Archives de catégorie : Appels à contributions

Dans cette sections sont repris tous les appels à contributions partagés par Modernum concernant des colloques, conférences, etc.

CFP – Mysticism and the Visual Arts

Appel à communication pour la session « Mysticism and the Visual Arts », organisée par Ingrid Falque (FNRS – UCLouvain) et Elliott Wise (Brigham Young University) pour le prochain congrès de l’Association for Art History (AAH).

Mysticism – or the soul’s ascent towards transcendent unification with the divine – occupies an important, albeit often unstable, position in many religions. In Christianity, mysticism straddles a liminal space, blurring dichotomies of darkness and light, life and death, active and contemplative, clerical authority and revelation. Mysticism is often rooted in personal experience, and textually or visually recording it presents unique challenges. Sometimes, in fact, mysticism shuns pictorial images. At other times, it embraces them as instruments of purgation and illumination, didactic tools and ‘stepping-stones’ to exalted vision. Elaborate iconographies undergird mysticism in Tantric Buddhism, and even within less image-based faiths, such as Islam, Sufi mystics use calligraphic ‘pictures’ of words – or even the abstract beauty of a single letter – to meditate on Quranic truths. In Judaism, too, though generally image-averse, adherents of Kabbalah have tied mystical experience to biblical prototypes such as Ezekiel’s vision of God’s chariot (merkavah).

Given the varying degrees of dependence and hostility between mysticism and images, scholars have employed a range of methodologies to investigate mystical visual culture. Close studies of images alongside mystical texts have proved particularly fruitful. This session invites papers that consider the visual alongside the textual as tools of medieval and early modern mystical discourse. Among other things, topics could address visual exegesis through typology, parables and allegory; Christian images inspired by vernacular spiritual texts; mental images, such as depictions of sefirot in Kabbalah; creation and destruction, as in Tibetan mandalas; materiality; verbal image-making, such as ekphrasis; reformations of the soul; and aniconic vision.

Date limite de l’appel : 19 octobre 2020

Date et lieu de l’événement : du 14 au 17 avril 2021 à Birmingham

Plus d’informations ici

CFP – City Lights. Urban Space and Civic Identity in the Low Countries and Beyond

The Association for Low Countries Studies is delighted to announce its third postgraduate colloquium, “City Lights”. Proposals are invited from PhD candidates and early career researchers in the humanities and social sciences. The colloquium will bring together young scholars from the UK and internationally to explore urban space and civic identity in Benelux from an interdisciplinary perspective.

The Low Countries is one of the world’s most urbanised regions. Since the Middle Ages, advances in mercantilism, industry and land reclamation had spurred Bruges, Antwerp and Amsterdam toward exponential growth. Meanwhile, claims to political autonomy and religious freedom caused tension with the powers that be, erupting most violently during the Eighty Years’ War (1568–1648). Today, many Netherlandish cities retain a unique sense of identity, manifested in dialects, local legends and civic buildings.

Cities are the engines of culture for both their social connectivity and their inspiring topographies. Chambers of rhetoric were once a mainstay of burgerlijk culture, while civic guilds commissioned some of Rembrandt’s most celebrated works, not least the Night Watch. Entire sub-industries of painting capitalised upon the beauty of Amsterdam’s canals and Utrecht’s churches, and Amsterdam has continued to inspire writers and filmmakers, from Albert Camus to Paul Verhoeven. Are cities replete with utopian possibility, or are they moral and ecological miasmas? As Plato remarked in the Republic, ‘Any city, however small, is in fact divided into two, one the city of the poor, the other of the rich’. How does the countryside compare?

Proposals on this year’s theme are broadly welcome, but those covering cities and empire, as well as the phenomenology of urban space (including smell- and soundscapes), especially so.

Please send an abstract of no more than 300 words to Adam Sammut, c/o anws500@york.ac.uk, with “ALCS 2020” in the subject heading, together with a short biography. Bursaries will be available, with priority given to self-funded students. Please indicate should you wish to be considered. 

Date de l’événement : 9-10 juillet 2020

Date limite de l’appel à contribution : 31 mars 2020

Lieu : Senate House, University of London

Informations

CFP – Looping back ? Bureaucratic knowledge, colonial administrations and socio-political change in imperial histories

Appel à contribution pour le colloque « Looping back ? Bureaucratic knowledge, colonial administrations and socio-political change in imperial histories ».

Date de l’événement : 10-11 mai 2021

Date limite de l’appel à contribution : 1 mai 2020

Lieu : Radboud University Nijmegen (Pays-Bas)

Informations

CFP – Journées internationales d’histoire du droit et des institutions

Appel à contribution pour les journées internationales d’histoire du droit et des institutions, organisées par la société d’histoire du droit et des institutions des pays flamands, picards et wallons. Thème : l’art et le droit.

Date de l’événement : 22-23 mai 2020

Date limite de l’appel à contribution : 20 avril 2020

Lieu : Middelbourg, Pays-Bas

Informations

CFP – Emblemas, alegorías y otras imágenes del poder. Historias de éxito y fracaso

Titre : « Emblemas, alegorías y otras imágenes del poder. Historias de éxito y fracaso »

Ce dossier vise à analyser l’iconographie de l’échec et du succès aux XVIe et XIXe siècles. Les chercheurs et les chercheurs sont invités à discuter de la façon dont les monarchies espagnole et portugaise, ainsi que le Saint-Siège et les ordres religieux, ont utilisé des images, des emblèmes et des frontispices de livres pour représenter les échecs et les succès de l’expansionnisme européen.

Ainsi, dans ces iconographies liées aux missions catholiques, au panthéon céleste, à la bureaucratie impériale et à la symbologie du pouvoir politique moderne, un corpus dense de métaphores peut être lu sur les fragilités et les tensions de l’universalisme, du colonialisme externe et interne et L’expansionnisme occidental. À partir de la force reconnue de l’image visuelle à l’époque, des frontispices, des emblèmes et d’autres images ont été créés et adaptés comme outils de pouvoir, de persuasion, de fixation d’idées et de propagande entre les XVIe et XIXe siècles.

Les principales questions du dossier sont: dans quelle mesure ces images racontent-elles des histoires de réussite ou d’échec des individus, des sociétés et des institutions impliqués? Quelle était leur efficacité dans leur représentation du pouvoir? Que savons-nous de sa réception, de sa traduction et de son impact? Comment étaient-ils perçus dans leur temps de production et de circulation? Comment les analysons-nous et les interprétons-nous aujourd’hui à la lumière d’autres corpus textuels? Quelles références sont utilisées pour louer le succès? Quels sont les changements et les continuités dans les représentations du succès? Quelle est la relation entre une image de réussite et un récit avec objectivité?
 
Date de remise des propositions : 15 août 2020
 

CFP – Privacy at Court ? A Reassessment of the Public/Private Divide within European Courts (1400-1800)

Grand, extravagant, magnificent, scandalous, corrupt, political, personal, fractious; these are terms often used to describe the medieval and early modern courts of Europe. Moreover, this dynamic location within the social world was central to the legitimacy and authority of the monarch or princely power, acting thereby as a machinery that shaped European politics and culture. Architecture, art, fashion, patronage and cultural exchanges relied upon and were influenced by the visual spectacle of European courts. Researchers have convincingly and innovatively emphasised the public nature of courtly events, procedures, and ceremonies. Nevertheless, court life also involved certain zones of privacy. Indeed, what was recognized as private at European courts? How were such privacies obtained or constructed within the court? How did practices of privacy impact political deliberations at court? How was privacy put on public display?

These and similar questions urge us to reassesses the public nature of the early modern European court and to reconsider our present-day understandings of privacy. Indeed, the emergence of court studies as a scientific area of investigation relied heavily upon sociological modes of explanation, political history, and cultural studies of, e.g., performance and ritualization. Can issues of courtly privacy be fitted into our existing models? Or do we have to reconsider models and their representations of court life, when we take zones of privacy into account? Such a reassessment will fertilize the grounds for a much broader discussion of the past and the future of court studies.

The conference provides researchers of court studies the opportunity to examine or reassess the role of privacy within European courts and court studies. We thus invite contributions that examine any topic related to the public/private-divide within European court culture (1400-1800). Furthermore, we also welcome contributions that engage with discussions surrounding the methodology of court studies and the history of this line of research: contributions dealing specifically with privacy as catalyst for rethinking court studies will be prioritized.

Organizers : Dustin Michael Neighbors and Lars Cyril Nørgaard Postdoctoral Researchers at the Centre for Privacy Studies 

Dates de la conférence : 10-11 décembre 2020

Date limite de l’appel : 1 avril 2020 

Plus d’informations

CFP – Présidence(s) des institutions parlementaires et représentatives (XVe-XXIe siècles)

 

Les 8, 9 et 10 juillet 2020, sous le titre Présidence(s) des institutions parlementaires et représentatives (XVe-XXIe siècles), se tiendra à la Maison Jean Monnet à Bazoches-sur- Guyonne (France) une journée d’études internationale consacrée aux présidences des institutions parlementaires et représentatives. Il s’agit d’analyser le rôle joué par les présidents des chambres parlementaires, des juntes, des Cortes, des assemblées révolutionnaires, etc., à différentes époques de notre histoire, ainsi que le rôle joué par les présidents des commissions de travail des institutions mentionnées (comités permanents ou commissions provisoires).
L’objectif est d’analyser depuis la fin du Moyen Âge jusqu’à nos jours, ce qu’ont été les critères de leur élection, les missions et compétences accordées en temps ordinaires et/ou extraordinaires, le travail qu’ils ont entrepris dans et hors de la sphère législative, le contrôle qu’ils exerçaient sur les informations parvenant au pouvoir législatif, le poids ou l’influence qu’ils avaient sur les débats législatifs, leur relation avec les commissions de travail instituées
par les Cortes, les assemblées ou les parlements, qu’il s’agisse des commissions permanentes ou provisoires, les tensions qui pouvaient être déclenchées par l’exercice de leurs missions ou pouvoirs, les luttes politiques qui ont pu avoir lieu au moment de leur élection ou les contacts qu’ils ont pu entretenir avec d’autres pouvoirs et institutions publiques ou privées. Il s’agit également de rendre visible les présidents des commissions de travail, en tenant compte de ce que, dans certains domaines et périodes historiques, les commissions de travail ont joué un rôle de premier plan dans l’élaboration des lois et dans la définition d’un ordre politique, économique et social déterminé. Enfin, nous souhaitons consacrer une section de la journée d’études aux travaux biographiques ou prosopographiques qui sont en cours sur les présidents
des institutions parlementaires et représentatives du cadre législatif.

Présentations des communications :
Les personnes intéressées à participer à la journée d’études internationale à propos des Présidence(s) des institutions parlementaires et représentatives (XVe-XXIe siècles) qui se tiendra à Paris les 8, 9 et 10 juillet 2020 doivent envoyer par courriel avant le 1er mars 2020 un résumé de leur communication de 500 mots maximum, accompagné du titre de la communication, du nom de l’auteur et de l’institution à laquelle il appartient à l’adresse suivante : presidences.congres2020@upf.edu
Les langues du congrès seront les suivantes : espagnol, français, anglais et allemand.


La lecture des communications ne doit pas dépasser les 20 minutes.
Le comité organisateur accusera réception des propositions et notifiera leur acceptation au plus le tard le 31 mars 2020.

CFP – Les origines océaniques des révolutions atlantiques (vers 1760-1850)

Description du séminaire
Qu’ont en commun les révolutions qui ont transformé le monde atlantique entre 1760 et 1850 ? Ces deux dernières décennies, l’historiographie s’est considérablement enrichie à propos des contours géographiques et de la portée idéologique de cette séquence révolutionnaire océanique. Cependant, cet approfondissement de nos connaissances, qui n’est intervenue que tardivement, a également renouvelé avec acuité certaines questions fondamentales, posées de longue date, à propos de notre compréhension de cette époque. Pourquoi et comment la révolution et la révolte se sont-elles généralisées dans le monde atlantique au cours de cette période ? Comment expliquer non seulement ce que ces révolutions avaient en commun, mais aussi les différences, voire les dissemblances, entre elles ? Qu’est-ce qui permet de considérer cette période comme cohérente sur le plan analytique et historiographique ?
Cette École d’été de trois jours, qui réunit des spécialistes travaillant à la fois sur l’Atlantique Nord et Sud et sur l’Ancien et le Nouveau Monde, propose une réflexion collective approfondie sur ces questions. L’École prend comme point de départ une hypothèse générale : les pratiques politiques et culturelles communes au monde euro-américain ont été déterminantes dans le déclenchement et le cours des révolutions atlantiques. Elle souhaite contribuer à la reconceptualisation en cours de la séquence révolutionnaire atlantique en tant que phénomène polycentrique, enraciné dans la longue durée, et à l’interrogation critique des notions de « diffusion » ou de « contagion » entre les révolutions nord-atlantiques vers le sud de l’espace océanique.

L’École se tiendra du jeudi 7 au samedi 9 mai. La première journée sera occupée par des tables rondes animées par des chercheurs de haut niveau sur le thème abordé. Les deux derniers jours seront principalement consacrés à la présentation et discussion des travaux envoyés à l’avance par les doctorant(e)s avancé(e)s et les postdoctorant(e)s par des chercheuses et chercheurs reconnus. Les participants s’obligent à assister à l’intégralité du séminaire. Les langues de la réunion seront l’anglais et l’espagnol.

Appel à propositions

Nous encourageons les candidatures de doctorants et de chercheurs postdoctoraux (dont le premier livre n’a pas encore été publié), travaillant sur l’ère des révolutions à partir d’un terrain quelconque, qui souhaiteraient présenter l’un de leurs travaux (chapitre de thèse ou de livre, article). Les candidatures provenant de l’ensemble du champ des sciences sociales et humaines sont bienvenues : outre l’histoire, l’histoire de l’art, les aires culturelles, les études littéraires, politiques, l’anthropologie et la sociologie historiques. Les sujets ou les thèmes sont ouverts. L’École sélectionnera jusqu’à cinq candidatures. Les participants devront solliciter une aide financière de la part de leur institution d’origine pour couvrir les frais de déplacement. Toutefois, nous pourrons aider, sur demande, à couvrir tout ou partie des frais de déplacement, logement et de restauration pendant l’École. Celle-ci ne demandera aucun frais de scolarité ou d’autres frais associés à la participation.

Processus de demande et d’évaluation
La demande doit être présentée sous la forme d’un seul fichier PDF, envoyé à oceanicrootsproject@gmail.com. Il doit comprendre les éléments suivants :
– Une lettre de présentation décrivant a) les thèmes généraux de recherche du candidat, b) les travaux spécifiques en cours qui seront présentés.
– Un court CV (trois pages maximum), indiquant les compétences linguistiques et les éventuelles publications.
– Un texte ne dépassant en aucun cas 30 pages, en anglais, français, espagnol ou portugais, qui peut être un travail non finalisé et qui servira de base à la contribution au séminaire.
– Une brève synthèse indiquant les sources possibles de financement, un budget général, sans omettre d’indiquer le montant sollicité auprès des organisateurs du séminaire.
Outre ces documents, les candidats doivent faire parvenir une lettre de recommandation à oceanicrootsproject@gmail.com, au plus tard le 15 février 2020.

Date : du 7 au 9 mai 2020

Date limite pour l’envoi des dossiers : 15 février 2020 à midi (heure de la Californie, GMT – 8).

Lieu : Los Angeles, University of Southern California
École des Hautes Études en Sciences Sociales

Informations supplémentaires

CFP – Old Books and New Technologies: Medieval Books and the Digital Humanities in the Low Countries

Les 29 et 30 octobre 2020, KBR accueillera un colloque international autour des manuscrits médiévaux et imprimés anciens, et des « digital humanities » dans les Anciens Pays-Bas. Ce colloque se focalisera sur la manière dont les nouvelles technologies peuvent soutenir la recherche. Les propositions de conférences et de workshops sont les bienvenues jusqu’au 1er avril 2020.

Informations

CFP – Digital Humanities and Historical Religious Studies

The KU Leuven Faculty of Theology and Religious Studies is launching a call for applications for its ReIReS Course on “Digital Humanities and Historical Religious Studies”, which will be held at KU Leuven on March 30 – April 1, 2020, preceding, and in close partnership with the ReIReS Course organized at Turnhout.

The course organized by the KU Leuven Faculty of Theology and Religious Studies will concentrate on the digitization processes of medieval, modern, and contemporary historical sources and the diversified study of it; and on the possibilities and a number of best practices of DH tools. The course will benefit of the long-term multi- and interdisciplinary collaboration of historians, theologians, art historians, archivists; and welcomes applications of PhD students and postdocs in these fields.

The mornings of this course are focused on ongoing digitization projects of the Maurits Sabbe Library collections, including the projects of the Book Heritage Lab, the Centre for Capuchins in the Low Countries, and the Centre for the Study of the Second Vatican Council. In smaller groups the participants will be introduced to the collections and the opportunities and challenges of their digitization. In the afternoon short introductions and hands on sessions are provided on data-modeling, IIIF, text clustering through R and Python, and historical network research among others.

Plus d’informations ici : https://www.reforc.com/call-for-applications-reires-dh-course-leuven-2020/

CFP – Community and Identity

Titre : Community and Identity

Dates : 29-30 juin 2020 (remise des propositions pour le 1er mars 2020)

Lieu : Main Hall, History and International Politics Building, Aberystwyth University, Aberystwyth

Informations :

The key to understanding the past is to consider the lived experience of our ancestors; by thinking about their interactions with those around them, and how they viewed themselves, we are able to build a picture of a particular society or time. With this in mind, the Aberystwyth Early Modern conference aims to host a discussion looking at the relationships between communal and individual identity within a variety of contexts in order to draw comparisons across Europe and the Globe.

Topics of Interest include:

  • Geography and Networks
  • Urban spaces
  • Central and regional authority
  • Material culture

The Aberystwyth Early Modern Conference is an interdisciplinary event aimed at postgraduate students and early career researchers, with the aim of providing a platform for networking and experience in giving papers. Submissions are encouraged from any discipline as long as your abstract relates to at least one of our core topics, and the period of c.1400-1800.

Proposal word count: 300 maximum.

Panels will consist of 3 x 20 minute papers, with individual submissions being placed with related topics. After all papers have been given in a panel there will then be a 30 minute Questions and Answers time for the speakers.

Deadline for submissions: 1st March 2020

Submissions can take the form of single papers, panels or posters and should be sent to earlymodernaber@gmail.com.