Archives par mot-clé : évènement en ligne conférence

Conférence – Les “Colloques” d’Érasme, le livre toujours à suivre d’un écrivain arrivé

Le mercredi 30 mars 2022 (20h – 21h30), Franz Bierlaire (Prof. émérite de l’Université de Liège) donnera à la Maison d’Érasme une conférence intitulée Les Colloques d’Érasme, le livre toujours à suivre d’un écrivain arrivé. 

Résumé 

Moins célèbres aujourd’hui que l’Éloge de la Folie, les Colloques familiers, vieux cette année de 500 ans, sont le livre qui, tout au long du XVIe siècle, connut la diffusion la plus large et le plus grand retentissement.

Pendant près de trente-cinq années, Érasme garda sur le métier ce feuilleton toujours à suivre, l’augmentant régulièrement de nouveaux épisodes, jusqu’à multiplier par dix le nombre de ses pages et constituer un recueil d’une soixantaine d’« entretiens familiers » entre des personnes de tous âges, des deux sexes et de toutes les professions, sur les principaux problèmes de l’heure.  L’actualité, grande et même petite, nourrit en effet ces « exemples de propos échangés lors d’une rencontre », qui sont à la fois des modèles de conversations en bon latin et d’utiles leçons de vie, comme le souligne le titre même de l’ouvrage : « pour polir le style et régler sa vie ».

Professeur émérite de l’Université de Liège, Franz Bierlaire y a enseigné notamment l’Histoire de l’humanisme et l’Histoire moderne. Ses travaux portent sur Érasme et l’érasmisme, l’histoire du livre scolaire et l’histoire de l’éducation à l’époque de la Renaissance. Au niveau international, il est un des plus grands connaisseurs des Colloques d’Érasme. Il a publié notamment : Érasme et ses ‘Colloques’ : le livre d’une vie, préface de Léon-E. Halkin, Genève, Librairie Droz, Travaux d’Humanisme et Renaissance, 159, 1977. Et récemment : Érasme au fil du temps, préface de Pierre Jodogne, Bruxelles, Éditions de l’Académie royale de Belgique, 2021.

Informations pratiques

Deux options : assistez à la conférence au musée ou suivez-la à distance via le livestream.

Pour assister à la conférence sur place, une réservation est nécessaire sur cette page

Pour suivre à distance via le livestream, aucune réservation n’est requise. Vous pourrez regarder la conférence en direct sur notre chaine YouTube. Le moment ne vous convient pas ? Vous pouvez également revoir la conférence par la suite.

Informations

Conférence – Continuités historiques / Historical continuities

La prochaine session du séminaire virtuel international de la FISIER ReNoV/ReNeW aura lieu le samedi 11 décembre 2021 de 15h-18h. Les deux intervenants sont Daniel KAPUST (University of Wisconsin-Madison) et Estelle DOUDET (Universités de Lausanne et Grenoble Alpes, IUF) qui présenteront chacun une conférence sur le thème des Continuités historiques (Historical continuities)

Les répondant(e)s sont Michelle CLARKE (Dartmouth College), Thierry AMALOU (Université d’Artois) et François CORNILLIAT (Rutgers University).

La séance est co-organisée par Association V.-L. SaulnierAtelier XVIe siècle (Sorbonne Université), Center for Early Modern Studies (University of Wisconsin-Madison)  et Renaissances (CSLF) (Nanterre). 

  • Résumé

Daniel KAPUST (University of Wisconsin-Madison)
Republican, Democrat, Imperialist: Three Political Theory Encounters with Machiavelli

Republicanism, democracy, and imperialism are concepts of perennial interest to scholars of antiquity, medieval Europe, and early modern Europe. These concepts, in turn, are each central to different ways of interpreting Machiavelli within contemporary political theory. The goal of this seminar, then, is to introduce three significant bodies of political theory scholarship on Machiavelli: Machiavelli the republican, Machiavelli the democrat, and Machiavelli the imperialist. In surveying each approach, I will also put Machiavelli into conversation with early modern, medieval, and classical thinkers, such as Hobbes, Bruni, Dante, and Cicero. My goal is not to settle on one reading of Machiavelli, but rather to illustrate how and why political theorists working from a range of approaches read him in such different ways.

Estelle DOUDET (Universités de Lausanne et Grenoble Alpes, IUF)
Le moyen français, temps du medium ? Repenser les temporalités, les objets et les média de l’histoire des lettres et des arts

Le global turn a modifié en profondeur l’étude des géographies littéraires, l’ancienne opposition des centres et des marges se réinventant sous la forme de circulations. Qu’en est-il des temporalités littéraires ? Pour complexifier une histoire évolutionniste qui a longtemps étudié les périodes comme des successions d’états de langue et de pratiques d’écriture marquées par d’éclatantes ruptures, est-il possible de mobiliser diverses notions, la contemporanéité, le temps profond, l’enchevêtrement temporel, utilisées entre autres par les archéologues des savoirs et des media ? Le moyen français, un état de la langue et des écritures en français que les historiens datent usuellement du 14e au 16e siècle, est à cet égard un cas intéressant car il porte un nom qui le désigne comme un temps du medium, dans le double sens de transition temporelle (fin du Medium Aevum et/ou début de la Renaissance ?) et de développement de nouvelles formes de communication (imprimerie, machines optiques, etc.). L’exemple des dispositifs télévisuels, qui ont été omniprésents entre 1350 et 1550 sous la forme d’appareils concrets et de fictions de représentations, sera choisi pour analyser la complexité des temporalités illustrée par les œuvres en moyen français (continuité, invention, Nachleben). Il ouvrira le dialogue sur les manières dont nous pouvons repenser nos propres approches des « périodes » en histoire des arts et des littératures.

Lien de participation (Zoom) 

Informations

 

 

Conférence – Digital lecture by Giulia Torello-Hill (University of New England, AUS) & Andrew Turner (University of Melbourne, AUS) on Judocus Badius’ (1462-1535) Lyon Terence

La conférence aura lieu le 7 octobre à 10h00.

The Lyon Terence, edited by the Fleming Jodocus Badius Ascensius in 1493, was the first printed edition of the plays of Terence to include a full cycle of woodcut illustrations. Illustrated manuscripts of Terence from the Middle Ages are well known and have been studied extensively, but the Lyon Terence has been unjustly overlooked.

This paper builds on the recently published The Lyon Terence: Its Tradition and Legacy (Brill 2020) to look closely at the interplay between woodcut illustrations and commentary. Although the identity of the artist who oversaw the design of the Lyon Terence’s iconographic plan is unknown, close correspondences between the commentary and the illustrations suggest a symbiotic dialogue between artist and editor.

Badius was already an authority on Terence—in 1491 he published an innovative edition of Terence and his late-antique commentator Donatus. Donatus’ brief notes on delivery of specific lines are usually taken as pedagogical advice on diction. Instead, this paper contends that, under the supervision of Badius, the artist of the Lyon Terence visually interpreted Donatus’ prescriptions as encompassing gestures, gaze orientation and bodily movement, following the consolidated tradition of Quintilian.

Arguably, the Lyon Terence could elicit in the Renaissance reader a different level of engagement, providing a detailed linguistic and cultural explanation of Terence’s text to the learned audience, while in turn offering a pictorial narrative to the leisured reader, who could see the plot unfolding before his very eyes.

Speakers

Dr. Giulia Torello-Hill is a Lecturer in Italian at the University of New England in Armidale, Australia. She specialises in the reception of classical drama in the Renaissance. Her research explores the interplay between exegesis of ancient texts, iconographic tradition and performance practice in Renaissance Italy. She has held fellowships from Villa I Tatti the Harvard University Centre for Italian Renaissance Studies in Florence (2015-16) and the Renaissance Society of America and Kress Foundation (2018). She has recently co-authored with Andrew Turner The Lyon Terence: Its Tradition and Legacy (Brill, 2020) and has embarked on a new collaborative project on drama, music and orality in Renaissance Ferrara.

Dr. Andrew Turner is a researcher at the University of Melbourne, where he lectures on Latin literature. His research focuses on the transmission of Latin texts in the Middle Ages, and in 2011-12 he was a visiting fellow at the Flemish Academic Centre in Brussels, where he undertook a study of classical literary scholarship in mediaeval Flanders. His most recent research has focused the commentary traditions on the classical dramatists Terence and Seneca; besides his extensive work with Giulia Torello-Hill, he currently is part of a major research project on the first mediaeval commentary on Seneca’s dramas by Nicholas Trevet.

Organisation

This digital lecture is organised by the Henri Pirenne Institute for Medieval Studies (HPIMS) and the Group for Early Modern Studies (GEMS) at Ghent University (BE). It open to all, but for digital security reasons we do ask registration with email by October 6th 2021 at the latest. For registration and info, simply get in touch with Dr. Stefan Meysman.

Informations