Archives de catégorie : Expositions

Dans cette catégorie sont reprises toutes les expositions scientifiques sur la période moderne.

Exposition – Renaissances contrastées. Pierre Bruegel, Lambert Lombard, Lambert Suavius. La gravure au XVIe siècle dans les collections du Musée Wittert et de la Ville de Liège

Exposition accessible du 26 octobre au 24 novembre ( Cercle des Beaux-Arts, Rue Sœurs-de-Hasque, 1,Liège, de 14h-18h).

Commissariat scientifique assuré par Dominique ALLART (ULiège/Transitions) et Gaylen VANKAN (F.R.S.FNRS/ULiège/Transitions), en partenariat avec le Musée Wittert et la Ville de Liège

Le 25 octobre : vernissage ouvert à tous

Exposition – (E)mouvoir : fastes et apparats du XVIe au XIXe siècle

Titre : (E)mouvoir : fastes et apparats du XVIe au XIXe siècle

Exposition organisée par Annick DELFOSSE, Rosa de MARCO et Aurore DRECOURT (ULiège), en collaboration avec ULiège Library, le Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques (ULiège), l’Embarcadère du Savoir, la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège, le laboratoire de Minéralogie du département de Géologie (ULiège), le département de Chimie (ULiège) et Réjouisciences (ULiège)

Dates : 22 février – 29 mai 2019

Lieu : Liège, Musée Wittert (Lu-Ve : 10h-16h30 ; Sa 10h-13h)

Plus d’informations : https://www.news.uliege.be/emouvoir

Exposition – (E)mouvoir : fastes et apparats du XVe au XIXe siècle

Titre : (E)mouvoir : fastes et apparats du XVe au XIXe siècle

Exposition organisée par Annick DELFOSSE, Rosa de MARCO et Aurore DECOURT (ULiège/Transitions), en collaboration avec ULiège Library, le Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques, l’Embarcadère du Savoir, la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège, le laboratoire de Minéralogie du département de Géologie (ULiège), le département de Chimie et Réjouisciences (ULiège)

Dates : du 22 février au 29 mai 2019

Lieu : Liège, Musée Wittert

Exposition – BAROQUE BOOK DESIGN

Baroque Book Design – Exposition

Dates : du 28 septembre 2018 au 6 janvier 2019

Lieu : Musée Plantin-Moretus, Vrijdagmarkt 22, 2000 Anvers

Toutes les informations sur la page de l’exposition.

Présentation :

LE LIVRE BAROQUE, UNE COCRÉATION RÉUSSIE DE BALTHASAR MORETUS ET PETER PAUL RUBENS

Le 16e siècle a vu naître de nombreux livres d’un genre nouveau grâce essentiellement aux éditeurs comme ceux de la famille Plantin-Moretus. Ils n’avaient de cesse de présenter et d’ordonnancer différemment les nouvelles connaissances et les nouvelles idées de l’époque. Ils réfléchissaient à la meilleure façon de présenter un texte, d’améliorer l’équilibre entre le texte et l’illustration, de réinventer la page de titre… C’est ainsi qu’est né le livre tel qu’il existe encore grosso modo aujourd’hui.

Balthasar I Moretus a fait considérablement évoluer l’architecture livresque en impliquant les plus grands artistes de son temps dans la conception des livres. Il a par exemple confié à Peter Paul Rubens les illustrations de son nouveau livre de prières. Erasmus Quellinus, Karel de Mallery, Peeter de Jode et Abraham Van Diepenbeeck ont eux aussi conçu des pages de titres et des illustrations pour Balthasar Moretus.

L’ÉDITEUR ACTUEL, METTEUR EN SCÈNE

Aujourd’hui encore, l’éditeur joue le rôle de metteur en scène dans le renouvellement de l’architecture livresque. L’exposition du Musée Plantin-Moretus explique les ressemblances entre la façon d’opérer de Balthasar Moretus et celle de l’éditeur contemporain. Le regard que jette un éditeur contemporain de premier plan sur le livre pour réinventer sans cesse le livre en collaboration avec les artistes.

UNE HISTOIRE D’AMITIÉ ET DE COLLABORATION

L’exposition met en scène l’amour pour le métier d’éditeur et explique comment il s’y prend pour encourager l’artiste, l’imprimeur et le concepteur d’hier et d’aujourd’hui à créer un produit hors pair. Le musée essaie de transmettre cette passion aux visiteurs en organisant des lectures, des ateliers, des visites de collection et des ateliers. Le Kunstendag voor Kinderen (Journée de l’Art pour Enfants) et le Dag van de wetenschap (Journée des Sciences) sont l’occasion d’inviter concepteurs et imprimeurs à se retrousser les manches avec le public.

Exposition – Spa, c’est dans la boîte

Exposition au Musée d’Ansembourg

Titre: Spa, c’est dans la boîte

Dates: 18/05-16/09/2018

Lieu: Liège, Musée d’Ansembourg

Présentation:

Cette exposition rend hommage à la donation du pharmacien colonel Louis Pironet faite récemment à la Ville de Liège et à ses institutions muséales.

Parmi les quelques sept cents Bois de Spa rassemblés durant plusieurs décennies par Louis Pironet, ce sont les ouvrages les plus exceptionnels, voire insolites, qui sont montrés pour la première fois au public.

Le visiteur peut ainsi déambuler au sein du Musée d’Ansembourg afin de découvrir ou re-découvrir des boîtes, qu’elles soient à quadrille ou à thé, voire des bibelots qui ont fait la réputation de Spa et ce, depuis 1675 à nos jours.

En définitive, c’est la synthèse des arts décoratifs appliqués à la tabletterie qui est montré dans le plus bel écrin patrimonial qu’il soit.

« Bois de Spa » ou « Jolités de Spa »

On appelle « Bois de Spa » ou « Jolité de Spa » tout ouvrage, utilitaire ou décoratif, de formes variées, en bois -peint, verni, tourné- fabriqué à Spa, du XVIIe siècle à nos jours.

L’origine de cette fabrication se situe, aux XVIe et XVIIe siècles, dans la confection de cannes ou de bâtons dont se munissaient les curistes pour circuler plus aisément.

Dès le XVIIIe siècle, Spa, comme station mondaine, devient le berceau de cet artisanat qui se répand dans l’Europe entière. Aussi, les ouvrages en bois reproduisent souvent les fontaines et la vue des sites visités par les buveurs d’eau dits les « bobelins » ou les curistes.

Ces petits objets de tabletterie sont destinés à une clientèle de qualité, exigeante et éclectique, celle des curistes et de l’aristocratie européenne, en guise de souvenirs.

Ainsi naissent des bibelots parmi lesquels des boîtes à thé, à couture, à gants, à fards, voire à perruques ainsi que des boîtes à quadrille. Le terme quadrille est issu d’un ancien jeu de cartes qui se joue à quatre. La boîte à quadrille se compose d’une boîte contenant quatre petites d’égale grandeur destinées à recevoir les cartes et les marques de jeu.

Exposition – Vêtements sacrés. Sacrés vêtements

Exposition itinérante consacrée aux textiles liturgiques, conçue par le CIPAR et les membres du projet Ornamenta Sacra, avec l’aide des étudiants de master en histoire de l’art de l’UCL.

Dates et lieux :

  • 21 juin – 31 août 2018 : Basilique Notre-Dame de Basse Wavre
  • 23 juin – 9 septembre 2018: Eglise Saint-Loup de Namur
  • 30 juin – 29 juillet 2018: Cathédrale Saint-Paul de Liège
  • 24 juin – 25 novembre 2018: Abbaye Notre-Dame de Bonne-Espérance

L’exposition tournera ensuite dans différentes églises patrimoniales de Wallonie.

Présentation de l’exposition

 

Exposition – La Meuse au coeur de notre histoire

Titre : La Meuse au coeur de notre histoire

Dates : du 27 juin au 20 octobre 2018

Lieu : Archéoforum, Place Saint-Lambert, 4000 Liège

Un fleuve, c’est la vie, le mouvement, les échanges, l’énergie. La Meuse, comme beaucoup d’autres fleuves, a toujours attiré les hommes. Pour son approvisionnement en eau potable et pour ses ressources poissonneuses qui en faisaient un véritable garde-manger. La Meuse permet aussi les échanges à courte et longue distance au moyen d’embarcations adaptées au cours du fleuve. Elle offre également l’énergie nécessaire aux différentes activités artisanales et industrielles menées par les hommes vivant au bord de l’eau. Des périodes les plus anciennes, ce sont les traces de ponts, d’embarcadères, de digues et de moulins qui nous parviennent. L’homme est néanmoins au centre de l’exposition, avec ses besoins multiples ; il est acteur de changement et va transformer durablement la physionomie du fleuve et ce, depuis le Moyen Âge.

Toutes les informations sur le site de l’Archéoforum de liège.

Exposition – En quête de justice

À l’occasion du festival OP.RECHT.MECHELEN, Museum Hof van Busleyden accueille l’exposition En quête de justice. L’art et le droit dans les Pays-Bas bourguignons, l’évènement d’ouverture du musée et de clôture du festival.

Titre : En quête de justice

Lieu : Museum Hof van Busleyden – Sint Janstraat 2a, Malines

Date : du 23.03.2018 au 24.06.2018

Plus d’information ici.

 

Exposition et Conférences – “Empreintes” et “Livre et Liège”

Exposition et cycle de conférences organisés par l’Université de Liège, en partenariat avec la Cité Miroir.

Exposition: Empreintes.

Dates: 21 avril – 20 juillet 2018

Lieu: Liège, Cité Miroir, Place Xavier Neujean

Argument:

Cette exposition, organisée en partenariat avec la Cité Miroir et mettant en valeur les collections des Bibliothèques de l’Université de Liège, revient sur le rôle de l’écrit dans notre société et dans l’Histoire. Si l’écrit a permis à l’homme de transmettre son savoir au fil des siècles, c’est aussi un acteur de l’histoire.

Les savoirs se construisent avec le temps, se modifient, se contredisent, s’appuient. Ils sont constitués de faits, mais aussi d’idées, d’opinions, de pensées. Ils sont le fruit de la réflexion ou des recherches d’un ou plusieurs homme(s), ou de femme(s), à une époque donnée. Etant humains par nature, ils ont été conçus dans un contexte donné et avec un objectif particulier. L’écrit, au fil des siècles, se veut le reflet de cette multiplicité, de ces évolutions.

Nos Bibliothèques ne sont pas qu’une vitrine des connaissances accumulées avec le temps, au travers d’œuvres précieusement conservées. A travers chaque écrit, elles ont capturé un fragment, une trace de chacune de ces circonstances uniques, particulières, où l’Homme a changé le cours de son histoire.

Dans un parcours vous emmenant à la découverte de pièces uniques des collections des Bibliothèques de l’ULiège, l’exposition aborde huit enjeux de l’écrit dans l’Histoire : quels sont ces savoirs qui ont franchi les siècles ? Comment l’Homme a-t-il conservé la mémoire de sa propre histoire ? Comment l’écrit a-t-il permis aux autorités de légitimer leur(s) pouvoir(s) ? Comment a-t-il aussi permis aux voix contradictoires de se faire entendre, de résister ? Comment la science s’est-elle construite par le biais de l’écrit ? Comment l’homme a-t-il mis par écrit son état de la connaissance du monde, au fil de ses explorations ? Quels apports mutuels entre l’Art et l’écrit ? Croyances, religions : quelles autres formes de savoirs ont ainsi été véhiculées par l’écrit ?

Cycle de conférences: Livres et Liège

Lieu: Liège, Cité Miroir, Place Xavier Neujean

Dates et programme:

Argument:

Cette exposition s’accompagne d’un cycle de conférences, intitulé « Livres & Liège ». Mis sur pied, à la Cité Miroir, en partenariat avec l’Unité de recherches sur le Moyen Âge et la première Modernité Transitions et avec la participation de membres de l’Unité de recherches Traverses, il ambitionne de revisiter l’histoire de Liège au travers de quatre grandes révolutions médiatiques : l’ère du manuscrit, l’apparition de l’imprimerie, l’avènement de la presse locale et l’édition contemporaine à l’heure du numérique.

Toutes les conférences ont lieu à 20h à la Cité Miroir, Place Xavier Neujean, 4000 Liège. Le prix d’entré est fixé à 5 €.

Exposition – Haute Lecture de Colard Mansion. Renouveau du texte et de l’image dans la Bruges médiévale

Titre : Haute Lecture de Colard Mansion. Renouveau du texte et de l’image dans la Bruges médiévale

Dates :  1er mars – 3 juin 2018

Lieu : Groeningemuseum, Bruges

Présentation :

Cette exposition vous plonge droit au coeur du Bruges du XVe siècle, la ville de Charles le Téméraire et de Hans Memling. À cette époque, Bruges, ville cosmopolite et dynamique, est célèbre pour sa production de livres. Les livres de luxe occupent une place centrale dans le commerce international et la culture bourguignonne.

Personnage incontournable de cet univers de livres : Colard Mansion, éditeur de livres de luxe. À l’origine homme de beaux manuscrits, il s’empare rapidement du tout nouveau média que constitue le livre imprimé. Mansion imprime les incunables les plus prestigieux de son époque, caractérisés par une typographie inédite et des illustrations particulières. Il imprime principalement des textes français qui n’avaient jamais été édités auparavant.

L’exposition fait la part belle à la beauté inégalée de l’œuvre imprimée de Mansion. Des exemplaires provenant de bibliothèques des quatre coins du monde côtoient les incunables de la Bibliothèque municipale de Bruges et de la Bibliothèque nationale de France. Jamais autant d’incunables de Mansion n’avaient été rassemblés au sein d’une même exposition.

L’œuvre de Colard Mansion marie tradition et innovation et se compose non seulement d’impressions, de manuscrits et de miniatures, mais aussi d’estampes. Pendant la visite de l’exposition, le visiteur se familiarisera avec les pratiques de l’atelier de Colard Mansion ainsi que celles des copistes, estampiers et autres artistes.

L’exposition jette un regardé clairant sur l’œuvre magistrale de Mansion. Mais l’homme derrière cette production artistique inégalée se montre plutôt réticent à livrer ses secrets. Nous ne disposons que de très peu d’éléments sur sa collaboration avec le premier imprimeur anglais, William Caxton. Et qu’advint-il de lui en 1484 ? Ici encore, le mystère reste entier. Il disparaîtra aussi soudainement qu’il est arrivé à Bruges. Personne ne sait d’où il venait ni où il a disparu. Ses livres permettront-ils d’élucider cette énigme?

L’exposition ‘Haute Lecture by Colard Mansion’ vous invite au voyage dans une ville du monde pleine d’effervescence, où se fabriquent de nouveaux livres pour un nouveau monde. Immergez-vous, le temps d’un après-midi, dans le Bruges du XVe siècle et repartez avec un trésor d’histoires.