Modernum : qu’est-ce que c’est ?

Pourquoi un réseau de chercheurs sur les temps modernes ?

Partant du constat que la partie francophone de la Belgique manque cruellement d’une association regroupant – au sein des Sciences humaines (histoire, histoire de l’art, littérature, musicologie) – les chercheurs dits « modernistes », l’initiative a été prise de mettre sur pied un réseau baptisé ModerNum. Ce réseau des modernistes francophones de Belgique aura pour buts de développer une identité propre et d’englober les domaines de l’Histoire, des Arts et des Lettres pour la période des Temps Modernes (ca. 1500-1800) afin d’insuffler du dynamisme dans ce champ de recherche qui apparaît comme étant trop discret. Notre but est de dépasser les frontières institutionnelles de chaque université de la fédération Wallonie-Bruxelles en établissant des ponts entre elles ainsi qu’avec les réseaux de modernistes similaires de Flandre (ex/VNVNG) et de l’étranger (ex/AMHUF). À l’ère du numérique, il est également important que les informations concernant la recherche autour des temps modernes en Belgique puissent être diffusées au moyen d’un outil de communication et de mise en valeur. Ce carnet de recherches se veut ainsi une plateforme qui soit autant un moyen de diffuser l’information (colloques, publications) qu’une structure collaborative entre chercheurs (annuaire de chercheurs).

Quels objectifs ?

  • Promouvoir les contacts entre historiens, historiens de l’art, philologues, musicologues, etc,
  • Favoriser les échanges interdisciplinaires pour la période moderne,
  • Proposer un espace numérique de rencontres et d’échanges qui se veut convivial et utile pour l’ensemble des modernistes de la fédération Wallonie-Bruxelles,
  • Aider les jeunes chercheurs en leur fournissant une visibilité, un carnet d’adresses (annuaire de chercheurs) et des informations sur les activités qui sont organisées dans leur domaine de recherche (colloques, journées d’études, publication d’ouvrages, expositions), en Belgique comme à l’étranger.

Composition du comité de ModerNum

– Annick Delfosse, professeure à l’Université de Liège (ULg,  Transitions, présidente de ModerNum).

Renaud Adam, chargé de recherches du F.R.S.-FNRS à l’Université de Liège (ULg, Transitions).

– Sarah Barthélemy, aspirante F.R.S.-FNRS à l’Université catholique de Louvain (co-tutelle entre l’UCL, LaRHis et l’EHESS, CéSoR).

– Thomas Cambrelin, assistant et doctorant à l’Université Libre de Bruxelles (ULB, SociAMM).

Lise Constant, aspirante F.R.S.-FNRS à l’Université catholique de Louvain (UCL, GEMCA).

– Shipé Guri, assistante et doctorante à l’Université Libre de Bruxelles (ULB, SociAMM) et attachée au Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Administration générale de l’Enseignement).

Valérie Leyh, chargée de recherches du F.R.S.-FNRS à l’Université de Liège (ULg, CEA).

Roxanne Loos, aspirante F.R.S.-FNRS à l’Université catholique de Louvain (UCL, GEMCA).

– Julien Régibeau, aspirant F.R.S.-FNRS et doctorant en histoire à l’Université de Liège (ULg, Transitions).

Pour contacter ModerNum : modernum.info(at)gmail.com

Logo de ModerNum