Archives par mot-clé : colloque

Colloque – Transnationalité à la cour

Transnationalité à la cour, colloque organisé par Eric BOUSMAR (Université Saint-Louis, Bruxelles)Laure FAGNART (F.R.S.-FNRS-ULiège), Nadine HENRARD (ULiège), Karl KÜGLE (University of Oxford), Alain MARCHANDISSE (F.R.S.-FNRS-ULiège) et Christophe MASSON (University of Oxford – ULiège)

Date :  21 et 22 mars 2019

Lieu : Université de Liège, salle des professeurs

Toutes les informations ici.

Colloque – Les manuscrits hagiographiques du nord de la france et de la belgique actuelle à la fin du moyen age (XIVe – XVIe s.) : fabrication, fonctions et usages

Titre : Les manuscrits hagiographiques du nord de la France et de la Belgique actuelle à la fin du Moyen Age (XIVe – XVIe s.) : fabrication, fonctions et usages

Dates : 21-22 mars 2019

Lieu : Université de Namur (salle Narc, 55 rue de Bruxelles) ; Université Catholique de Louvain (Salle du Conseil, FIAL, 14 Place Cardinal Mercier)

Programme : https://modernum.hypotheses.org/files/2018/12/ProgrammeLegendiersNamurLouvain.pdf

CFP – Ambrogio Spinola entre Gênes, Flandres et Espagne. Réseaux et récits, guerre et finances (1569-1639)

“Ambrogio Spinola entre Gênes, Flandres et Espagne. Réseaux et récits, guerre et finances (1569-1639)” – Atelier international organisé par Silvia Mostaccio (UCLouvain), Bernardo J. García García (Universitad Complutense-Fundación Carlos de Amberes, Madrid), Luca Lo Basso (Università di Genova), Monique Weis (ULB)

Date limite de l’appel à communication : 21 décembre 2018

Date de la conférence : 3-5 avril 2019

Lieu de la conférence : UCl, Louvain-la-Neuve

Lisez l’appel à communication.

CFP – Contestations, subversions et altérités aux XIVe-XVIe siècles

Contestations, subversions et altérités aux XIVe-XVIe siècles – 60e Rencontres du Centre européen d’Études bourguignonnes

Date limite de l’appel à communication : 15 janvier 2019

Date de la conférence : 19-22 septembre 2019

Lieu : Charles University, Prague

Les 60e Rencontres du Centre européen d’Études bourguignonnes se tiendront du 19 au 22 septembre 2019 à Prague, au sein de l’Université Charles. Le thème retenu sera celui des « Contestations, subversions et altérités aux XIVe-XVIe siècles ». Sous ce titre, il faut comprendre tout ce qui peut paraître « hors-norme », dissident de l’époque considérée, dans le sens le plus large possible, que cela soit sur le plan religieux – schisme, hérésies, etc. -, politique et social – coup d’État, révoltes, etc. -, mais aussi culturel, comportemental, voire sexuel. Les communications (en français, anglais ou allemand) peuvent porter sur cette thématique dans le domaine de l’histoire, de l’histoire de l’art, de l’histoire de la littérature ou de l’archéologie.

Les personnes désireuses de présenter une communication ou désireuses d’obtenir plus d’informations sont invitées à s’adresser au Prof. Alain Marchandisse, secrétaire général du CEEB, à l’adresse suivante : alain.marchandisse@uliege.be en fournissant le titre et un bref résumé (5 à 10 lignes) de la communication proposée avant le 15 janvier 2019 au plus tard. La liste des interventions retenues par le Comité exécutif du CEEB sera établie au mois de février 2019 et chaque candidat en sera averti personnellement.

Colloque – Lost in Renaissance

Colloque organisé par Renaud ADAM (LE STUDIUM/CESR/ULiège/Transitions) et Chiara LASTRAIOLI (CESR)

Titre: Lost in Renaissance

Dates:  20 au 21 septembre 2018

Lieu: Tours, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance

Argument:

The debate about the concept of Renaissance is certainly old, but has met for some years now a certain revival with questions relating to its temporality, particularly in France, following questions from Patrick Boucheron on the duration of a “short long medieval period” beginning in the 12th-13th centuries and ending in the 16th century. One can also point to Jacques Le Goff’s essay entitled Faut-il vraiment découper l’histoire en tranches? (Paris, Seuil, 2014) who defended the thesis that the Renaissance would not represent a particular period, but that it would be the last rebirth of a long medieval period that would end in the mid-18th century. Regardless of whether or not one adheres to this demonstration, the great medievalist nevertheless has the merit of questioning the relevance of the concept of periodization of history and, more specifically, that of the Renaissance chrononym.

With the Lost in Renaissance symposium, we would like to explore this period by reversing the paradigm that defines it. Indeed, if the scientific community agrees to characterize the Renaissance as the time of rediscovery of Antiquity, we would like to explore it through the prism of disappearance. The aim is not to draw up a list of the different points of rupture with previous times, but rather to concentrate on the losses encountered by Europe’s intellectual, literary, artistic and material heritage during the 15th-17th centuries as a result of the great religious, political, cultural and technical upheavals that affected this territory. The angle of approach chosen for this colloquium is that of the book, considered in its materiality or for its content as a witness, victim or vector of the offenses made against the heritage during the Renaissance.

Information et inscriptions: http://www.lestudium-ias.com/event/lost-renaissance.