Archives de catégorie : Appels à contributions

Dans cette sections sont repris tous les appels à contributions partagés par Modernum concernant des colloques, conférences, etc.

APPEL à PROJETS – 23ème Rendez-vous de l’histoire : RENCONTRES PéDAGOGIQUES

Les 23èmes Rendez-vous de l’histoire se dérouleront du 7 au 11 octobre prochains à Blois sur le thème « Gouverner». Lieu reconnu de formation continue académique et nationale, le festival propose un parcours pédagogique destiné aux enseignants d’histoire et géographie. Sur des sujets liés au thème et articulés aux programmes d’enseignement, sont programmés une vingtaine d’événements (ateliers, conférences et tables rondes) croisant recherche et réflexions d’ordre didactique et pédagogique. Ceux-ci s’inscrivent en complément du parcours « Recherche et Enseignement » préparé par le comité pédagogique. Trois catégories d’intervention sont prévues pour ces événements.

Le Comité pédagogique présidé par Olivier Grenouilleau, Inspecteur général, groupe Histoire-Géographie, est ouvert aux propositions et aux initiatives émanant du terrain académique national, ou de structures investies dans le domaine éducatif (musées, fondations, centres de recherche, etc.).

Ces propositions devront parvenir avant le 16 mars 2020.

Lieu : Blois, 7-11 octobre 2020

Informations

CFP – The American Society for Legal History

The Program Committee of the ASLH invites proposals for complete panels and individual papers for the 2020 meeting to be held November 11-14 in Chicago. Panels and papers on any facet or period of legal history from anywhere in the world are welcome.  We encourage thematic proposals that transcend traditional periodization and geography.

Limited financial assistance (covering airfare and ground transportation only) is available for presenters in need, with priority given to graduate students, post-doctoral fellows and scholars from abroad.

Panel proposals should include the following: a c.v. with complete contact information for each person on the panel, including chairs and commentators; 300-word abstracts of individual papers; and a 300-word description of the panel.

The Program Committee also welcomes other forms of structured presentation for a 90-minute slot, including lightning round (1-2 chairs, 8-12 presenters for a few minutes each on projects in a related field at any stage of development), skills/pedagogical workshop (chair, 3-4 presenters), or roundtable format (1-2 chairs, 3-4 presenters). The Committee will also consider author-meets-reader panel proposals concerning books with a publication date of 2019. We encourage panels that put two or three books in conversation, with up to three commentators total. Sufficient information following the general guidelines for panel proposals should be provided for the Committee to assess the merits of the presentation.

Individual paper submissions should consist of an abstract, a draft paper (where possible), and a c.v. Given the number and high quality of panel and other complete sessions submitted, individual papers are much less likely than full sessions to be accepted.  Would-be individual paper submitters are encouraged to connect with other scholars to coordinate the submission of complete session proposals.

The Program Committee additionally seeks proposals for full-day or half-day pre-conference symposia crafted around related themes to augment traditional conference offerings. Please provide a program title, the intended length of program, a program description, a c.v. and contact information for each presenter, and any information technology requirements. The Program Committee is available to consult with organizers of such symposia as they develop their proposal.

As a general matter, we will not be able to accommodate special scheduling requests, so prospective presenters, chairs, and commentators at the main conference should plan to be available on Friday, November 13, and Saturday, November 14.  The ASLH has a strict one-appearance policy. Prospective participants may submit proposals for multiple sessions, with the understanding that the panel chair will be responsible for promptly finding an appropriate substitute member for any session from which a participant has to withdraw.

The Program Committee encourages panels that include participants from groups historically under-represented in the organization, and that include participants who represent a diversity of rank, experience, and institutional affiliation.

The members of the Program Committee are Fahad Bishara, Eliga Gould, Sophia Lee, Tahirih Lee, Alison Lefkovitz, Cynthia Nicoletti, Bhavani Raman, Karl Shoemaker, Simon Stern, and Victor Uribe. The co-chairs of the Program Committee are professors Kristin Collins (collinsk@bu.edu) and Ari Bryen (ari.z.bryen@vanderbilt.edu).

All program presenters must be current members of the Society by the date of the Annual Meeting. All proposals must be submitted through the ASLH website, which will be available to take submissions shortly.

The deadline for submissions is Friday March 13, 2020.

Informations supplémentaires

CFP – Comparative Legal History (Routledge/ESCLH)

Comparative Legal History is an international and comparative review of law and history. It was established in 2013, and it is the official journal of the European Society for Comparative Legal History.

The Journal welcomes articles, which explore ‘internal’ legal history (doctrinal and disciplinary developments in the law) or ‘external’ legal history (legal ideas and institutions in wider contexts). Rooted in the complexity of the various Western legal traditions worldwide, the articles can also investigate other laws and customs from around the globe. Comparisons may be either temporal or geographical, and both legal and other law-like normative traditions will be considered.
Scholarship on comparative and trans-national historiography, including trans-disciplinary approaches, is particularly welcome.

 

CFP – Femmes en guerre : Du front domestique aux champs de bataille.

Appel à communication pour le colloque international « jeune-chercheur » d’histoire de la guerre de Montréal : « Femmes en guerre : du front domestique aux champs de bataille », qui se tiendra les 21-22 octobre 2020 à Montréal.
 
Le théâtre de la guerre a longtemps été perçu comme le domaine réservé des hommes. Les femmes sont pourtant loin d’en être absentes qu’elles la subissent ou bien qu’elles en soient les actrices. Central dans toutes les sociétés, le fait militaire et l’expérience de la guerre est également un élément important de la construction sociale des genres depuis l’Antiquité. Organisé dans le cadre des activités du Groupe de recherche en histoire de la guerre, ce colloque a donc pour ambition d’interroger les relations qu’entretiennent les femmes et la guerre et la manière dont les « féminités » s’y construisent.
 
L’histoire militaire des femmes s’est en effet longtemps réduite à celle des grandes figures féminines occidentales et des cheffes de guerre, de Boudicca à Jeanne d’Arc. Lorsqu’elles apparaissaient, les femmes étaient réduites aux violences qui leur avaient été faites, ou à leur expérience à l’arrière du front en tant qu’infirmières, ouvrières, ou messagères. Lorsqu’il était question de genre, cela était surtout la construction des identités masculines dans la guerre qui était interrogée. Il a fallu attendre l’ouverture du recrutement aux femmes dans l’armée au xxe siècle pour que les travaux commencent à s’intéresser à leur participation à l’institution militaire, ou aux combats (Thomas, 1978 ; Bard, 1995). Plus récemment, des études ont mis l’accent sur leur expérience de combattantes, sur la place des femmes dans les structures et les institutions militaires, ainsi que sur les interactions des forces armées avec les sociétés, pour accéder à l’expérience des femmes dans la guerre (Lynn, 2008 ; Virgili 2011 ; Clio, 2006).
 
À la croisée de l’histoire du fait militaire, de l’histoire des femmes et de l’histoire du genre, ce colloque souhaite aborder les multiples formes de la présence des femmes au sein des armées, de leurs expériences de guerre et de la construction des « féminités » en milieu guerrier. Il souhaite aborder ces thématiques dans la longue durée, de l’Antiquité à nos jours, et en dépassant les frontières de l’Europe pour embrasser ces questions de manières globales et transnationales. Car les relations des femmes à l’armée et la construction sociale des genres en son sein, comme leurs formes, leurs manifestations et leurs sens, diffèrent selon les époques, les lieux et les conflits. Les relations, les rôles et les identités sexuelles sont ainsi déterminés et réinterprétés au prisme des normes martiales, sociales et culturelles dans lesquels ils s’insèrent. Ce colloque propose donc de poursuivre les réflexions initiées par les historiens et historiennes de la guerre et du fait militaire et de participer au renouvellement de leurs questionnements. Quelles relations les femmes entretiennent-elles à l’armée ? Quels y sont leurs rôles ? Comment penser et représenter les « féminités » guerrières ? Quelle place prennent-elles dans l’imaginaire du combattant ? En quoi les représentations militaires, sociales et culturelles influencent-elles l’expérience des femmes dans l’institution militaire et dans les combats ?
 
Au carrefour de ces réflexions, les propositions de recherche pourront se décliner à partir de quelques grandes lignes directrices :

  • Penser le rapport entre les femmes et les institutions militaires dans différents contextes chronologiques, politiques et culturels ;
  • Explorer l’expression, la construction et l’évolution des « féminités » dans le contexte guerrier ;
  • Examiner l’expérience de guerre des femmes qu’elles soient combattantes ou non.

Le colloque, organisé avec le soutien notamment du département d’histoire de l’UQAM, du Centre Interuniversitaire de Recherche sur la première Modernité (CIREM 16-18) et du Groupe de recherche en histoire des sociabilités (GRHS), se veut interdisciplinaire et ouvert à tous les jeunes chercheuses et chercheurs des cycles supérieurs (maîtrise, doctorat et post-doctorat) en histoire, histoire de l’art, études littéraires et philosophie, ainsi que de tous les autres champs des sciences sociales. Il accueillera toutes propositions en lien avec l’étude des femmes en situation de guerre, de l’Antiquité à nos jours. Les thématiques soulevées ci-dessus ne limitent en rien les propositions de communication.
 
Les propositions de communication peuvent être envoyées en français ou en anglais (300 mots maximum) avant le 15 janvier 2020, à l’adresse qui suit : colloque.grhg@gmail.com. Les propositions devront comprendre une brève présentation du corpus étudié (les sources, le cadre de l’enquête et méthodologie) et une courte bibliographie (10 titres max). Elles devront également comprendre votre nom, prénom et affiliation institutionnelle, le niveau d’étude (maîtrise, doctorat, post-doctorat), un curriculum vitae et indiquer les éventuels besoins de soutien financier pour le déplacement et l’hébergement ainsi que le coût estimé du voyage. Le colloque aura lieu le 21-22 octobre 2020.
 
Note importante. Dans la mesure du possible, les organisateurs chercheront à assurer le transport et le logement des participants au colloque. Cependant, tous ceux ou celles qui peuvent éventuellement assurer leur propre financement grâce au soutien de leur université ou de leur centre de recherche, sont invités à le faire savoir au moment de l’envoi du dépôt de leur proposition. L’existence du financement externe (même non assuré) est, en effet, un important prérequis pour la demande de subvention générale qui sera déposée pour l’organisation du colloque.
 
Comité scientifique : Violaine Sebillotte Cuchet (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Lyse Roy (UQÀM), Carl Bourchard (Université de Montréal), Ersy Contogouris (Université de Montréal), Piroska Nagy (UQÀM), Frédéric Charbonneau (Université McGill), Benjamin Deruelle (UQÀM)
 
Comité organisateur : Nicolas Handfield, Philipp Portelance, Vicky Laprade, Philippe Sainte-Marie, Chloe Raymond-Poitras, Mathilde Viberti, Alexandre Vaillancourt

CFP – Engaging margins: Framing imagery as embodiment of cognitive processes

Organized by Ghent University and UCLouvain, Group for Early Modern Cultural Analysis (GEMCA). The goal of this conference is to assess to what extent images placed in the margins of a main literary or visual work could reflect, encourage or interact with cognitive processes. Guest speakers: Marisa Bass (Yale University), Volker Remmert (Bergische Universität Wuppertal), Victor Stoichita (Université de Fribourg).

Please send a 250-word abstract for a 30-minute paper and a CV (1 page max) to Gwendoline.DeMuelenaere@UGent.be and Sophie.Suykens@UGent.be by 10 January 2020.

Dates de la conférence: 8 et 9 octobre 2020

Lieu: Palais des Académies, Bruxelles

Plus d’information: https://modernum.hypotheses.org/files/2019/11/Call-for-papers-Engaging-Margins.pdf

CFP – Naturalisation et légitimation des pouvoirs (1300–1800). Entreprise d’histoire comparée

Appel à communication pour le colloque Naturalisation et légitimation des pouvoirs (1300–1800). Entreprise d’histoire comparée, organisé par Eloïse ADDE (LAMOP, Université Paris 1 Sorbonne–CNRS), Jonathan DUMONT (Österreichische Akademie der Wissenschaften, AT/Transitions), Michel MARGUE (Université du Luxembourg, LU), Andreas ZAJIC (Österreichische Akademie der Wissenschaften, AT)

Date limite de l’appel : 15 septembre 2019

Dates : du colloque : 28-29 novembre 2019 et 2-3 avril 2020

Lieu : Université du Luxembourg, Luxembourg (28-29 novembre) et Österreichische Akademie der Wissenschaften, Vienne (2-3 avril)

Argumentaire et informations dans ce fichier pdf.

CFP – The Art of Disobedience in Early Modern Europe: Social, Religious, and Aesthetic Insubordination in Wartime

Titre : « The Art of Disobedience in Early Modern Europe »

Session organisée par Carlo Avilio (University of Northampton) et Silvia Mostaccio (UCLouvain) pour le prochain congrès de la Renaissance Society of America, qui se tiendra du 2 au 4 avril 2020 à Philadelphie.

Les propositions sont à soumettre jusqu’au 21 juillet 2019 à carloavilio@gmail.com et silvia.mostaccio@uclouvain.be

CFP – Impression et diffusion de la loi dans les Pays-Bas habsbourgeois, les Provinces-Unies et la principauté de Liège aux temps modernes (XVIe-XVIIIe siècle)

Titre : Impression et diffusion de la loi dans les Pays-Bas habsbourgeois, les Provinces-Unies et la principauté de Liège aux temps modernes (XVIe-XVIIIe siècle) / Printing and disseminating the Law in the Habsburg Netherlands, the Dutch Republic and the Prince-Bishopric of Liege in the early modern period (16th-18th century) 

Contact : renaud.adam@uliege.be et n.simon@uclouvain.be

Lieu : Liège, Université de Liège,

Dates : 5-6 décembre 2019

Deadline pour la soumission: 30 juin 2019

Ci-joint les annonces en français et en anglais :

CFP – Memory and Identity in the Learned World Community Formation in the Early Modern World of Science and Learning

Appel à contributions pour le colloque « Memory and Identity in the Learned World Community Formation in the Early Modern World of Science and Learning »

Date limite de remise des propositions : 1er mai 2019

Dates du colloque : 7 au 9 novembre 2019

Lieu du colloque : Utrecht University

Consultez l’appel à contributions détaillé.

CFP – Ambrogio Spinola entre Gênes, Flandres et Espagne. Réseaux et récits, guerre et finances (1569-1639)

« Ambrogio Spinola entre Gênes, Flandres et Espagne. Réseaux et récits, guerre et finances (1569-1639) » – Atelier international organisé par Silvia Mostaccio (UCLouvain), Bernardo J. García García (Universitad Complutense-Fundación Carlos de Amberes, Madrid), Luca Lo Basso (Università di Genova), Monique Weis (ULB)

Date limite de l’appel à communication : 21 décembre 2018

Date de la conférence : 3-5 avril 2019

Lieu de la conférence : UCl, Louvain-la-Neuve

Lisez l’appel à communication.

CFP – Contestations, subversions et altérités aux XIVe-XVIe siècles

Contestations, subversions et altérités aux XIVe-XVIe siècles – 60e Rencontres du Centre européen d’Études bourguignonnes

Date limite de l’appel à communication : 15 janvier 2019

Date de la conférence : 19-22 septembre 2019

Lieu : Charles University, Prague

Les 60e Rencontres du Centre européen d’Études bourguignonnes se tiendront du 19 au 22 septembre 2019 à Prague, au sein de l’Université Charles. Le thème retenu sera celui des « Contestations, subversions et altérités aux XIVe-XVIe siècles ». Sous ce titre, il faut comprendre tout ce qui peut paraître « hors-norme », dissident de l’époque considérée, dans le sens le plus large possible, que cela soit sur le plan religieux – schisme, hérésies, etc. -, politique et social – coup d’État, révoltes, etc. -, mais aussi culturel, comportemental, voire sexuel. Les communications (en français, anglais ou allemand) peuvent porter sur cette thématique dans le domaine de l’histoire, de l’histoire de l’art, de l’histoire de la littérature ou de l’archéologie.

Les personnes désireuses de présenter une communication ou désireuses d’obtenir plus d’informations sont invitées à s’adresser au Prof. Alain Marchandisse, secrétaire général du CEEB, à l’adresse suivante : alain.marchandisse@uliege.be en fournissant le titre et un bref résumé (5 à 10 lignes) de la communication proposée avant le 15 janvier 2019 au plus tard. La liste des interventions retenues par le Comité exécutif du CEEB sera établie au mois de février 2019 et chaque candidat en sera averti personnellement.