Archives de catégorie : Evénements scientifiques et culturels

Dans cette catégorie on retrouvera les posts concernant les colloques, conférences, journées d’étude et workshops abordant la période moderne.

COLLOQUE – Entre réel et imaginaire : les animaux dans l’histoire, l’art et la littérature à l’époque bourguignonne (XIVe -XVIe siècles)

Rencontres annuelles du Centre Européen d’Études Bourguignonnes (XIVe-XVIe s.) : Entre réel et imaginaire : les animaux dans l’histoire, l’art et la littérature à l’époque bourguignonne (xive-xvie siècles).

Date : du 24 au 27 septembre 2020 (en présentiel)

Lieu : Château Empain, Enghien

Consultez le programme ici.

PODCAST – le développement du protestantisme dans les Pays-Bas méridionaux

Laurence Druez (chef de travaux aux Archives de l’État à Liège) nous propose une série de courtes vidéos sur le protestantisme en Belgique. La première est consacrée à son développement sous l’Ancien Régime dans les Pays-Bas méridionaux.

Lien de la vidéo : https://youtu.be/7uCDCy2McnA

Page Facebook des Archives de l’État :  https://www.facebook.com/pg/archives.etat/posts/?ref=page_internal

 

Conférence – Haeretici. Hérétiques… ou rebelles ? Les protestants de nos régions au XVIe siècle sous le regard de la loI

Conférence de Jean-Marie Cauchies : « Hérétiques… ou rebelles ? Les protestants de nos régions au XVIe siècle sous le regard de la loi »
 
Pourquoi Charles Quint et Philippe II ont-ils mis tant d’ardeur à poursuivre les protestants ? Garantir l’unité de religion: c’est le but avoué de telles poursuites. Mais la répression de ces insoumis de la foi semble prendre en compte, de manière toujours plus affirmée avec le temps, une dimension de lèse-majesté. Les officiers responsables de l’application des lois du prince soulignent que l’enjeu est de taille, bien au-delà des divergences de religion : il importe de prévenir l’« ébranlement » des bases mêmes de la « chose publique ».
 
Date : jeudi 12 mars 2020 à 19h
Lieu : Maison d’Érasme – 31, Rue de Formanoir, Bruxelles 1070
 
Conférence en français avec traduction simultanée en néerlandais
Entrée libre sur réservation
Inscription en ligne : www.erasmushouse.museum
 

COLLOQUE – Research Colloquium in Early Modern Studies Emotions, Passions and Cultures of Feelings

This colloquium is a collaboration between researchers from the Université de Lille and Ghent University. Together they investigate (early) modern conceptions of emotions, the representation of passions and the relationship between these representation and (early) modern cultures of emotions. Registration before Monday March 9th (not necessary for speakers and chairs):

Session 1: Chair / président: Fiona McIntosh-Varjabédian (Université de Lille)                                                                                                      9:30 – Frédéric Briot (Université de Lille): Passion et complexe du tout dans Sémélé, tragédie lyrique de Marin Marais (1709)      10:00 – Delphine Calle (UGent): Racine ou la dramaturgie de l’amour 10:30 – Questions & discussion                                                                          11:00 – Break / Pause

Session 2: Chair / président: Cornelis van der Haven (UGent)        11:30 – Tom Laureys (UGent): Rational revenge? The navigation of the passions in a Dutch Medea tragedy (1667)
12:00 – Timothy Vergeer (Universiteit Leiden): ‘Vengeance is mine’. Revenge, Honour, and Spanish Drama in the Low Countries (1617-1672)                                                                                                                                12:30 – Questions & discussion                                                                            13:00 – Lunch / déjeuner

Session 3: Chair / président: Alison Boulanger (Université de Lille) 14:00 – Emilie Picherot (Université de Lille): La passion arabicante de Nicolas Clénard de Louvain à Fez (1495-1542)                                        14:30 – Steven Vanden Broecke (UGent): Astrological management of the passions and Catholic spirituality in 17th-century France: Jean-Baptiste Morin’s Astrologia Gallica (1661)                                  15:00 – Questions & discussion                                                                        15:30 – Break / pause

Session 4: Chair / président: Jürgen Pieters (UGent)                        16:00 – Fiona McIntosh-Varjabédian (Université de Lille): Consolate, disconsolate: of harrowing experiences in 19th Century Novels 16:30 – Caroline Grapa (Université de Lille): LEssai sur Sénèque: éthique et politique du sujet                                                                              16:30 – Questions & discussion                                                                        17:00 – Discussion about future cooperation / projects                            17:30   Closure / fin

Date : 13 mars 2020, 9h-17h

Lieu : Ghent University, meeting room « Simon Stevin » , Rozier-Plateau building (entrance Plateaustraat 22, Gent – left corridor).

Informations

Conférence – Du combat du taureau aux coups de fouet des charretiers. La violence envers l’animal dans les villes des Pays-Bas et de la principauté de Liège aux XVIIe et XVIIIe s.

Titre : « Du combat du taureau aux coups de fouet des charretiers. La violence envers l’animal dans les villes des Pays-Bas et de la principauté de Liège aux XVIIe et XVIIIe s. » Conférence animée par William Riguelle (assistant/doctorant à l’UCLouvain). 

Date & heure : le dimanche 23 février 2020 à 17.00.

Adresse : Place de Graty 12 à 7830 Graty (Silly, Hainaut) 

 

 

Journée d’étude – Step by Step : Visualizing and Asserting Power in Netherlandish Joyous Entries

A study day about the Joyous Entries of the (Spanish) Netherlands and current interdisciplinary research, held at Antwerp’s Rubenianum (Kolveniersstraat 20).

On 17th April 2020, the 385th anniversary of the Joyous Entry of Cardinal-Infant Ferdinand of Spain into Antwerp, which had taken place on this day in 1635, the study day will focus on these ephemeral, spectacular, and artistically ingenious events – which in 1635 had been designed by Peter Paul Rubens – that shaped and transformed the early modern cities of the Spanish Netherlands. This event brings together the leading scholars of this field of art and ritual history whose contributions have made it possible to gain a deeper understanding of the early modern festivities held in the Netherlands to assert and negotiate power between the ruler and the ruled. Together with (young) colleagues and specialists from adjacent disciplines, we aim to discuss the challenges and chances of studying such significant moments of history.

Date : 17 avril 2020

Lieu : Rubenianum (Kolveniersstraat 20,  2000 Anvers)

Programme et informations supplémentaires

Conférence – Paysage peint sur une carte

En raison de ses grandes dimensions (23,58 m²), de son échelle et de son degré de précision, la carte du Franc de Bruges peinte par Pieter Pourbus, se situe à la frontière entre la peinture et la cartographie.

L’archéologue Jan Trachet dévoile les informations liées à l’archéologie du paysage que recèle cette œuvre d’art unique. 

Date : 06 février 2020, 17h30

Lieu : KBR, Salle de lecture Cartes et Plans 

Informations supplémentaires

Journée d’étude du GEMCA – L’INDÉTERMINÉ

Journée annuelle du GEMCA sur le thème de l’indéterminé. 

Date : 29 mai 2020

Lieu : UCLouvain, Salle du Conseil FIAL

Argumentaire : 

Si l’on dresse un inventaire des nombreux sujets et concepts abordés par les chercheurs et chercheuses du GEMCA ces dernières années, on constate qu’ils se rejoignent sur un point, à savoir la difficulté à les définir, ou plutôt, l’impossibilité à trouver une définition qui épuise leur sens et leur opérativité. En effet, si l’on reprend la liste de ces sujets, quelque chose échappe toujours de la figure, de la figurabilité, de l’expérience, du baroque, de l’idole, du cadre, de la
mystique, de la symbolique, du neutre etc. Plus encore, tenter absolument de les définir et, par là même, de leur donner une rationalité exhaustive, les vide de sens et annihile leur efficacité. Ils
semblent articuler une pensée en partie indéterminée dans laquelle réside cependant leur puissance herméneutique, s’appuyant sur un imaginaire ou sur des effets perceptifs. La difficulté à
laquelle nous confrontent ces concepts est ainsi double : non seulement ils échappent à notre compréhension rationnelle, mais ils nous imposent aussi de conserver leur part d’indétermination,
faute de quoi il devient impossible de les utiliser et leur opérativité nous échappe tout court. De cette manière, on a pu s’intéresser à ce
que l’on voit sans voir, à ce qui surgit des marges sans se donner tout à fait, à ce qui se définit toujours en creux par ce qui n’est
pas et qui n’existe que par le déni d’un discours, à des altérités paradoxales qui n’existent qu’en renversant ou inversant des
images, à ce qui se situe dans l’interstice des textes et des images, dans l’interstice des mots. La figure, qui a été le point de
départ de notre projet de centre, est certainement un des exemples les plus parlants, dans ses dimensions en apparence
contradictoires de conciliation de réalités ou de pôles en opposition. Dans son prolongement, la figurabilité tente de rendre compte de la part indicible et invisible des œuvres, qui est pourtant bien présente dans la saisie qu’on en fait. Les intervenant·e·s seront invité·e·s à faire réagir leurs objets de recherche avec cette notion d’indéterminé et à observer ce qui se découvre de nouveau, dans quelle mesure cette expérience permet une autre compréhension de ces objets.