Tous les articles par modernum

Conférence – Miraeus Lecture: L’illustration livresque et post-livresque du Voyage du Pèlerin de John Bunyan (1678, 1684) par Nathalie Collé

Le 26 octobre 2022 à 19h00 à Anvers au Nottebohmzaal van de Erfgoedbibliotheek Hendrik Conscience (Hendrik Conscienceplein 4).

Cette présentation portera sur la vie livresque et post-livresque d’un classique de la littérature anglaise et « bestseller » en son temps, The Pilgrim’s Progress (Le Voyage du pèlerin), de John Bunyan (1628-1688). Publié en 1678, et suivi d’une deuxième partie en 1684, Le Voyage du pèlerin a inspiré de très nombreuses représentations iconographiques, dont les illustrations du livre ne sont en fait qu’un type parmi d’autres. Le corpus iconographique né de ce texte a en effet été à l’origine de ce que j’appelle un corpus post-iconographique, fait d’images non seulement bidimensionnelles mais aussi tridimensionnelles nées du texte et du livre originels puis littéralement sorties de ces matrices : des cartes postales, des vitraux, mais aussi des tapisseries, et des sculptures de différente nature, pour n’en citer que quelques exemples. En retraçant un pan de l’histoire visuelle et matérielle de ce texte, nous nous interrogerons sur la notion même d’illustration, et sur ses liens avec la littérature.

Nathalie Collé is Senior Lecturer in English Studies at the Université de Lorraine in Nancy, France, and director of the research lab IDEA (Interdisciplinarité Dans les Etudes Anglophones, UR 2338, https://idea.univ-lorraine.fr/). The author of a doctoral thesis on the illustrated editions of John Bunyan’s The Pilgrim’s Progress (1678; 1684), she specialises in the illustration of classics of seventeenth- and eighteenth-century English travel literature. The fields covered by her research include book history, print and material culture, reading and reception, text-image relationships, adaptation and intermediality. Her most recent publications include “Wayfaring Images: The Pilgrim’s Pictorial Progress” in The Oxford Handbook of John Bunyan (eds. Michael Davies and W. R. Owens, Oxford University Press, 2018), the “Introduction” to The Pilgrim’s Progress. By John Bunyan. With the Watercolour Illustrations by William Blake published by The Folio Society Ltd in 2020, and “Author-portraits of Milton, Authorship, and Canonization” in Global Milton and Visual Art (eds. Angelica Duran and Mario Murgia, Lexington Books, 2021). She has recently completed a monograph on Literary Afterlives: Illustration, Adaptation and Intermediality and is planning on co-editing, with Mario Muriga (Universidad National Autonoma de Mexico), a volume on Global Bunyan and Visual Art. She is the co-founder of the international research network Illustr4tio, and the co-founder, co-director and co-editor of Book Practices & Textual Itineraries, a book collection devoted to book history, textual scholarship and illustration studies published at the Presses Universitaires de Nancy – Éditions Universitaires de Lorraine since 2011.

Inscriptions et informations

Publication – Hugo Grotius, Annals of the War in the Low Countries par Jan Waszink aux Presses Universitaires de Leuven

Grotius on the Dutch Revolt and the fundamentality of reason of state

The Annals of the War in the Low Countries is one of Hugo Grotius’ lesser-known works. Grotius expresses a wayward view of the early revolt, which he presents not as a united battle for the true faith and the ancient liberties of the land but as a protracted and painful struggle, not only with the great power of Spain, but also with discord, selfishness and religious fanaticism among the Dutch. To convey this complex and controversial vision of the foundational years of the Dutch Republic, Grotius chose the worldview and the prose style of the Roman historian Cornelius Tacitus as his model. His commissioners, however – the States of Holland – did not publish the work when it was finished in 1612; it appeared in print posthumously in 1657.

This is the first edition of Grotius’ then-influential and well-known Annals of the Dutch Revolt since its initial publication. It presents a critical edition of the Latin text, a fresh modern English translation, and an introduction which covers all aspects of the work, from its conception to its modern reception, underlining the importance of reason of state for Grotius’ thought in general.

Informations

Journées d’étude ERC AGRELITA – Créer une mémoire des passés antiques. Choix, constructions et transmissions du IXe au XVIIIe s. 

Journées d’étude organisées par Catherine Gaullier-Bougassas.

Paris, amphithéâtre de la Bibliothèque Sainte-Barbe, les 13 & 14 octobre 2022

Inscription obligatoire avant le 10 octobre 2022 à l’adresse suivante :  caroline.crepiat@univ-lille.fr

Programme :

Jeudi 13 octobre

 -9h Accueil

-9h10 Introduction, Catherine Gaullier-Bougassas (Université de Lille, ERC AGRELITA)

-9h20-10h Keynote Speaker : Astrid Erll (Université Goethe – Francfort), « Odyssean Mnemohistories : On the Promises and Pitfalls of Studying Memory across the longue durée »

Session 1 : 

-10h-10h25 Naïs Virenque (Université Catholique de Louvain), « Un art de la mémoire démocritéen ? Réécrire l’histoire antique de l’art de la mémoire »

-10h25-10h45 discussion

-10h45-11h pause

Présidence de séance : Frédérique Lemerle (CNRS-Centre d’études supérieures de la Renaissance, Tours)

-11h-11h25 Emilia Di Rocco (Sapienza Université de Rome), « Creating the Memory of the Classical Past in Medieval Biblical Exegesis : Robert Holkot and The English “Classicizing Friars” »

-11h25-11h50 Mathilde Kaisin (FNRS-Université de Liège), « Transmission et réélaboration des théories musicales antiques à travers le De modis musicis antiquorum de Girolamo Mei »

11h50-12h10 Discussion

Session 2 :

Présidence de séance : Édith Karagiannis-Mazeaud (Université de Strasbourg)

-14h45-15h10 Sandrine Hériché Pradeau (Sorbonne Université), « “Mémoire architecturale” et histoire universelle dans quelques Temples de la fin du Moyen Âge »

-15h10-15h35 Frédérique Lemerle (CNRS-Centre d’études supérieures de la Renaissance, Tours), « La Grèce de papier des lecteurs de Vitruve au XVIe siècle »

-15h35-16h Discussion

-16h-16h15 Pause

Présidence de séance :  Émilie Séris (Sorbonne Université)

-16h15-16h40 Laura Foulquier (Université Lyon 2), « “[E]lle est riche en colonnes, en sarcophages, en autels de marbres et de jaspes” – Les remplois antiques de l’abbaye Saint-Alyre (Clermont-Ferrand) »

-16h40-17h05 Marion Beaufils (Université Paris 1), « Des femmes et des vestiges : altérité, désir et affect dans la construction d’une mémoire de l’antique à la Renaissance »

-17h05-17h30 Discussion

Vendredi 14 octobre

Session 3 : 

Présidence de séance : Clarisse Evrard (Université de Lille, ERC AGRELITA)

-9h-9h25 Émilie Séris (Sorbonne Université), « Portraits d’hommes illustres de l’Antiquité : le musée de Paul Jove et ses Elogia uirorum illustrium »

-9h25-9h50 Patrick Michel (Université de Lille), « Les curieux français et la construction d’une mémoire antique régionale ou nationale au XVIIIe siècle »

-9h50-10h10 Discussion

-10h10-10h25 Pause

Session 4 : 

Présidence de séance : Patrick Michel (Université de Lille)

-10h25-10h50 Margriet Hoogvliet (Université de Groningen), « Le “Livre de bonnes meurs” (c. 1404) de Jacques Legrand : l’actualité de la philosophie grecque à la fin du Moyen Âge »

-10h50-11h15 Édith Karagiannis-Mazeaud (Université de Strasbourg), « Mémoire de la Grèce dans les livres d’emblèmes en français du XVIe siècle »

-11h15-11h40 Chloé Perrot (BnF), « Les personnifications iconologiques, entre conservation et instrumentation d’une tradition antique »

-11h40-12h10 Discussion et clôture
 

Conférences – Bret Rothstein “Deceptions in Plain Sight: Card Tricks, Contemplation, and the Value of Difficult Early 16th-Century Imagery” & “A Fourteenth-Century Anglerfish: Philip the Good’s NonBook in the Chateau of Hesdin ca. 1433” 

Le GEMCA a le plaisir d’inviter Bret Rothstein, professeur d’histoire de l’art à l’université d’Indiana (Bloomington) pour un séjour de chercheur invité INCAL du 10 au 15 octobre 2022. Lors de ce séjour, Bret Rothstein animera deux séminaires portant sur ses recherches actuelles :  

Mardi 11 octobre, de 14h à 16h : “Deceptions in Plain Sight: Card Tricks, Contemplation, and the Value of Difficult Early 16th-Century Imagery” 

Vendredi 14 octobre, de 10h à 12h : “A Fourteenth-Century Anglerfish: Philip the Good’s NonBook in the Chateau of Hesdin ca. 1433” 

Bret L. Rothstein est historien de l’art et enseigne à l’Université d’Indiana, où ses cours portent sur le travail culturel des images et des objets. Il a publié de nombreux ouvrages sur la culture dévotionnelle des premiers Pays-Bas, l’esprit humaniste du 16e siècle et les ramifications socioculturelles des objets ludiques. Ses recherches portent sur l’histoire et les théories du jeu, les plaisanteries et les jeux visuels, notamment dans l’art nord-européen des 15e et 17e siècles, et l’énigmatologie. 

Vous trouverez l’affiche en PJ et le lien pour l’inscription ici. Les séances auront lieu en b321 et sur Zoom (s’inscrire ou contacter Ingrid Falque)

 

CONFERENCE – Virtuosité artisanale et production artistique à la fin du Moyen Âge : un essai de microstoria du geste technique 

Jean-Marie Guillouët (Université de Bourgogne à Dijon) présentera une conférence “Virtuosité artisanale et production artistique à la fin du Moyen Âge : un essai de microstoria du geste technique” le 30 septembre de 14h à 16h en SOCR 25, Place Cardinal Mercier, et sur Zoom en comodal.

Pour assister à la conférence en ligne, il suffit de vous inscrire ici en mentionnant vos nom, prénom et email dans le formulaire au bas de la page. Le lien vers la réunion zoom vous sera automatiquement communiqué sur la page web, n’oubliez pas de l’enregistrer.

CONFERENCE – Racines et identité du protestantisme à Mons et dans le Borinage

Conférence de Laurence Druez, Docteure en philosophie et lettres, archiviste.

Malgré son enracinement dans notre pays depuis près de 500 ans, le protestantisme, représenté par environ 3 % de la population belge, reste mal connu de la majorité de nos concitoyens.

En Wallonie, le Borinage en est le principal berceau, non seulement parce qu’il compte l’une des plus anciennes communautés protestantes du pays – celle de Dour –, mais aussi parce qu’il en connaît actuellement, avec la ville de Mons, la concentration la plus importante, en dehors de la région de Bruxelles-Capitale et de la métropole d’Anvers. Terreau le plus fertile du protestantisme wallon, il apparaît ainsi comme un terrain particulièrement propice pour en aborder les différentes facettes.

Cette conférence s’attachera à mettre en évidence les facteurs de son développement depuis le XVIe siècle et les composantes de son identité dans ce contexte régional.

P.A.F. : 6 euros  / gratuit pour les étudiants jusqu’à 25 ans

CONTACT : Jean Schils 065 / 35 26 97

RENDEZ-VOUS : aux Ateliers des FUCaM, rue du Grand Trou Oudart, Mons, le 19 octobre à 20h, salle 15.

PUBLICATION – Eloquent Images. Evangelisation, Conversion and Propaganda in the Global World of the Early Modern Period

Giuseppe Capriotti, Pierre-Antoine Fabre, Sabina Pavone (éds.), Eloquent Images. Evangelisation, Conversion and Propaganda in the Global World of the Early Modern Period, Leuven, Leuven University Press, 2022.

Drawing on original research covering different periods and spaces, this book sets out to appreciate the specific place of images in the history of evangelisation in the long modern period. How can we reconceptualise the functions of the visual mediation of the gospel message, both in terms of the production and reception of this message and in terms of its effective mediators, artists, religious, and cultural ambassadors? The contributions in this book offer multiple geographical and historical insights regarding the circulation of the image on the global scale of the Christianised world or the world in the process of being Christianised, from China to Iberia. Combining the contribution of historians and art historians, the authors highlight the points of intercultural encounter and tension around preaching, catechesis, devotional practices, and the propagandistic use of images.

Through its aesthetic and social study of the image, and by examining the inner and outer borders of Europe and the mission lands, Eloquent Images contributes significantly to the history of evangelisation, one of the major dynamics of the first European globalisation.

Informations 

Publication – Frédéric Cousinié, Paysage du paysage. Nicolas Poussin, Claude Gellée Le Lorrain, Sébastien Bourdon, Dijon, Presses du réel – Œuvres en société, 2022, 446 p.

À travers plusieurs paysages emblématiques de Poussin, du Lorrain, de Bourdon et de quelques-uns de leurs contemporains du XVIIe siècle, ce livre se propose de faire apparaître ce que nous désignons comme le paysage du paysage. À savoir le paysage mental, culturel, idéologique, entrelacé au paysage réel ou représenté, et co-constitué par lui dans une simultanée émergence.
Les représentations discursives naguère dominantes, formées par la littérature artistique, la théorie de l’art et l’esthétique, tendaient à absolutiser et à réifier le paysage dans une illusoire et apaisante clôture. Sans doute, comme nous y incitent nombre de recherches, faut-il désormais le considérer davantage comme un espace relationnel, pluriel, voire conflictuel – une Oïkologie, ouvrant sur une écologie culturelle – où s’articulent non seulement de multiples êtres ou objets mais également d’autres champs référentiels décisifs pour l’historien.
La philosophie naturelle permet ainsi d’envisager la question des météores et des divers accidents atmosphériques chez Nicolas Poussin ; la littérature spirituelle réformée est rapprochée de la peinture de Sébastien Bourdon ; un certain nombre de discours mais aussi de pratiques – agraires, sociales, économiques, politiques et diplomatiques – constituent le cadre de référence dans lequel certains des tableaux du Lorrain ont été produits.
Le paradoxe de ce paysage construit, dénaturalisé, culturalisé, rendu à sa puissance dialectique, est l’existence qu’il semble reprendre. Il s’impose avec la force à nouveau de l’évidence sinon de la violence, et renverse la relation de l’objet (paysage) à son sujet premier : un spectateur devenu paysage.

Extraits et table des matières 

Conférence – Le théâtre de la censure (XVIe et XXIe siècle) – de l’ère typographique à l’ère numérique

Conférence inaugurale de Renaud Adam le  29 septembre 2022 à 20h00 pour le cycle de conférences 2022-2023 de la Maison d’Erasme.

Cette conférence reviendra sur la problématique de la censure des livres et, plus spécifiquement, sur celle de sa mise en scène. Elle aura pour cadre les anciens Pays-Bas du XVIe siècle. Cette intervention débutera avec les premiers autodafés luthériens, pour se poursuivre avec une analyse de l’évolution de la législation répressive avant d’évoquer l’efficacité de ces mesures et leur impact sur la transmission des textes jusqu’à nos jours. Les pistes ainsi explorées offriront la possibilité de nourrir des réflexions sur l’état de la censure en ce début de XXIe siècle dans notre société.

 

Colloque – En parlant, en écrivant. Complémentarité, concurrence et hybridation entre écrit et oralité (Europe, XVIe-XVIIe siècles)

Colloque international à l’Institut d’histoire de l’université de Luxembourg le 14, 15 et 16 septembre 2022. Mercredi 14: Maison du Savoir (MSA), Salle 4500 / 13h30-18h Jeudi 15: Maison des Sciences Humaines (MSH), Black Box / 9h-18h Vendredi 16: Maison des Sciences Humaines (MSH), Black Box / 9h-16h.

Présentation

Tandis que les pratiques de l’écrit et de l’oralité ont été remises à l’honneur par de nouvelles approches ces dernières années, les rapports complexes régissant ces deux modalités d’expression et de communication ont été peu thématisés et analysés. Ils soulèvent pourtant des questions fondamentales liées à l’histoire de l’époque moderne et à ses sources. Une attention particulière sera accordée aux phénomènes d’hybridation entre écrit et oralité dans différents domaines et contextes. Ils peuvent être appréhendés au moyen de documents variés par une approche mobilisant des concepts inspirés par l’anthropologie historique, les études culturelles et littéraires ou encore l’analyse des discours. Les fonctions performatives de la parole (dite ou écrite), jusqu’alors négligées, seront au centre de ces journées d’études. Dans le sillage des débats causés par le linguistic turn, elles permettront de questionner sous un jour nouveau les périmètres mouvants du dicible et de l’indicible, du pensable et de l’impensable, du nommable et l’innommable aux XVIe et XVIIe siècles, dans le processus de confessionnalisation comme dans les conflits politiques et géopolitiques qui scandent la première modernité.

Programme

Mercredi 14 septembre 2022

13h30 Accueil par le Prof. Michel Margue, directeur de l’IHIST

13h45 Introduction par Monique Weis (Université du Luxembourg, IHIST)

Session 1. Diplomatie et information 14h00 – 15h30

  • Ghislain Tranié Centre Roland Mousnier/Sorbonne-Université, Paris, Informer le prince en écrivant et en parlant. À la recherche du langage politique des humanistes évangéliques du milieu du XVIe siècle.
  • Dorian Varenne Centre Roland Mousnier/Sorbonne-Université, Paris, Ce qu’il faut dire, ce qu’il faut taire. Réflexions sur le dialogue entre Paris et le Saint-Siège à Rome sous les règnes des premiers Bourbons.
  • Jérémie Ferrer Bartomeu FNRS, Transitions/Université de Liège et GEMCA/UCL, Chuchoter dans les arcanes du cabinet. Les marqueurs de l’oralité dans les correspondances diplomatiques (XVIe-XVIIe siècles, France, Suisse et Flandres).

15h30-16h00 Discussion

Session 2. Prédication 16h30 – 17h30

  • Manon Gac CESR/Université de Tours, Des prédications dignes de mémoire (France, ca 1530-1570).
  • Laurent Jalabert Crulh/Université de Lorraine (Nancy), Prêcher et prier par l’écrit dans le monde luthérien : la pastorale familiale de Johann Michael Moscherosch (1601-1669).

17h30-18h Discussion

Jeudi 15 septembre 2022

Session 3. Prédication (suite) 9h00-10h00

  • Olivier Spina LARHRA/Université Lumière Lyon 2, Qu’a-t-il dit ? La mise par écrit des sermons, un instrument de contrôle des prédicateurs dans l’Angleterre d’Henri VIII.
  • Isabelle Brian et Stefano Simiz CRULH/Université de Lorraine (Nancy), Lire, écrire, parler : le prédicateur en actes.

10h00-10h30 Discussion

Session 4. Parole polémique 11h00-12h00

  • Ullrich Langer University of Wisconsin-Madison, Le déictique comme validation de la parole : de l’homme illustre au noble magnanime.
  • Alexandre Goderniaux Transitions/Université de Liège, In medio stat virtus ? La consolation du soldat françois et l’asseurance du craintif pour un judicieux (1612), ou trois voix sur les mariages espagnols.

12h00-12h30 Discussion

Session 5. Parole polémique (suite) 14h00-15h30

  • Julien Léonard CRULH/Université de Lorraine (Nancy), À l’oral et à l’écrit, pour les simples et pour les savants. La méthode de disputer de François Véron, entre théorie et mise en pratique (années 1610 – années 1630).
  • Mathieu Nicati Université de Genève, Dire, écrire et combattre l’ennemi. La brutalisation de l’‘Iroquois’ dans les Relations jésuites (1660-1667).
  • Lena Steveker University of Luxembourg/English Studies, Speaking News in Pamphlets of the English Civil Wars.

15h30-16h00 Discussion

Session 6. Parole théologique et pastorale 16h30-17h00

Sophie Yvert-Hamon Université de Stockholm, « Oserai-je vous dire ? ». L’oralité mise en texte dans le Traité de l’eucharistie de Philippe Duplessis-Mornay.

17h00-17h30 Discussion

Vendredi 16 septembre 2022

Session 7. Parole théologique et pastorale (suite) 9h00-10h00

  • Mette Ahlefeldt-Laurvig University of Luxembourg/IHIST, “Don’t let your cows and sheep shit – pardon me – in the cemetery”. Exploring the orality of Wittenberg-educated, Danish reformer, Bishop Peder Palladius (1503-1560).
  • Fabienne Henryot École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, Lyon, Enseigner et apprendre la théologie dans les écoles conventuelles (fin XVIIe-début XVIIIe siècles) : la place du livre et de l’oral.

10h00-10h30 Discussion

Session 8. Justice et parole 11h00-12h30

  • Rémi Demoen CESR/Université de Tours, Une enquête la plume à la main : le témoignage et sa consignation dans le Touraine du milieu du XVIe siècle.
  • Maryse Simon Université de Strasbourg, Parole(s) de sorcière, écrits de justice.
  • Martina Ognibene EHESS Paris, Les archives judiciaires comme unité de mesure de l’hybridation entre l’écriture et l’oralité (XVIIe-XVIIIe siècle).

12h30-13h00 Discussion

Session 9. Table-ronde de clôture et échanges sur les suites du projet 14h00-15h30

(Modération : Monique Weis, Université du Luxembourg/IHIST)

  • Jean Sénié CESR/Université de Tours
  • Florence Bistagne IUF/Université d’Avignon
  • Paul-Alexis Mellet Université de Genève/IHR

Informations

APPEL – Practices of Privacy : Vestiges of Dialogue and its Places

Dans le cadre du Symposium Academiae Belgicae 2022, nous vous invitons à nous soumettre une proposition au plus tard le 11 septembre 2022. Ce symposium hybride est organisé en collaboration avec le Center for Privacy Studies de l’Université de Copenhague, et aura lieu à Rome du 30 novembre au 2 décembre 2022, à l’Academia Belgica, l’Institut royal néerlandais à Rome (KNIR) et l’Académie du Danemark à Rome.

Le sujet du symposium est le recours au dialogue dans les domaines de l’art et de la science aux Temps Modernes. L’objectif est de tenter de développer une méthode permettant d’interroger les vestiges de dialogues passés sur la vie privée à cette époque.

Vous trouverez une description complète, ainsi que des instructions supplémentaires pour soumettre une proposition dans le lien suivant.

Exposition – Adrianus VI. De Leuvense paus

En août 2022, il y aura 500 ans que le pape Adrien VI (Adrien d’Utrecht) faisait son entrée à Rome après son élection en janvier de la même année. Son bref pontificat d’une année à peine est marqué par la montée du protestantisme et sa volonté de réformer l’Église. 
 
Du 15 juillet au 3 octobre, l’exposition intitulée Adrianus VI. De Leuvense paus à la bibliothèque Maurits Sabbe à la KU Leuven retrace le parcours de ce pape en se focalisant sur ses écrits, les questions religieuses et son attachement à la ville et à l’Université de Louvain dont il a été étudiant, professeur et recteur. Par testament, il y fondera même un collège qui a récemment ouvert à nouveau ses portes après rénovation.

Informations pratiques 
 
Hall d’entrée de la Bibliothèque Maurits Sabbe (KU Leuven)
De 9h à 18h en semaine et de 9h à 12h le samedi
Entrée libre
Guide du visiteur disponible en néerlandais, anglais et français.
Co-commissaires : Michiel Verweij (KBR – KU Leuven) et Nathalie Roland
 

Projet LOvaniensia – 2025 rare books for Louvain 2025

In 2025, it will be 600 years since a university was founded in Leuven, the forerunner of today’s KU Leuven. In anticipation to these festivities, KU Leuven Libraries, in collaboration with UCLouvain, is putting its academic collection in the spotlight. Thanks to the efforts of the past months and years, images of 2025 rare books published by Leuven professors have now been uploaded to the Lovaniensia platform. However, this enormous growth – in May 2020, about 400 works were available digitally – is not the only reason why it is worth surfing to this website. There are also extra pages with information about the Old University of Leuven (1425-1797) and its various faculties, and the professors’ page was supplemented with biographical descriptions of some 130 professors (with even more extensive records for each professor in ODIS). In addition, via the filters it is now clear which works have been digitised internally or externally. And last but not least, thanks to a collaboration with Google Books, all works from the Leuven collection are now provided with an ocr layer, so that each work on the platform is now textually searchable.

Toutes les informations sont sur le site : http://heron-net.be/lovaniensia/ 

Publication – Le 44e volume des C@hiers du CRHiDI. Histoire, droit, institutions, société : « Paroisses et pouvoir civil dans les anciens Pays-Bas sous l’Ancien Régime »

Le 44e volume des C@hiers du CRHiDI. Histoire, droit, institutions, société : « Paroisses et pouvoir civil dans les anciens Pays-Bas sous l’Ancien Régime » est désormais en ligne et accessible sur le portail de publications PoPuPS.

« Comment les paroisses d’Ancien Régime étaient-elles gérées et organisées ? Quels furent sous l’Ancien Régime les rapports entre la paroisse d’un côté et les autorités civiles de l’autre ? Quelle était la place de ces dernières dans ce domaine ? ». Ces questions sont abordées ici dans le cadre des anciens Pays-Bas et de la principauté de Liège, à travers des situations variées. Porté par le professeur Philippe Desmette, ce 44e volume permet de considérer à la fois des contingences diocésaines et civiles. Par ailleurs, sont envisagés tant le monde urbain que le monde rural, dont les spécificités institutionnelles peuvent influer sur le fonctionnement des institutions paroissiales. Le choix d’une perspective chronologique longue, du bas Moyen Âge à la fin de l’Ancien Régime, permet en outre de percevoir les évolutions au sein de ces différents cadres.

Publication – Early Modern Thesis Prints in the Southern Netherlands. An Iconological Analysis of the Relationships between Art, Science and Power par Gwendoline de Mûelenaere (UGent)

Gwendoline De Mûelenaere, Early Modern Thesis Prints in the Southern Netherlands. An Iconological Analysis of the Relationships between Art, Science and Power, Vol.60, Brill, 2021.
 
In Early Modern Thesis Prints in the Southern Netherlands, Gwendoline de Mûelenaere offers an account of the practice of producing illustrated thesis prints in the seventeenth-century Southern Low Countries. She argues that the evolution of the thesis print genre gave rise to the creation of a specific visual language combining efficiently various figurative registers of a historical and symbolic nature. The book offers a reflection on the representation of knowledge and its public recognition in the context of academic defenses.

Early Modern Thesis Prints makes a timely contribution to our understanding of early modern print culture and more specifically to the expanding field of study concerned with the role of visual materials in early modern thought.