Journée d’étude – Step by Step : Visualizing and Asserting Power in Netherlandish Joyous Entries

A study day about the Joyous Entries of the (Spanish) Netherlands and current interdisciplinary research, held at Antwerp’s Rubenianum (Kolveniersstraat 20).

On 17th April 2020, the 385th anniversary of the Joyous Entry of Cardinal-Infant Ferdinand of Spain into Antwerp, which had taken place on this day in 1635, the study day will focus on these ephemeral, spectacular, and artistically ingenious events – which in 1635 had been designed by Peter Paul Rubens – that shaped and transformed the early modern cities of the Spanish Netherlands. This event brings together the leading scholars of this field of art and ritual history whose contributions have made it possible to gain a deeper understanding of the early modern festivities held in the Netherlands to assert and negotiate power between the ruler and the ruled. Together with (young) colleagues and specialists from adjacent disciplines, we aim to discuss the challenges and chances of studying such significant moments of history.

Date : 17 avril 2020

Lieu : Rubenianum (Kolveniersstraat 20,  2000 Anvers)

Programme et informations supplémentaires

CFP – Old Books and New Technologies: Medieval Books and the Digital Humanities in the Low Countries

Les 29 et 30 octobre 2020, KBR accueillera un colloque international autour des manuscrits médiévaux et imprimés anciens, et des « digital humanities » dans les Anciens Pays-Bas. Ce colloque se focalisera sur la manière dont les nouvelles technologies peuvent soutenir la recherche. Les propositions de conférences et de workshops sont les bienvenues jusqu’au 1er avril 2020.

Informations

Conférence – Paysage peint sur une carte

En raison de ses grandes dimensions (23,58 m²), de son échelle et de son degré de précision, la carte du Franc de Bruges peinte par Pieter Pourbus, se situe à la frontière entre la peinture et la cartographie.

L’archéologue Jan Trachet dévoile les informations liées à l’archéologie du paysage que recèle cette œuvre d’art unique. 

Date : 06 février 2020, 17h30

Lieu : KBR, Salle de lecture Cartes et Plans 

Informations supplémentaires

Journée d’étude du GEMCA – L’INDÉTERMINÉ

Journée annuelle du GEMCA sur le thème de l’indéterminé. 

Date : 29 mai 2020

Lieu : UCLouvain, Salle du Conseil FIAL

Argumentaire : 

Si l’on dresse un inventaire des nombreux sujets et concepts abordés par les chercheurs et chercheuses du GEMCA ces dernières années, on constate qu’ils se rejoignent sur un point, à savoir la difficulté à les définir, ou plutôt, l’impossibilité à trouver une définition qui épuise leur sens et leur opérativité. En effet, si l’on reprend la liste de ces sujets, quelque chose échappe toujours de la figure, de la figurabilité, de l’expérience, du baroque, de l’idole, du cadre, de la
mystique, de la symbolique, du neutre etc. Plus encore, tenter absolument de les définir et, par là même, de leur donner une rationalité exhaustive, les vide de sens et annihile leur efficacité. Ils
semblent articuler une pensée en partie indéterminée dans laquelle réside cependant leur puissance herméneutique, s’appuyant sur un imaginaire ou sur des effets perceptifs. La difficulté à
laquelle nous confrontent ces concepts est ainsi double : non seulement ils échappent à notre compréhension rationnelle, mais ils nous imposent aussi de conserver leur part d’indétermination,
faute de quoi il devient impossible de les utiliser et leur opérativité nous échappe tout court. De cette manière, on a pu s’intéresser à ce
que l’on voit sans voir, à ce qui surgit des marges sans se donner tout à fait, à ce qui se définit toujours en creux par ce qui n’est
pas et qui n’existe que par le déni d’un discours, à des altérités paradoxales qui n’existent qu’en renversant ou inversant des
images, à ce qui se situe dans l’interstice des textes et des images, dans l’interstice des mots. La figure, qui a été le point de
départ de notre projet de centre, est certainement un des exemples les plus parlants, dans ses dimensions en apparence
contradictoires de conciliation de réalités ou de pôles en opposition. Dans son prolongement, la figurabilité tente de rendre compte de la part indicible et invisible des œuvres, qui est pourtant bien présente dans la saisie qu’on en fait. Les intervenant·e·s seront invité·e·s à faire réagir leurs objets de recherche avec cette notion d’indéterminé et à observer ce qui se découvre de nouveau, dans quelle mesure cette expérience permet une autre compréhension de ces objets.

CFP – Digital Humanities and Historical Religious Studies

The KU Leuven Faculty of Theology and Religious Studies is launching a call for applications for its ReIReS Course on “Digital Humanities and Historical Religious Studies”, which will be held at KU Leuven on March 30 – April 1, 2020, preceding, and in close partnership with the ReIReS Course organized at Turnhout.

The course organized by the KU Leuven Faculty of Theology and Religious Studies will concentrate on the digitization processes of medieval, modern, and contemporary historical sources and the diversified study of it; and on the possibilities and a number of best practices of DH tools. The course will benefit of the long-term multi- and interdisciplinary collaboration of historians, theologians, art historians, archivists; and welcomes applications of PhD students and postdocs in these fields.

The mornings of this course are focused on ongoing digitization projects of the Maurits Sabbe Library collections, including the projects of the Book Heritage Lab, the Centre for Capuchins in the Low Countries, and the Centre for the Study of the Second Vatican Council. In smaller groups the participants will be introduced to the collections and the opportunities and challenges of their digitization. In the afternoon short introductions and hands on sessions are provided on data-modeling, IIIF, text clustering through R and Python, and historical network research among others.

Plus d’informations ici : https://www.reforc.com/call-for-applications-reires-dh-course-leuven-2020/

CFP – Community and Identity

Titre : Community and Identity

Dates : 29-30 juin 2020 (remise des propositions pour le 1er mars 2020)

Lieu : Main Hall, History and International Politics Building, Aberystwyth University, Aberystwyth

Informations :

The key to understanding the past is to consider the lived experience of our ancestors; by thinking about their interactions with those around them, and how they viewed themselves, we are able to build a picture of a particular society or time. With this in mind, the Aberystwyth Early Modern conference aims to host a discussion looking at the relationships between communal and individual identity within a variety of contexts in order to draw comparisons across Europe and the Globe.

Topics of Interest include:

  • Geography and Networks
  • Urban spaces
  • Central and regional authority
  • Material culture

The Aberystwyth Early Modern Conference is an interdisciplinary event aimed at postgraduate students and early career researchers, with the aim of providing a platform for networking and experience in giving papers. Submissions are encouraged from any discipline as long as your abstract relates to at least one of our core topics, and the period of c.1400-1800.

Proposal word count: 300 maximum.

Panels will consist of 3 x 20 minute papers, with individual submissions being placed with related topics. After all papers have been given in a panel there will then be a 30 minute Questions and Answers time for the speakers.

Deadline for submissions: 1st March 2020

Submissions can take the form of single papers, panels or posters and should be sent to earlymodernaber@gmail.com.

colloque – Penser la coopétition à l’échelle de la monarchie hispanique (XVIe-XVIIe siècle)

Le projet COLEX entend investiguer les rapports de coopétition au sein des différents territoires de la monarchie espagnole durant l’époque moderne (XVIe-XVIIe siècle). Le concept de coopétition — capacité des agents à être en compétition et en coopération en même temps — doit nous permettre de prendre la mesure des interactions entre les différents niveaux juridictionnels propres à la Monarchie au moment de prendre la décision politique.

Réunissant pour la première fois les chercheurs qui composent le projet, cette journée vise à établir les bases historiographiques, problématiques et méthodologiques qui formeront le socle du projet.

Date : 3 février 2020, 10h00 – 18h00

Lieu : Casa de Velázquez 
C/ Paul Guinard, 3 – 28040 Madrid

Informations et programme

PARUTION – Un discours comparatif sur les corps naturel et politique

Éditeur scientifique : Bernard Graciannette 

Résumé : Au temps de Jacques Ier Stuart, Edward Forset, défenseur la monarchie absolue, construit le modèle d’une société fascinée par la figure du prince souverain et rassemblée par une communauté d’intérêts matériels, où les troubles sont regardés comme des maladies et où les magistrats agissent comme des médecins.

Informations

PARUTION – Le Problème de la liberté dans le constitutionnalisme britannique

Un ouvrage de Céline Roynier.

Résumé : Comment expliquer la résistance du Royaume-Uni à la conception « continentale » des droits de l’homme ? Cet ouvrage répond à cette interrogation en suggérant que c’est dans la pensée juridique anglaise du XVIIe siècle que s’est fixée cette conception anglaise particulière de la liberté.

Informations

événement scientifique – Lancement du livre « Cartographie et pouvoir. L’ Atlas de Jacques de Deventer »

L’ Atlas de Jacques de Deventer

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, Jacques de Deventer a réalisé, à la demande de Philippe II, les plans de plus de 250 villes des Pays-Bas espagnols. L’ouvrage expose en quoi cet atlas, généralement interprété comme document militaire, fut en réalité influencé par des questions d’ordre politique. Profil du cartographe, franchises urbaines et organisation politique des anciens Pays-Bas jouèrent un rôle essentiel dans la construction de cette cartographie urbaine. Les caractéristiques de ces plans sont également étudiées afin de mieux cerner la place qu’ils occupent au sein de l’histoire de la cartographie. Vision de la ville, perception de l’espace ou procédés de représentation sont autant d’aspects analysés. Ils permettent de comprendre que, malgré un résultat troublant de modernité, cette collection est largement tributaire des codes de son époque et relève plus du document politique que militaire.

Lancement du livre

Venez assister au lancement de l’ouvrage Cartographie et pouvoir au XVIe siècle : l’Atlas de Jacques de Deventer. Une interprétation novatrice de l’atlas de Jacques de Deventer, l’un des trésors de KBR.

Date : 18 février 2020, 17h30 – 20h00

Lieu : KBR, Salle de lecture Cartes et Plans 

Réservation obligatoire