CFP – Mysticism and the Visual Arts

Appel à communication pour la session « Mysticism and the Visual Arts », organisée par Ingrid Falque (FNRS – UCLouvain) et Elliott Wise (Brigham Young University) pour le prochain congrès de l’Association for Art History (AAH).

Mysticism – or the soul’s ascent towards transcendent unification with the divine – occupies an important, albeit often unstable, position in many religions. In Christianity, mysticism straddles a liminal space, blurring dichotomies of darkness and light, life and death, active and contemplative, clerical authority and revelation. Mysticism is often rooted in personal experience, and textually or visually recording it presents unique challenges. Sometimes, in fact, mysticism shuns pictorial images. At other times, it embraces them as instruments of purgation and illumination, didactic tools and ‘stepping-stones’ to exalted vision. Elaborate iconographies undergird mysticism in Tantric Buddhism, and even within less image-based faiths, such as Islam, Sufi mystics use calligraphic ‘pictures’ of words – or even the abstract beauty of a single letter – to meditate on Quranic truths. In Judaism, too, though generally image-averse, adherents of Kabbalah have tied mystical experience to biblical prototypes such as Ezekiel’s vision of God’s chariot (merkavah).

Given the varying degrees of dependence and hostility between mysticism and images, scholars have employed a range of methodologies to investigate mystical visual culture. Close studies of images alongside mystical texts have proved particularly fruitful. This session invites papers that consider the visual alongside the textual as tools of medieval and early modern mystical discourse. Among other things, topics could address visual exegesis through typology, parables and allegory; Christian images inspired by vernacular spiritual texts; mental images, such as depictions of sefirot in Kabbalah; creation and destruction, as in Tibetan mandalas; materiality; verbal image-making, such as ekphrasis; reformations of the soul; and aniconic vision.

Date limite de l’appel : 19 octobre 2020

Date et lieu de l’événement : du 14 au 17 avril 2021 à Birmingham

Plus d’informations ici

COLLOQUE – Entre réel et imaginaire : les animaux dans l’histoire, l’art et la littérature à l’époque bourguignonne (XIVe -XVIe siècles)

Rencontres annuelles du Centre Européen d’Études Bourguignonnes (XIVe-XVIe s.) : Entre réel et imaginaire : les animaux dans l’histoire, l’art et la littérature à l’époque bourguignonne (xive-xvie siècles).

Date : du 24 au 27 septembre 2020 (en présentiel)

Lieu : Château Empain, Enghien

Consultez le programme ici.

PODCAST – le développement du protestantisme dans les Pays-Bas méridionaux

Laurence Druez (chef de travaux aux Archives de l’État à Liège) nous propose une série de courtes vidéos sur le protestantisme en Belgique. La première est consacrée à son développement sous l’Ancien Régime dans les Pays-Bas méridionaux.

Lien de la vidéo : https://youtu.be/7uCDCy2McnA

Page Facebook des Archives de l’État :  https://www.facebook.com/pg/archives.etat/posts/?ref=page_internal

 

APPEL – BOURSE DE DOCTORAT DE LA Fondation Périer-D’Ieteren

La Fondation Périer-D’Ieteren attribue une bourse de doctorat pour des recherches menées à l’Université Libre de Bruxelles dans les domaines de l’Histoire de l’Art des XIVe-XVIIIe siècles. Cette bourse d’une durée de un an sera renouvelable éventuellement trois fois.

Date limite de l’appel : 30 juin 2020

Plus d’informations : perier-dieteren.org/art-patrimoine/

PUBLICATION – Bâtir pour Dieu : l’œuvre des religieux et religieuses architectes (XVIIe-XVIIIe siècles)

Ouvrage publié sous la direction de Julie Piront et Adriana Sénard-Kiernan
 
Parution : 21/01/2020 
 

À partir de la seconde moitié du XVIe siècle, les ordres religieux, créations nouvelles ou réformes d’ordres anciens, se multiplient dans les villes de l’Europe catholique où ils bâtissent églises, collèges et monastères. Si l’apport des architectes laïcs à ces entreprises est bien connu, celui des religieux, et plus encore des religieuses, est resté au second plan de la production architecturale. Pourtant, ces hommes et ces femmes ont été les chevilles ouvrières de ces chantiers, concevant des projets, des plans ou des croquis d’architecture, surveillant les travaux et expertisant les édifices. Mettant leurs connaissances et leurs compétences au service de leur ordre – et parfois d’autres – ils et elles ont pleinement pris part à l’intense activité constructive qui caractérise les XVIIe et XVIIIe siècles.

Afin de réhabiliter les œuvres de ces hommes et de ces femmes, une journée d’étude s’est tenue en avril 2017 à l’Université de Lyon 3 dans le cadre de l’atelier « Nouvelles recherches sur le catholicisme moderne » du LARHRA. Richement illustrées, les contributions de ce volume interrogent le métier des religieux et religieuses architectes en France, dans les Pays-Bas méridionaux et la principauté de Liège. Si leurs formations restent pour la plupart méconnues, leurs talents sont attestés par l’étude de leurs carrières et de leurs réalisations (malheureusement fréquemment démolies ou transformées), mais aussi et surtout par les archives et les sources iconographiques. Éclairage complémentaire, la dernière contribution analyse le rôle des marguilliers dans la construction des églises paroissiales de Paris pour lesquelles les compétences des membres de la communauté ont également été mobilisées et mises à profit.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur : http://larhra.ish-lyon.cnrs.fr/node/6627

Publications en accès ouvert – partie 3 #covid19

Les billets 1 et 2 reprenant la liste d’ouvrages en accès ouvert et temporairement téléchargeables depuis OpenBooks Edition sont disponibles ici et .

Sont reprises ici les publications des Presses de l’Université de Toulouse 1 Capitole, des Presses Sorbonne Nouvelle, des Presses universitaires de la Méditérranée, d’Aix-Marseille, de Caen, de Franche-Comté, de Lyon et celles de Rouen et du Havre.

Continuer la lecture de Publications en accès ouvert – partie 3 #covid19

PUBLICATION – Au cœur de l’État. Parlement(s) et cours souveraines sous l’Ancien Régime

Ouvrage collectif dirigé par Isabelle Brancourt 

Date (prévisionnelle) de parution : 18/03/2020

En trois parties, les dix-huit chapitres de ces actes passent en revue cet objet complexe, du Moyen Âge à la Révolution, sous les angles divers des institutions autant que de la philosophie, du droit, de la religion ou de la société, pour en révéler le caractère de creuset d’une modernité politique.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur : https://classiques-garnier.com/au-coeur-de-l-etat-parlement-s-et-cours-souveraines-sous-l-ancien-regime.html

CFP – City Lights. Urban Space and Civic Identity in the Low Countries and Beyond

The Association for Low Countries Studies is delighted to announce its third postgraduate colloquium, “City Lights”. Proposals are invited from PhD candidates and early career researchers in the humanities and social sciences. The colloquium will bring together young scholars from the UK and internationally to explore urban space and civic identity in Benelux from an interdisciplinary perspective.

The Low Countries is one of the world’s most urbanised regions. Since the Middle Ages, advances in mercantilism, industry and land reclamation had spurred Bruges, Antwerp and Amsterdam toward exponential growth. Meanwhile, claims to political autonomy and religious freedom caused tension with the powers that be, erupting most violently during the Eighty Years’ War (1568–1648). Today, many Netherlandish cities retain a unique sense of identity, manifested in dialects, local legends and civic buildings.

Cities are the engines of culture for both their social connectivity and their inspiring topographies. Chambers of rhetoric were once a mainstay of burgerlijk culture, while civic guilds commissioned some of Rembrandt’s most celebrated works, not least the Night Watch. Entire sub-industries of painting capitalised upon the beauty of Amsterdam’s canals and Utrecht’s churches, and Amsterdam has continued to inspire writers and filmmakers, from Albert Camus to Paul Verhoeven. Are cities replete with utopian possibility, or are they moral and ecological miasmas? As Plato remarked in the Republic, ‘Any city, however small, is in fact divided into two, one the city of the poor, the other of the rich’. How does the countryside compare?

Proposals on this year’s theme are broadly welcome, but those covering cities and empire, as well as the phenomenology of urban space (including smell- and soundscapes), especially so.

Please send an abstract of no more than 300 words to Adam Sammut, c/o anws500@york.ac.uk, with “ALCS 2020” in the subject heading, together with a short biography. Bursaries will be available, with priority given to self-funded students. Please indicate should you wish to be considered. 

Date de l’événement : 9-10 juillet 2020

Date limite de l’appel à contribution : 31 mars 2020

Lieu : Senate House, University of London

Informations

PUBLICATION – Conjurer la dissension religieuse. La justice du roi face à la Réforme (1555-1563)

Un ouvrage de Sylvie Daubresse 
 
Parution : mars 2020
 

Les années de la fin du règne de Henri II jusqu’à la fin de la première guerre de religion en mars 1563 voient s’accélérer la rupture religieuse entre catholiques et protestants. En témoignent les arrêts criminels rendus par le parlement de Paris, cour souveraine qui rend la justice au nom du roi. Ils sont un observatoire privilégié, sorte de caisse de résonance de leur époque. L’activité criminelle d’une haute cour de justice montre qu’en matière de religion, la politique royale est souvent hésitante, parfois volontariste, et qu’elle finit par se heurter à l’opposition des sujets, laquelle entraîne l’inapplication des lois et le développement de la violence. Cette étude révèle à quel point la Réforme protestante a ébranlé le royaume de France ainsi que la monarchie.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur : http://www.champ-vallon.com/sylvie-daubresse-conjurer-la-dissension-religieuse/