del perfetto segretario e cortigiano
10:30     Gianluca VALENTI (Université de Liège) – Gian Matteo Giberti et son « amour des lettres » à la lumière de sa correspondance

11:00     Pause-café

11:15     Marzia GIULIANI (Università Cattolica del Sacro Cuore di Milano) – Intrecci inediti fra letteratura, arti e nuova scienza. Il pistoiese Bonifacio Vannozzi e le corti di Torino, Roma e Firenze
11:45     Veronica CARPITA (Fondazione Culturale d’Arte Trossi-Uberti, Livorno) – Francesco Angeloni (1587-1652) e il tramonto della figura del ‘perfetto segretario’ oratore e filosofo

12:30     Sandwich-lunch

Présidence : Annick DELFOSSE (Université de Liège)

14:00     Antonio VANNUGLI (Università per stranieri di Perugia) – Doni dall’Italia per il segretario Mateo Vázquez de Leca : Marcantonio Colonna e Ferdinando de’ Medici fanno a gara
14:30     Letizia MAFALE (Università di Milano, Université de Reims Champagne-Ardenne) – « Per ardua surgo » : les Laubespine-Villeroy, secrétaires politiques et lettrés à la cour des derniers Valois
15:00     Miguel PALOU ESPINOSA (European University Institute of Florence) – Alfonso Fontanelli (1557-1622) : A Musical and Courtly Autoritas for Il Segretario

15:30     Conclusions

Détails pratiques :
26-27 février 2015
Université de Liège
Salle des professeurs (A1, 1e étage)
Place du XX Août, 4000 Liège

Contact : Antonio Geremicca et Hélène Miesse

Source : Transitions

Colloque – 26-27/02/2015 – Les techniques constructives dans les écrits d’architecture entre Italie, France et anciens Pays-Bas (16e-début 18e siècle)

Les techniques constructives dans les écrits d’architecture entre Italie, France et anciens Pays-Bas (16e-début 18e siècle) 

Colloque international organisé par l’Université catholique de Louvain en collaboration avec l’Université de Namur
Namur, Université de Namur – Bruxelles, Palais des Académies

Comité organisateur

  • Philippe Bragard (UCL)
  • Caterina Cardamone (UCL)
  • Pieter Martens (UCL)
  • Mathieu Piavaux (Université de Namur)

Comité scientifique

  • Philippe Bragard (UCL)
  • Caterina Cardamone (UCL)
  • Ralph Dekoninck (UCL)
  • Maarten Delbeke (Universiteit Gent, Universiteit Leiden)
  • Pieter Martens (UCL)
  • Mathieu Piavaux (Université de Namur)
  • Jean-Louis Vanden Eynde (UCL)

Intervenants :

  • Francesco Benelli (Columbia University)
  • Philippe Bragard (UCL)
  • Caterina Cardamone (UCL)
  • Krista De Jonge (KU Leuven)
  • Ralph Dekoninck (UCL)
  • Maarten Delbeke (Universiteit Gent, Universiteit Leiden)
  • Isabelle Gilles (Université de Liège)
  • Jeroen Goudeau (Radboud Universiteit Nijmegen)
  • Hubertus Günther (Universität Zurich, LMU München)
  • Patrick Hoffsummer (Université de Liège)
  • Frédérique Lemerle (CESR, Tours)
  • Pieter Martens (UCL)
  • Pier Nicola Pagliara (EPFL, Lausanne ; CISA Palladio, Vicenza)
  • Yves Pauwels (Université François Rabelais, Tours)
  • Mathieu Piavaux (Université de Namur)
  • David Vanderburgh (UCL)
  • Jean-Louis Vanden Eynde (UCL).

Détails pratiques & Inscriptions

Jeudi 26 février – Namur
De 19h00 à 21h00
Université de Namur
Faculté de Philosophie et Lettres – local L22
Rue de Bruxelles 61
5000 Namur

Vendredi 27 février – Bruxelles
De 9h00 à 17h30
Palais des Académies – Salle Prigogine
Rue Ducale 1
1000 Bruxelles

Participation gratuite mais inscription obligatoire. Pour s’inscrire, envoyer un courriel avant le 15 février 2015 à Caterina Cardamone et Nathalie Coisman.

Source : GEMCA.

Colloque – 27/02/2015 – Dag van het onderzoek du VNVNG – Globale en transregionale geschiedenis van de vroegmoderne tijd

Programme

10h 30 Accueil
10h 50 Ouverture par Joop Koopmans (Voorzitter VNVNG)

11h 00 Présentation des projets “Fighting Monopolies, Defying Empires 1500-1750: a Comparative Overview of Free Agents” et “Challenging Monopolies, Building Global Empires in the Early Modern Period” (Universiteit Leiden) avec les présentations de Cátia Antunes, Karwan FatahBlack, Edgar Cravo Bertrand Pereira en Erik Odegaard
12h10 Discussion

12h40 Lunch

13h 30 Présentation du projet “Crossing borders in early modern times” (KULeuven) avec les présentations de Violet Soen, Bram De Ridder, Alexander Soetaert en Sophie Verreyken
14h 40 Discussion
15h 10 Pause café
15h 30 Table ronde avec Violet Soen, Werner Thomas, Johan Verberckmoes et Catia Antunes, modérée par  Michiel van Groesen (UvA)
16h 30 Conclusions

Lieu et date : 

Vendredi 27 février 2015
Radboud Universiteit Nijmegen
Faculty Club huize Heyendael
Geert Grooteplein-Noord 9 (Nimègue)

Inscription (avant le 20 février) :

20€ (10€ pour étudiants en master) à verser en faveur du VNVNG avec la mention “Dag van het Onderzoek 2015”
IBAN BE96 0682 3425 2805
BIC : GKCC BE BB (VNVNG te Antwerpen)

Griet Vermeesch (VUB) : griet.vermeesch(at)vub.ac.be

Site internet du Vlaams-Nederlandse Vereniging voor Nieuw Geschidenis (VNVNG).

Colloque – 5-6/02/2015 – Early Modern Sovereignties. Theory and Practice of a Burgeoning Concept in the Netherlands

Although sovereignty is often dealt with in articles and books on early modern political thought, there is no comprehensive historical study of sovereignty in the sixteenth and seventeenth centuries, when the idea itself took shape. Most studies focus on particular (often recurring) authors, such as Jean Bodin and Thomas Hobbes, or peculiar aspects, such as the division of sovereignty. What is conspicuously absent, moreover, is a fullfledged account about the ideas on sovereignty as developed by the fellows of the School of Salamanca – or the Spanish Scholastics as they are called otherwise. Although it is strongly questioned to what extent one could speak of a ‘school’, these authors could be seen as constituting a particular group in that they all used Thomas Aquinas’s Summa Theologiae as point of departure to develop a theory of the state. They had a lasting influence and inspired the work of, among others, the 17th century Jesuits, Grotius and Hobbes.

Comité organisateur :

Prof. Erik De Bom (KULeuven)

Prof. Werner Thomas (KULeuven)

Prof. Randall Lesaffer (Tilburg University)

Inscription : lectio(at)kuleuven.

Lieu et dates :

5-6 février 2015, Louvain (Belgique)

Irish College, Janseniusstraat 1

Programme (cliquez pour agrandir l’image) :

cliquez pour agrandir