Tous les articles par modernum

Spring School – À l’école des scolastiques : pour une relecture des théories des arts et des lettres au premier âge moderne

Spring School « Schol’Art » à l’Institut d’Etudes scientifiques de Cargèse (France), du 21 au 26 mars 2022

A l’école des scolastiques : pour une relecture des théories des arts et des lettres au premier âge moderne

Les textes de théorie littéraire et artistique (traités, manuels, préfaces, commentaires, dialogues, vies…) des 16e-17e siècles sont communément, et en grande partie à juste titre, rattachés au mouvement « humaniste » de remise en valeur de la littérature et des arts figurés, sur le modèle des Anciens et en opposition avec les idéaux d’une scolastique médiévale perçue comme sclérosée. Ces mêmes textes font pourtant régulièrement intervenir, parmi d’autres références, des renvois ou des allusions à la philosophie et à la théologie scolastiques, telles qu’elles continuaient d’être enseignées à cette époque dans les universités d’Europe, telles aussi qu’elles étaient diffusées plus largement à travers abrégés et manuels, y compris en langue vulgaire. Ce cadre intellectuel complexe, illustré par des textes majeurs comme l’œuvre monumentale de Francisco Suárez ou la série de cours des jésuites de Coimbra, présente, tout en s’inscrivant dans la continuité de la scolastique médiévale, ses propres traits de modernité. La « seconde scolastique » a en ce sens constitué un socle de pensée commun pour les théoriciens des arts et des lettres.

Dans le contexte du projet collectif Schol’Art mené depuis 2017 à l’UCLouvain (Louvain-la-Neuve), nous souhaitons contribuer à promouvoir, parmi les chercheurs et chercheuses en histoire de l’art et en littérature des 16e et 17e siècles, une meilleure connaissance de cet arrière-plan philosophique et de ses interactions fécondes avec les théories littéraires et artistiques de l’époque. La formation dispensée durant cette Spring School s’appuiera sur le manuel, à la fois lexique et anthologie, en cours d’élaboration par l’équipe et qui synthétise les résultats de ses travaux.

Quoi ?

Une semaine de formation intensive et conviviale, combinant conférences plénières, séminaires et ateliers. Le programme est conçu pour que chaque participant·e puisse non seulement acquérir de nouvelles connaissances, mais aussi échanger librement avec les autres participant·es, les membres de l’équipe et les conférencier·es invité·es, s’exercer à l’analyse de documents et soumettre des textes personnels à l’analyse du groupe.

Pour qui ?

De jeunes chercheurs et chercheuses (étudiant·es en dernière année de master, doctorant·es, post-doctorant·es) dans le domaine de l’histoire de l’art et de l’histoire littéraire (littératures française, italienne et néo-latine). La Spring School peut accueillir 24 participant·es.

En quelle langue ?

Les conférences, séminaires et ateliers seront donnés en français mais les discussions et échanges pourront également se faire en anglais. Une connaissance au moins passive de ces deux langues est requise.

Où ?

L’Institut d’Etudes Scientifiques de Cargèse est situé en Corse, dans un cadre enchanteur au bord de la mer. Le lieu, relativement isolé, possède toutes les infrastructures nécessaires à nos activités (logements et restauration le matin et à midi, salles de séminaire, amphithéâtre, équipement audio-visuel complet, wifi, espaces de détente intérieurs et extérieurs) et favorise la cohésion du groupe. Le transport est organisé depuis et vers l’aéroport d’Ajaccio, ainsi que depuis et vers le village de Cargèse pour les repas du soir (pris en commun dans un restaurant local). Pour plus de détails : https://iesc.universita.corsica/ 

Aspects financiers 

Sont pris en charge par le projet Schol’Art : le logement des participant·es en chambre single (5 nuits) ; les transports locaux (de et vers l’aéroport, de et vers le village de Cargèse), les repas le matin et à midi, les pauses café, ainsi que le repas du jeudi soir. Sont à la charge des participant·es ou de leur institution de rattachement : le trajet entre leur domicile et l’aéroport d’Ajaccio ; les repas du soir (restaurant à Cargèse) pour un forfait de 30 euros/repas + éventuels extras ; l’excursion facultative du mercredi après-midi (information à venir).

Le programme 

Les matinées du lundi au jeudi seront consacrées à des conférences plénières données par des orateur·trice·s de renommée internationale :
– Jacob Schmutz (UCLouvain, philosophe, spécialiste de la seconde scolastique),
– Ullrich Langer (U. of Wisconsin-Madison, spécialiste de la littérature française du 16e siècle),
– David Zagoury (Bibliotheca Hertziana-Max Planck Institute for Art History, Rome, historien de l’art, spécialiste de la Renaissance italienne)
– Françoise Graziani (U. de Corse, spécialiste de littérature comparée).
Ces conférences viseront à donner une meilleure compréhension de ce que recouvre la scolastique des 16e et 17e siècles (extension disciplinaire, écoles et courants, place dans les cursus de formation…), de sa position par rapport aux autres courants intellectuels de la même période (humanisme, néo-platonisme, néo-stoïcisme, autres formes d’aristotélisme, philosophies « modernes », sciences expérimentales…) et enfin de ses modes de relation avec la théorie littéraire et artistique de l’époque. Les après-midi du lundi, du mardi et du jeudi ainsi que la journée du vendredi seront consacrés à des séminaires et ateliers animés par les membres de l’équipe Schol’Art (voir ci-dessous). Les séminaires exploreront une série de notions situées au croisement de la philosophie, des lettres et des arts, par exemple : concept (conceptus, concetto) ; espèce (species) ; fiction ; forme et matière ; idée ; imagination/fantaisie ; intention… Les ateliers seront consacrés à des lectures et analyses collectives de textes d’époque (en français, italien ou latin), dont certains pourront être fournis par les participant·es, qui sont ainsi invité·es à collaborer de façon active, en fonction de leurs propres thématiques de recherche. Le mercredi après-midi sera proposée une excursion.

En savoir plus ?

Pour toute demande d’information, merci d’envoyer un message à l’adresse suivante : scholart-cargese@uclouvain.be

Comment candidater ?

Les personnes intéressées sont invitées à nous faire parvenir au plus tard le 1er septembre 2021, à l’adresse ci-dessus, un CV et une brève lettre de motivation précisant 1) le sujet de leurs recherches en cours ; 2) leurs attentes par rapport à cette Spring School. L’inscription sera confirmée au plus tard en octobre 2021.

Publication – The Bruegel Success Story

 

C. Currie (ed.), The Bruegel Success Story. Papers Presented at Symposium XXI for the Study of Underdrawing and Technology in Painting, Brussels, 12-14 September 2018 (Underdrawing and Technology in Painting. Symposia, 21), Peeters Publishers Leuven, 2021 (550 p.)

ISBN 9789042943322

The Bruegel Success Story. This small phrase evokes the brand invented by the great Pieter Bruegel the Elder (c. 1526/7–69), which was capitalised on by his two sons and many followers. It was the natural theme for a symposium that brought together art historians, scientists and connoisseurs to celebrate the art of Pieter Bruegel and his indelible influence on the generations that followed.
The idea for The Bruegel Success Story Colloquium took root at the Royal Institute for Cultural Heritage in Brussels, where Bruegel’s most enigmatic painting, the Dulle Griet, was being restored in preparation for the great Bruegel exhibition at the Kunsthistorisches Museum in Vienna in 2018-19.
The papers presented at the symposium that now appear as beautifully illustrated essays in this book are the fruit of research by both renowned experts and relative newcomers, all of whom have been profoundly touched by the art of Pieter Bruegel and his progeny.

Informations

Publication – Théories sémiotiques à l’âge classique. Translatio signorum.

Hélène Leblanc, Théories sémiotiques à l’âge classique. Translatio signorum, Paris, Vrin (Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie), 2021.

312 pages – 13,5 × 21,5 × 1,6 cm
ISBN 978-2-7116-2947-3 – février 2021

La scolastique tardive, au début du XVIIe siècle, est le théâtre d’un débat sur la définition du signe, qui se traduit par la division entre signum formale et signum instrumentale. Le premier est l’écho de la tendance médiévale à comprendre les concepts comme des signes. Le second correspond à une définition qui remonte à Augustin, selon laquelle le signe est une chose sensible qui doit être connue pour porter à la connaissance de quelque chose d’autre. Se démarquant de la voie qui avait fait de la seule Logique de Port-Royal le paradigme de la pensée sémiotique de l’Âge classique, cet ouvrage montre, à partir de ce débat scolastique, que le XVIIe siècle se caractérise globalement par une translatio, visible notamment chez Bayle, Gassendi et Hobbes, d’un modèle linguistico-psychologique à une sémiotique emblématique d’une mutation de la logique désormais ordonnée vers l’épistémologie.

Informations

Conférence – Comment interroger les institutions de l’Église dans une perspective d’histoire du genre ?

Sarah Barthélemy (professeure invitée à l’Université Saint-Louis – Bruxelles et membre du CRHiDI) animera le lundi 19 avril de 12h30 à 14h une conférence sur Teams intitulée : Comment interroger les institutions de l’Église dans une perspective d’histoire du genre ?

Dans le cadre les Midis du CRHiDI, Sarah Barthélemy présentera une partie de sa thèse de doctorat, soutenue à l’UCLouvain et l’EHESS sous la direction de Silvia Mostaccio et de Pierre-Antoine Fabre. Consacrée à des femmes « jésuites », la thèse porte sur la construction d’identités de genre dans le contexte des congrégations religieuses féminines à vocation apostolique, replacé dans une perspective de longue durée partant du XVIIe siècle.

Ce midi CRHiDI sera l’occasion de revenir sur l’un des paris méthodologiques de la thèse, celui d’une histoire institutionnelle genrée – comment interroger les institutions de l’Église dans une perspective d’histoire du genre ? Le cas d’étude proposé est celui de la fondation au XIXe siècle d’une congrégation jésuite au féminin. Il s’agira de suivre la fondatrice, qui joue à tous les niveaux de sa capacité sociale, intellectuelle, morale et spirituelle, afin de faire avancer sa demande d’approbation, auprès de jésuites, d’évêques, de cardinaux, du gouvernement central de la Compagnie de Jésus, et enfin, de papes. Devant cette proposition de vie religieuse féminine, la réponse de l’Église est plurielle, se traduisant par des conflits comme des collaborations, indépendamment de ses niveaux hiérarchiques et géographiques.

Informations

Appel – Bourse de doctorat de La Fondation Périer-D’Ieteren

La Fondation Périer-D’Ieteren attribue chaque année une bourse de doctorat pour réaliser une thèse à l’Université Libre de Bruxelles ou en co-tutelle, dans les domaines de l’art des Pays-Bas méridionaux (XIVe-XVIIIe siècles) et de l’histoire de la conservation-restauration.

Les candidatures pour l’année 2021 devront être rentrées au plus tard le 30 juin à minuit.

Informations

Conférence – Joyous Entries and Local Lordship in the Burgundian and Habsburg Netherlands

Klaas Van Gelder (Rijksarchief Gent/Universiteit Gent) animera le 6 mai 2021 une rencontre sur Zoom autour du thème suivant : Joyous Entries and Local Lordship in the Burgundian and Habsburg Netherlands.

This presentation analyses a set of 80 seigneurial joyous entries ranging from 1433 until 1793. Princely joyous entries and inaugurations have received incessant scholarly attention ever since the Cultural Turn and the resulting understanding of ritual and ceremony as forms of communication and symbolic negotiation. In several parts of medieval and early modern Europe, similar solemnities also took place in villages and small towns on the level of the seigneury. This was also the case in the Burgundian and Habsburg Netherlands, with a particularly strong tradition in Brabant. Local lords and ladies held joyous entries in their seigneuries, issued liberty charters, swore to uphold local rights and privileges, celebrated masses and Te Deums, enjoyed banquets with local dignitaries, and plunged the village or town in a festive atmosphere. This article argues that these solemnities were structural components of the seigneurial landscape, and carried legal and political meaning. They are also gauges for power relations between the lord, local office-holders and villagers, although the collected data only allows us to draw preliminary conclusions about how these power relations developed over time.

Les informations pratiques sont accessibles via ce lien : https://gemsugent.wordpress.com/author/brittgrootes-2/

Publication – Alimentation et maladie. Consultations à Padoue à l’aube des temps modernes

Daniel Droixhe (ULB-ULiège) a publié un ouvrage intitulé «Alimentation et maladie. Consultations à Padoue à l’aube des Temps modernes» dans la collection L’Académie en Poche + 152 p. 

L’ouvrage considère les rapports qu’entretiennent divers aliments et différentes maladies (AVC, épilepsie, hydropisie, hypocondrie, démence, etc.) dans les prescriptions publiées par des médecins de Padoue à la Renaissance. On prend en compte et on lie aux qualités des aliments tels qu’ils ont été définis par Galien les recommandations concernant le bœuf, le porc, le lièvre, la volaille, les oies et canards, les céréales, les légumes et herbes potagères, les produits laitiers, les œufs et le vin.

Daniel Droixhe a enseigné l’histoire de la langue française, la littérature wallonne et picarde à l’Université Libre de Bruxelles et à l’Université de Liège Il a créé la Société wallonne d’étude du XVIIIe siècle. Sa bibliographie compte environ 200 publications.

Informations

Appel – Projet PARDONS (BRAIN.be 2.0) : La KULeuven recrute un.e doctorant.e

The doctoral fellow will become a member of the PARDONS-research team. This team carries out the project ‘Topographies of Pardon Tales: Contextual Mapping of Pardon Letters in the Southern Low Countries, 15th-17th centuries’, which is funded by BELSPO within the framework of the BRAIN-be 2.0 programme. Apart from Leuven historians, the other team members are scientists from the Belgian State Archives and from UCLouvain. The project consists of several work packages. The doctoral fellow will concentrate on the theme ‘Narratives of untold stories’. Within the Leuven Faculty of Arts the doctoral fellow will join the Early Modern History Research Group. The members of this group study early modern societies in the Low Countries and neighbouring territories in comparative perspective within the context of the global Habsburg Empire.

Project

During the Ancien Régime sovereign rulers could remit punishments for serious crimes by granting pardon letters upon request to convicted criminals. However, the royal chancery only issued such pardon letters after (the relatives of) the victims had been heard and the perpetrators had paid serious compensations. The PARDONS-team aims to make accessible and to analyse several collections of such pardon letters that are kept in various branches of the Belgian State Archives. The work package ‘Narratives of untold stories’ aims for a discourse analysis of a corpus of Brabantine pardon letters written in French and in Dutch and issued between the fifteenth and the seventeenth centuries. The texts of these pardon letters repeated the discourses uttered by the victims and their relatives, the perpetrators and the royal officers during the judicial procedures that had led to a conviction. An anlysis of these texts thus reveals the judicial, rethorical and emotional strategies of the parties involved. In this way, it conributes to a better understanding of the social and political relations in the studied societies of the past. The fellow will present the results of the analysis at national and international conferences and in scientific articles. Moreover, the fellow will submit a doctoral dissertation. Together with the other partners in the project, the fellow will also organise a workshop and an international conference. Finally, the fellow will spend a small amount of his/her time on the teaching activities of the history department. 

 
Profile
  • You love to study the past
  • You have obtained a MA-degree in history or in another field with a strong historical dimension. Excellent students who expect to obtain their degree in the current academic year are also encouraged to apply.  
  • You have a strong interest in social, political and institutional history of the early modern period
  • You are fluent in oral and written Dutch and English and you have an active and passive knowledge of French
  • You can work independently 
  • You are committed to scientific integrity, you are a team player and you are prepared to participate actively in the PARDONS-team
  • Previously, you have not yet been employed as a doctoral fellow

More information on the other vacancies in the PARDONS-project can be found on the following websites: for the State Archivesfor UCLouvain.

Interviews for all vacancies in the PARDONS-project will be organised in the afternoon of 7 May.
 
Offer
  • At first, we offer a doctoral fellowship for a period of one year. In case of a positive evaluation, the fellowship is renewable for a maximum total duration of four years
  • The fellowship will start on 1 July 2021 or as soon as possible afterwards
  • Your monthly grant will be calculated according to the regulations for junior academic staff 
  • You work at KU Leuven in a dynamic and stimulating environment
Interested?

For more information please contact Prof. Hans Cools, tel.: +32 16 32 49 85, mail: hans.cools@kuleuven.be or Prof. Violet Soen, tel.: +32 16 32 49 88, mail: violet.soen@kuleuven.be.

You can apply for this job no later than April 27, 2021 via the online application tool

Exposition – Op reis met Plantijn. Onderweg in de 16de eeuw

Le Musée Plantin-Moretus organise une exposition intitulée « Op reis met Plantijn. Onderweg in de 16de eeuw », qui se tiendra du 24/03/2021 au 01/08/2021.

Reizen naar het buitenland is momenteel niet vanzelfsprekend, maar essentiële reiziger Christoffel Plantijn neemt je graag mee in zijn kielzog.

Plantijn reisde veel, maar zelden voor zijn plezier. Zijn koffer stond altijd klaar voor weer een reis in het belang van zijn bedrijf. Trek mee op zakenreis naar Leiden, Parijs en Frankfurt.

Hoe reisden mensen in een tijd zonder autowegen, gps, smartphone of tripadvisor? In een tijd waarin verloren lopen de regel was, struikrovers klaarzaten om je te overvallen en het meest betrouwbare vervoermiddel je eigen voeten waren?

Fotograaf Cédric Raskin reisde 500 jaar later Plantijn achterna. Niet te paard maar met de vervoersmiddelen van nu en met in zijn koffer de vraag: « Kunnen we het verleden nog achterna? »

Informations et tickets

Appel – Projet PARDONS (BRAIN.be 2.0) : le CHDJ recrute un.e postdoctorant.e

Le projet PARDONS (« Topographies of Pardon Tales: Contextual Mapping of Pardon Letters in the Southern Low Countries, 15th-17th c. ») est un projet de recherche de quatre ans, financé par le programme de recherche BELSPO BRAIN-be 2.0 et mené par une équipe de chercheurs des Archives de l’État de Belgique, de l’UCLouvain et de la KU Leuven. L’objectif de ce projet est de rendre publiquement accessibles les vastes collections de lettres de grâce accordées par les souverains  bourguignons et habsbourgeois, accessibles aux Archives de l’État. Il s’agit de produire une histoire innovante du pouvoir et des relations sociales dans les anciens Pays-Bas à l’époque moderne, y compris lors de moments de tensions politiques et religieuses comme la Révolte néerlandaise. Ces milliers de lettres de pardon constituent l’un des éléments les plus importants du patrimoine archivistique des anciens Pays-Bas, non seulement en raison de la richesse de leurs structures narratives et de leur contenu juridique, mais aussi en raison de la période exceptionnellement longue qu’elles couvrent. Ces collections fascinantes, pleines d’histoires de violence, de conflits et de perturbations de la vie quotidienne, constituent une part inestimable du patrimoine matériel et culturel de la Belgique.

Ce projet vise à numériser, indexer et transcrire un ensemble cohérent de lettres de pardon provenant des Archives de l’État de Belgique. De plus, la création d’un site web dédié fournira un accès numérique illimité à ces lettres à un large public. En s’appuyant sur la description détaillée des histoires décrites dans les lettres de pardon, nous souhaitons reconstruire les discours, les stratégies juridiques et les préoccupations des criminels, ainsi que la manière dont ces derniers ont fait face aux revendications de leurs victimes qui se sont parfois opposées à l’octroi d’un pardon. Nous souhaitons également cartographier les structures de pouvoir à l’origine des demandes de grâce et montrer comment le recours au pardon a servi d’instrument de gestion de la paix, en réponse à des conflits sociaux et politiques. En racontant les histoires cachées de ces collections de lettres de pardon, ce projet pourrait même permettre à la population d’aujourd’hui de se reconnecter avec un passé oublié.

Description de la fonction (postdoctorat, 0,8 ETP, 48 mois) 

En tant que chercheur postdoctorant et membre actif de l’équipe de recherche, vous travaillerez en étroite collaboration avec un.e archiviste et un.e doctorant.e engagé.e.s par les autres partenaires du projet (les Archives de l’État et la KU Leuven). Votre rôle est de contribuer à la collecte, la numérisation et la transcription des lettres de pardon bourguignonnes et habsbourgeoises conservées aux Archives de l’État. Vous effectuerez également des recherches sur le contenu narratif de ces lettres de pardon (description des crimes, techniques rhétoriques, arguments juridiques) ainsi que sur le rôle du pardon dans la résolution des conflits dans les anciens Pays-Bas, de la fin du Moyen Âge jusqu’à l’époque moderne (1500-1700). Vous aurez un rôle important dans la construction de la base de données de recherche et du site web. Enfin, vous participerez activement à la valorisation des résultats du projet, en participant à des conférences et workshops, en organisant des événements scientifiques, et en publiant des articles dans des revues internationales.

Lieu de travail : UCLouvain – Institut des Civilisations, Arts et Lettres, Centre d’histoire du droit et de la justice

Profil attendu :

  • Un doctorat en histoire ou dans un domaine connexe, avec une spécialisation dans la période médiévale ou moderne
  • Expérience des sources archivistiques en moyen français et moyen néerlandais, y compris du point de vue de la paléographie
  • Une connaissance active de l’anglais, et au moins une connaissance passive du français et du néerlandais modernes
  • Bonnes capacités de communication et de travail en équipe, y compris la capacité de travailler en étroite collaboration avec les autres partenaires du projet
  • Volonté de contribuer fortement au projet de recherche, de participer à des conférences et workshops internationaux et de publier les résultats du projet

Compétences supplémentaires constituant un atout :

  • Expérience en matière d’archives judiciaires
  • Connaissances dans les domaines de l’histoire sociale, de l’histoire de la justice pénale et de l’histoire des anciens Pays-Bas modernes (15e-17e siècles)
  • Expérience de numérisation de documents d’archives, de gestion et de création de bases de données et de sites web
  • Bonne expérience de recherche et publications en rapport avec les sujet du projet

Date de prise de fonction : 15 juillet 2021

Procédure pour la candidature : 

  • Les candidat.e.s sont invité.e.s à soumettre leur candidature aux professeurs Eddy Put (eddy.put@arch.be), Xavier Rousseaux (xavier.rousseaux@uclouvain.be), Hans Cools (hans.cools@kuleuven.be) et Violet Soen (violet.soen@kuleuven.be) pour le 23 avril 2021 au plus tard
  • Le dossier de candidature (en PDF) se compose d’une lettre de motivation et d’un CV incluant la liste des publications
  • Les candidat.e.s retenus seront convoqués à une épreuve de sélection orale qui aura lieu le 7 mai 2021
  • Les candidat.e.s sont expressément invité.e.s à prendre en considération plusieurs postes vacants dans le cadre de ce projet (aux Archives de l’État et à la KU Leuven)
  • Renseignements sur le poste : xavier.rousseaux@uclouvain.be

Informations

Appel – Projet PARDONS (BRAIN.be 2.0) : les Archives de l’État cherchent un.e collaborateur.rice scientifique

FONCTION

PARDONS (Topographies of Pardon Tales : Contextual Mapping of Pardon Letters in the Southern Low Countries, 15th-17th c.) est un projet de recherche de quatre ans, financé par le programme de recherche BELSPO BRAIN-be 2.0 et mené par une équipe de chercheurs des Archives de l’État en Belgique, de l’UCLouvain et de la KU Leuven. L’objectif de ce projet est de décrire, valoriser et étudier les collections de pardons (lettres de rémission) accordés par les princes bourguignons et habsbourgeois. Ces milliers de documents, dans lesquels les circonstances d’un homicide sont souvent décrites en détail, comptent parmi les séries d’archives modernes les plus importantes des Archives de l’État, non seulement en raison de leur importance juridique et de la richesse de leurs structures narratives, mais aussi en raison de la période exceptionnellement longue qu’ils couvrent. Ces fascinants recueils d’histoires sur des conflits, la violence et les perturbations de la vie quotidienne ne constituent pas seulement un élément important de notre patrimoine culturel, ils nous permettent également de jeter un nouvel éclairage sur les structures de pouvoir et les relations sociales dans les Pays-Bas du début de l’ère moderne.

Après numérisation, description et transcription, les images des sources et les transcriptions seront valorisées sur un site web, donnant accès à ces lettres à un large public. Sur la base des récits détaillés décrits dans les lettres de grâce, nous voulons reconstituer le discours et les stratégies judiciaires des auteurs et la manière dont ils ont géré la vengeance des (familles des) victimes, qui se sont parfois opposées à l’octroi d’une grâce. Nous cartographions également les structures de pouvoir à l’origine des grâces pour montrer comment l’octroi de la grâce était également un élément de gestion des conflits à des moments de perturbation sociale et politique. En racontant les histoires cachées des lettres de pardon, ce projet pourrait même relier des descendants éloignés des protagonistes de la violence à ce passé oublié.

DESCRIPTION DU POSTE

En tant que membre actif de l’équipe de recherche, vous travaillerez en étroite collaboration avec les chercheurs des autres partenaires (UCLouvain et KU Leuven). Votre tâche principale sera de décrire, numériser et superviser la transcription (par des volontaires, en collaboration avec Histories) des lettres de pardon.

Vous jouerez un rôle important dans le développement de la base de données de recherche et du site web. Enfin, vous participerez aussi activement à la valorisation des résultats de la recherche lors de conférences scientifiques, d’ateliers et d’événements publics.

ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

Archives Générales du Royaume, Rue de Ruysbroeck 2-10 à 1000 – Bruxelles et/ou Archives de l’État à Louvain, Vaartstraat 24, 3000 – Louvain.

PROFIL

Diplôme

  • Un master ou un doctorat en histoire ou dans un domaine connexe, de préférence avec une spécialisation dans les temps modernes
  •  Un master complémentaire en archivistique est un atout

Compétences

  • Connaissance active de l’anglais, du néerlandais et du français (pour les candidats francophones, nous attendons une bonne connaissance passive du néerlandais, pour les candidats néerlandophones, c’est le contraire)
  • Bonne capacité de travail en équipe et de communication
  • Expérience de la lecture d’écritures anciennes
  • Expérience de la recherche dans les archives institutionnelles de la période moderne constitue un avantage supplémentaire
  • Expérience de la gestion de bases de données et des projets de crowdsourcing et de numérisation constitue un avantage supplémentaire
CONDITIONS DE TRAVAIL & PROCÉDURE
NOUS OFFRONS
  • Un contrat à durée déterminée (38 h. par semaine), à temps plein, pour 2 ans, possibilité de prolongation de 2 ans).
  • Date de début souhaité: 15 juillet 2021
  •  Échelle salariale SW10 (21.880,00 EUR -33.895,00 EUR salaire brut non indexé, salaire net à partir de 2000 EUR environ, avec 0 ancienneté) OU SW11 (25.880,00 EUR -41.351,00 EUR salaire brut non indexé, salaire net à partir de 2400 EUR environ, avec 2 ans d’ancienneté)

AVANTAGES

  • Gratuité des transports en commun pour les déplacements domicile – lieu de travail
  • Assurance hospitalisation avantageuse
  • Minimum de 26 jours de congés annuels par année de travail (temps plein)
  • Horaire flexible, récupération des heures supplémentaires et possibilité de télétravail
  • Avantages supplémentaires via www.fedplus.be

RÔLE LINGUISTIQUE

  •  Cet emploi est accessible aux candidat(e)s d’expression française ou néerlandaise, en application des lois sur l’emploi des langues en matière administratives.

PROCÉDURE DE SÉLECTION

  • Les candidats doivent transmettre leur dossier de candidature (en pdf) au plus tard le 23 avril 2021 par e-mail (référence : NOM_PRENOM_candidature_PARDONS_SW) à recruit@arch.be. Le dossier se compose d’une lettre de motivation et d’un CV
    détaillé (avec mention des grades).
  • Une première sélection sera opérée sur base de votre CV. Les candidats retenus seront convoqués à une épreuve de sélection orale qui aura lieu le 7 mai 2021.
  • Les candidats sont expressément invités à prendre en considération plusieurs postes vacants dans le cadre de ce projet.
  • Pour de plus amples informations sur la fonction à pourvoir ou sur le projet, vous pouvez contacter M. Eddy Put (Eddy.Put@arch.be).
  • Pour des informations sur la procédure de sélection, vous pouvez contacter M. Sébastien DUBOIS (Sebastien.Dubois@arch.be).

Informations

Conférence – Trouvez le « Bruegel » ! La technologie au service du connoisseurship appliqué au Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux

Ce 24 mars 2021 à 12h, Christina Currie (KIK-IRPA) prononcera la conférence introductive « Trouvez le « Bruegel » ! La technologie au service du connoisseurship appliqué au Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux », dans le cadre du séminaire des doctorants et doctorantes de l’UR Transitions « Du fantasme de l’œuvre originelle à la reconstruction illusoire : Que reste-t-il des authenticités ? ».

Cette conférence se déroulera sur la plateforme Lifesize. Pour s’inscrire, veuillez contacter les organisatrices Francesca Cresci (fcresci@uliege.be) et Charlotte Tassin (charlotte.tassin@uliege.be).

Conférence – Le dernier théologien ? Théophile Raynaud (v. 1583-1663), histoire d’une obsolescence

TH n°127 LE DERNIER THÉOLOGIEN ? Théophile Raynaud : Histoire d'une  obsolescence, Editions BEAUCHESNE

 

Jean-Pascal Gay (UCLouvain) animera le 31 mars entre 14h30 et 16h30 une rencontre sur Zoom autour de son livre Le dernier théologien ? Théophile Raynaud (v. 1583-1663), histoire d’une obsolescence (Paris : Beauchesne, 2018).

Après une présentation du livre par Agnès Guiderdoni, Silvia Mostaccio (UCLouvain) et Anne Régent (Paris 3) exposeront de quelle manière cette étude fait écho à leurs propres recherches.

Le formulaire d’inscription est accessible via ce lien.

 

Appel – Post-doctorat dans le cadre de l’ANR ITHAC

L’Université Grenoble Alpes recrute un·e chercheur·e post-doctorant·e dans le cadre de l’ANR ITHAC « L’invention du théâtre antique au XVIe s. Analyse, traduction, exploration numérique des paratextes savants ». Une brève présentation du projet est disponible ici

Activités principales et différentes tâches s’y rapportant

• Relire et vérifier l’ensemble des transcriptions et traductions déjà effectuées.
• Transcrire, traduire, encoder et télécharger sur l’interface de travail les paratextes qui ne l’ont pas encore été.
• Contribuer à la préparation de l’anthologie papier des paratextes sélectionnés
• Contribuer à l’organisation des manifestations scientifiques (journées d’études, colloques, publications)
• Contribuer à l’encadrement des stagiaires de Master dans leurs tâches (essentiellement transcrire et encoder)
• Tenir à jour le carnet de recherche du projet, rédiger des comptes-rendus des différentes séances de travail
• Développer ses propres recherches en lien avec le projet

Savoir (connaissances)

• Être titulaire d’un doctorat
• Maîtriser le grec et le latin (avoir un très bon niveau en latin en particulier)
• Maîtriser les principales langues scientifiques pour les recherches bibliographiques
• Avoir des connaissances sur le théâtre antique, la réception de l’Antiquité, l’Europe de la Première Modernité

Savoir-faire technique et relationnel

• Maîtriser les logiciels nécessaires à l’exploitation de la base de données, à la base bibliographique, à l’encodage (Oxygen pour la TEI)
• Assurer la communication autour du projet

Savoir être (aptitudes et qualités)

• Avoir le sens de l’organisation
• Avoir des aptitudes de communication dans le cadre d’une équipe régionale
• Se montrer réceptif et réactif face aux questions et aux suggestions
• Faire preuve d’initiative

Contacts :

– Supérieur fonctionnel : Pascale Paré (responsable du projet à Lyon).
– Envoi des candidatures (CV et lettre de motivation) à pascale.pare-rey@univ-lyon3.fr et malika.bastin@univ-grenoble-alpes.fr (coordinateur scientifique du projet, porté à Grenoble).
– Lieu de résidence administrative et de travail : Antenne HiSoMA Lyon 3 au 18 rue Chevreul 69007 Lyon, avec des déplacements (pris en charge) à Grenoble dans le cadre du projet.

Contrat : CDD de 24 mois, du 1er septembre 2021 au 31 août 2023.
Date limite d’envoi des candidatures : 1er mai 2021

Informations

Appel – Bourse de doctorat dans le cadre de l’ANR ITHAC

L’Université Grenoble Alpes recrute un.e doctorant.e dans le cadre de l’ANR ITHAC « L’invention du théâtre antique au XVIe s. Analyse, traduction, exploration numérique des paratextes savants ». Une brève présentation du projet est disponible ici

Missions du poste et activités principales

La thèse portera sur la réception du théâtre grec antique dans l’Europe de la Première modernité, sans se limiter à sa réception dramatique. Elle intégrera ainsi à l’enquête les travaux savants – éditions, traductions, commentaires – consacrés aux poètes dramatiques grecs. Elle s’interrogera notamment sur leur rôle dans l’histoire de la philologie, de la traduction et de l’enseignement du grec ancien, mais aussi et plus généralement dans l’histoire du théâtre.

Profil recherché

Le ou la candidat.e devra être titulaire d’un Master de Lettres, maîtriser le latin, le grec ancien, l’anglais et avoir des notions d’encodage ; il ou elle aura d’excellentes capacités rédactionnelles en français et une aptitude aussi bien à être autonome dans ses recherches qu’à travailler en équipe. Il ou elle s’intégrera à l’équipe de l’ANR ITHAC ainsi qu’à l’UMR Litt&Arts.

Informations générales

Le financement est prévu sur trois ans (36 mois). Le salaire brut mensuel est de 2061€ par mois. La thèse devra commencer le 1er septembre 2021. La date limite pour candidater est fixée au 1er mai 2021. Contact pour les questions relatives aux fonctions : Malika.Bastin@univ-grenoble-alpes.fr – Malika Bastin-Hammou, Professeure de langue et littérature grecques, Coordinatrice principale de l’ANR ITHAC.

Informations