Archives par mot-clé : calls

CFP – The American Society for Legal History

The Program Committee of the ASLH invites proposals for complete panels and individual papers for the 2020 meeting to be held November 11-14 in Chicago. Panels and papers on any facet or period of legal history from anywhere in the world are welcome.  We encourage thematic proposals that transcend traditional periodization and geography.

Limited financial assistance (covering airfare and ground transportation only) is available for presenters in need, with priority given to graduate students, post-doctoral fellows and scholars from abroad.

Panel proposals should include the following: a c.v. with complete contact information for each person on the panel, including chairs and commentators; 300-word abstracts of individual papers; and a 300-word description of the panel.

The Program Committee also welcomes other forms of structured presentation for a 90-minute slot, including lightning round (1-2 chairs, 8-12 presenters for a few minutes each on projects in a related field at any stage of development), skills/pedagogical workshop (chair, 3-4 presenters), or roundtable format (1-2 chairs, 3-4 presenters). The Committee will also consider author-meets-reader panel proposals concerning books with a publication date of 2019. We encourage panels that put two or three books in conversation, with up to three commentators total. Sufficient information following the general guidelines for panel proposals should be provided for the Committee to assess the merits of the presentation.

Individual paper submissions should consist of an abstract, a draft paper (where possible), and a c.v. Given the number and high quality of panel and other complete sessions submitted, individual papers are much less likely than full sessions to be accepted.  Would-be individual paper submitters are encouraged to connect with other scholars to coordinate the submission of complete session proposals.

The Program Committee additionally seeks proposals for full-day or half-day pre-conference symposia crafted around related themes to augment traditional conference offerings. Please provide a program title, the intended length of program, a program description, a c.v. and contact information for each presenter, and any information technology requirements. The Program Committee is available to consult with organizers of such symposia as they develop their proposal.

As a general matter, we will not be able to accommodate special scheduling requests, so prospective presenters, chairs, and commentators at the main conference should plan to be available on Friday, November 13, and Saturday, November 14.  The ASLH has a strict one-appearance policy. Prospective participants may submit proposals for multiple sessions, with the understanding that the panel chair will be responsible for promptly finding an appropriate substitute member for any session from which a participant has to withdraw.

The Program Committee encourages panels that include participants from groups historically under-represented in the organization, and that include participants who represent a diversity of rank, experience, and institutional affiliation.

The members of the Program Committee are Fahad Bishara, Eliga Gould, Sophia Lee, Tahirih Lee, Alison Lefkovitz, Cynthia Nicoletti, Bhavani Raman, Karl Shoemaker, Simon Stern, and Victor Uribe. The co-chairs of the Program Committee are professors Kristin Collins (collinsk@bu.edu) and Ari Bryen (ari.z.bryen@vanderbilt.edu).

All program presenters must be current members of the Society by the date of the Annual Meeting. All proposals must be submitted through the ASLH website, which will be available to take submissions shortly.

The deadline for submissions is Friday March 13, 2020.

Informations supplémentaires

CFP – Femmes en guerre : Du front domestique aux champs de bataille.

Appel à communication pour le colloque international « jeune-chercheur » d’histoire de la guerre de Montréal : « Femmes en guerre : du front domestique aux champs de bataille », qui se tiendra les 21-22 octobre 2020 à Montréal.
 
Le théâtre de la guerre a longtemps été perçu comme le domaine réservé des hommes. Les femmes sont pourtant loin d’en être absentes qu’elles la subissent ou bien qu’elles en soient les actrices. Central dans toutes les sociétés, le fait militaire et l’expérience de la guerre est également un élément important de la construction sociale des genres depuis l’Antiquité. Organisé dans le cadre des activités du Groupe de recherche en histoire de la guerre, ce colloque a donc pour ambition d’interroger les relations qu’entretiennent les femmes et la guerre et la manière dont les « féminités » s’y construisent.
 
L’histoire militaire des femmes s’est en effet longtemps réduite à celle des grandes figures féminines occidentales et des cheffes de guerre, de Boudicca à Jeanne d’Arc. Lorsqu’elles apparaissaient, les femmes étaient réduites aux violences qui leur avaient été faites, ou à leur expérience à l’arrière du front en tant qu’infirmières, ouvrières, ou messagères. Lorsqu’il était question de genre, cela était surtout la construction des identités masculines dans la guerre qui était interrogée. Il a fallu attendre l’ouverture du recrutement aux femmes dans l’armée au xxe siècle pour que les travaux commencent à s’intéresser à leur participation à l’institution militaire, ou aux combats (Thomas, 1978 ; Bard, 1995). Plus récemment, des études ont mis l’accent sur leur expérience de combattantes, sur la place des femmes dans les structures et les institutions militaires, ainsi que sur les interactions des forces armées avec les sociétés, pour accéder à l’expérience des femmes dans la guerre (Lynn, 2008 ; Virgili 2011 ; Clio, 2006).
 
À la croisée de l’histoire du fait militaire, de l’histoire des femmes et de l’histoire du genre, ce colloque souhaite aborder les multiples formes de la présence des femmes au sein des armées, de leurs expériences de guerre et de la construction des « féminités » en milieu guerrier. Il souhaite aborder ces thématiques dans la longue durée, de l’Antiquité à nos jours, et en dépassant les frontières de l’Europe pour embrasser ces questions de manières globales et transnationales. Car les relations des femmes à l’armée et la construction sociale des genres en son sein, comme leurs formes, leurs manifestations et leurs sens, diffèrent selon les époques, les lieux et les conflits. Les relations, les rôles et les identités sexuelles sont ainsi déterminés et réinterprétés au prisme des normes martiales, sociales et culturelles dans lesquels ils s’insèrent. Ce colloque propose donc de poursuivre les réflexions initiées par les historiens et historiennes de la guerre et du fait militaire et de participer au renouvellement de leurs questionnements. Quelles relations les femmes entretiennent-elles à l’armée ? Quels y sont leurs rôles ? Comment penser et représenter les « féminités » guerrières ? Quelle place prennent-elles dans l’imaginaire du combattant ? En quoi les représentations militaires, sociales et culturelles influencent-elles l’expérience des femmes dans l’institution militaire et dans les combats ?
 
Au carrefour de ces réflexions, les propositions de recherche pourront se décliner à partir de quelques grandes lignes directrices :

  • Penser le rapport entre les femmes et les institutions militaires dans différents contextes chronologiques, politiques et culturels ;
  • Explorer l’expression, la construction et l’évolution des « féminités » dans le contexte guerrier ;
  • Examiner l’expérience de guerre des femmes qu’elles soient combattantes ou non.

Le colloque, organisé avec le soutien notamment du département d’histoire de l’UQAM, du Centre Interuniversitaire de Recherche sur la première Modernité (CIREM 16-18) et du Groupe de recherche en histoire des sociabilités (GRHS), se veut interdisciplinaire et ouvert à tous les jeunes chercheuses et chercheurs des cycles supérieurs (maîtrise, doctorat et post-doctorat) en histoire, histoire de l’art, études littéraires et philosophie, ainsi que de tous les autres champs des sciences sociales. Il accueillera toutes propositions en lien avec l’étude des femmes en situation de guerre, de l’Antiquité à nos jours. Les thématiques soulevées ci-dessus ne limitent en rien les propositions de communication.
 
Les propositions de communication peuvent être envoyées en français ou en anglais (300 mots maximum) avant le 15 janvier 2020, à l’adresse qui suit : colloque.grhg@gmail.com. Les propositions devront comprendre une brève présentation du corpus étudié (les sources, le cadre de l’enquête et méthodologie) et une courte bibliographie (10 titres max). Elles devront également comprendre votre nom, prénom et affiliation institutionnelle, le niveau d’étude (maîtrise, doctorat, post-doctorat), un curriculum vitae et indiquer les éventuels besoins de soutien financier pour le déplacement et l’hébergement ainsi que le coût estimé du voyage. Le colloque aura lieu le 21-22 octobre 2020.
 
Note importante. Dans la mesure du possible, les organisateurs chercheront à assurer le transport et le logement des participants au colloque. Cependant, tous ceux ou celles qui peuvent éventuellement assurer leur propre financement grâce au soutien de leur université ou de leur centre de recherche, sont invités à le faire savoir au moment de l’envoi du dépôt de leur proposition. L’existence du financement externe (même non assuré) est, en effet, un important prérequis pour la demande de subvention générale qui sera déposée pour l’organisation du colloque.
 
Comité scientifique : Violaine Sebillotte Cuchet (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Lyse Roy (UQÀM), Carl Bourchard (Université de Montréal), Ersy Contogouris (Université de Montréal), Piroska Nagy (UQÀM), Frédéric Charbonneau (Université McGill), Benjamin Deruelle (UQÀM)
 
Comité organisateur : Nicolas Handfield, Philipp Portelance, Vicky Laprade, Philippe Sainte-Marie, Chloe Raymond-Poitras, Mathilde Viberti, Alexandre Vaillancourt

CFP – Naturalisation et légitimation des pouvoirs (1300–1800). Entreprise d’histoire comparée

Appel à communication pour le colloque Naturalisation et légitimation des pouvoirs (1300–1800). Entreprise d’histoire comparée, organisé par Eloïse ADDE (LAMOP, Université Paris 1 Sorbonne–CNRS), Jonathan DUMONT (Österreichische Akademie der Wissenschaften, AT/Transitions), Michel MARGUE (Université du Luxembourg, LU), Andreas ZAJIC (Österreichische Akademie der Wissenschaften, AT)

Date limite de l’appel : 15 septembre 2019

Dates : du colloque : 28-29 novembre 2019 et 2-3 avril 2020

Lieu : Université du Luxembourg, Luxembourg (28-29 novembre) et Österreichische Akademie der Wissenschaften, Vienne (2-3 avril)

Argumentaire et informations dans ce fichier pdf.

CFP – Portraits et représentations des anciens Pays-Bas (XVIe-XVIIe siècles)

Appel à contributions pour la journée d’étude Portraits et représentations des anciens Pays-Bas (XVIe-XVIIe siècles) organisée par le Centre de recherche et d’Études Histoire et Sociétés (CREHS) de l’Université d’Artois.

Lieu: Arras

Dates de l’événement : 8 et 9 novembre 2018

Date limite de l’appel à contribution : 30 juin 2018

Détails de l’appel ici.

À une époque où les dimensions du monde connu s’élargissent, où les théories de la perspective se répandent, où, parallèlement, la science optique se développe et crée de nouveaux instruments de mesure profitant à la cartographie, cette journée propose d’interroger les Portraits et représentations des anciens Pays-Bas (villes et campagnes) qui recouvrent bien des domaines et une multitude de formes.

CFP – Medieval & Early Modern Studies Festival

Appel à contribution pour le Medieval & Early Modern Studies Festival.

Date de l’événement : 15 et 16 juin 2018

Date limite de l’appel à contribution : 23 mars 2018

Lieu : University of Kent, Canterbury

Le MEMS Summer Festival est un événement de deux jours consacré à l’étude du Moyen Âge et de l’époque moderne. Le festival cherche des contributions qui s’intéressent à l’étude des religions, de la politique, de l’histoire, de l’art et des arts dramatiques pour la période 400-1800.

Les propositions de communication (maximum 250 mots) devront parvenir par courrier électronique à memsfestival@gmail.com. Plus d’information sur la page Twitter du festival.

CFP – Addressing the Public Abroad. Strategies of Cultural and Public Diplomacy in the Early Modern Habsburg World (1550-1750)

Appel à communication : Addressing the Public Abroad. Strategies of Cultural and Public Diplomacy in the Early Modern Habsburg World (1550-1750)

Dates de l’événement : 6-7 décembre 2018

Date limite de l’appel : 31 janvier 2018

Lieu : Bruxelles

Vous trouverez l’appel à communication ici.

Candidature – Post-doctorat “Covering the Ocean: Newspapers and Information Management in the Atlantic World, 1620-1770”

Post-doctorat à l’Universiteit Leiden dans le cadre du projet VIDI-NWO “Covering the Ocean: Newspapers and Information Management in the Atlantic World, 1620-1770”, sous-projet “The rhetoric of Atlantic news”.

Lieu: Leiden, Universiteit Leiden, Institute for History

Date: à partir du 1 mars 2018 (période de 20 mois)

Date limite de candidature: 15 décembre 2017

Appel sur le site de l’Universiteit Leiden

Project description

The project ‘Covering the Ocean’ investigates how early print media covered distant but urgent geopolitical conflicts in the Atlantic world, using newspapers from across early modern Europe. Atlantic news represented a unique challenge, as the tension between the infrequent arrival of information and a regular deadline consistently jeopardized the newspapers’ credibility For more information, see http://www.universiteitleiden.nl/en/research/research-projects/humanities/covering-the-ocean.

The Leiden University Institute for History will be appointing a postdoctoral researcher for a period of 20 months, within the NWO VIDI-project ‘Covering the Ocean: Newspapers and Information Management in the Atlantic World, 1620-1770’ led by Prof. Michiel van Groesen.

The candidate will be responsible for the development of the subproject ‘The rhetoric of Atlantic news’, examining and analyzing the rhetorical strategies used in the newspapers’ argumentative discourse. Cooperating closely with the team’s two PhD-students, the postdoc examines the persuasive tone and interdiscursivity in the media by taking into account both the conventions of early modern newspaper journalism and the regular topic shifts to emphasize good news and reduce or ignore undesirable events. Ultimately this subproject answers the question how early modern newspapers employed style and rhetoric to attain and retain credibility.

Key responsibilities

  • Submitting research results for publication to international peer-reviewed academic journals;
  • Attending and actively participating in all the team meetings;
  • Presenting papers at conferences and workshops;
  • Co-organizing conferences and workshops;

Selection criteria

  • PhD in Argumentation Theory or Literary Studies, or a relevant discipline closely connected with the theme of this subproject;
  • Written and oral fluency in English; good working knowledge of Dutch and French
  • Demonstrable interest for research premises of the project;
  • Willingness to work within a team and an international academic community that aspires to scholarly excellence;
  • Ability to work both independently and as a member of a team.

Our Faculty/Institute
The Faculty of Humanities is rich in expertise in fields such as philosophy, religious studies, history, art history, literature, linguistics and area studies covering nearly every region of the world. With its staff of 930, the faculty provides 27 master’s and 25 bachelor’s programmes for over 6,000 students based at locations in Leiden’s historic city centre and in modern buildings in The Hague. For more information http://www.hum.leidenuniv.nl.

The Institute for History is the home of a vibrant community of researchers and lecturers with outstanding track records and successful in attracting national and international research grants. Under the label ‘Global Questions, Local Sources’ scholars affiliated to the Institute combine a deep knowledge of global interactions and of specific localities, regions and states in Europe, Asia, Africa and the Americas. They use comparative, connective and entangled approaches and resort to qualitative and quantitative research methodologies.

All researchers of the Institute for History are connected to one of the six research specializations: The Unification of the Mediterranean World (400 BC – 400 AD), Collective Identities and Transnational Networks in Medieval and Early Modern Europe, 1000-1800, Political Culture and National Identities, Colonial and Global History, Cities, Migration and Global Interdependence, and History and International Relations. See http://www.hum.leiden.edu/history/research. This position will be part of the specialization Colonial and Global History.

Terms and conditions

The postdoctoral position is for a period of 20 months. Initially the employee will receive a one year contract. An extension of 8 months is possible having received positive evaluations of capabilities and achievements. The monthly salary for a full-time working week will range between €3,475 and €4,757 gross (pay scale 11). Depending on qualifications, the postdoc may start at the appropriate step in scale 10 until he/she fully meets the requirements for scale 11 as specified by the Faculty of Humanities, particularly with regard to the years of relevant work experience.

Leiden University offers an attractive benefits package with additional holiday (8%) and end-of-year bonuses (8.3 %), training and career development and sabbatical leave. Our individual choices model gives you some freedom to assemble your own set of terms and conditions. Candidates from outside the Netherlands may be eligible for a substantial tax break. More at http://www.workingat.leiden.edu/.

Diversity

Leiden University is strongly committed to diversity within its community and especially welcomes applications from members of underrepresented groups.

Information

For more information, please contact Prof. Michiel van Groesen, Professor of Maritime History, email m.van.groesen@hum.leidenuniv.nl.

Applications

The application should be submitted in English and include:

  • A cover letter;
  • A research statement having in mind the research question and content of the current project (maximum number of words: 1.000);
  • A CV and a list of publications;
  • A copy of two relevant publications;
  • Two letters of recommendation sent to the address below by the referees (not by the applicant).

Please quote the vacancy number in your application and send it by email to vacaturesgeschiedenis@hum.leidenuniv.nl no later than 15 December 2017. All requested documents should be sent in PDF format, one PDF with all the documents listed above, and separate PDFs with the publications and the letters of recommendation. The PDF’s should be titled ‘IH Postdoc + family name applicant’ and ‘IH Postdoc publication 1/2 + family name applicant’.
The search committee will interview shortlisted candidates in the week of 15 January 2018 at Leiden University.

 

CFP – La participation populaire au maintien de l’ordre public en Europe (18e – 20e siècle)

Appel à communication – Colloque international “La participation populaire au maintien de l’ordre public en Europe (18e – 20e siècle) / Popular Policing in Europe (18th – 20th centurires)”

Date de l’événement: 30-31 mai 2018

Date limite de l’appel: 15 janvier 2018

Lieu: Louvain-la-Neuve, Université catholique de Louvain

Appel en anglais et français: CFP – Popular Policing in Europe

 

CFP – Les réformes religieuses dans les anciens Pays-Bas (16e-17e s.)

“Les réformes religieuses dans les anciens Pays-Bas, XVIe-XVIIe siècles” 
Journée d’étude du Centre de recherche et d’Etudes Histoire et Sociétés (CREHS)

Lieu: Université d’Artois, Maison de la Recherche, Arras (France)
Date de l’événement: 10/11/2017
Date limite de réponse à l’appel : 01/10/2017

Argumentaire

Le programme de recherche pluridisciplinaire La Renaissance dans les Provinces du Nord a été lancé en 2015 avec pour objectif d’étudier, en croisant la diversité des sources, approches et thématiques, la singularité des provinces septentrionales de la France et celles des anciens Pays-Bas (Artois, Brabant, Flandres, Hainaut, Picardie), carrefour d’influences et creuset artistique, à une époque à la fois d’intenses conflits politiques et religieux mais aussi de foisonnement culturel, celle de la Renaissance, considérée sur le temps long, fin XVe – mi-XVIIe siècle.

Deux journées d’études ont déjà eu lieu (6 novembre 2015 et 4 novembre 2016). La première a permis de mettre en place un groupe de travail réunissant différents acteurs de la recherche sur la Renaissance dans les Provinces du Nord (enseignants-chercheurs, chercheurs, doctorants, post-doctorants, conservateurs de musée…). La deuxième fut consacrée à Échanges, hybridité et créativité dans les anciens Pays-Bas, xvie-xviiesiècles.

Comme la plupart des régions d’Europe au cours des XVIe et XVIIe siècles, les territoires constitutifs des anciens Pays-Bas furent secoués par des réformes religieuses aux conséquences d’ampleur inégalée jusqu’alors. Réceptacles de réformes nées ailleurs (luthérianisme, calvinisme, contre-réforme catholique), lieux d’expérimentation de mouvements plus ancrés dans les particularismes locaux (anabaptisme…), terres d’accueil de réfugiés religieux, champs de violents conflits armés fondés sur les dissensions religieuses (guerre de Trente Ans), les anciens Pays-Bas occupent une place singulière et majeure dans la reconfiguration politico-religieuse de l’Europe de la première modernité.

La journée d’études se propose d’interroger ces réformes dans leurs spatialités, temporalités et dimensions spécifiques. En ce sens, les communications peuvent porter sur les thématiques suivantes :

  • Historiographie
  • Religion et théologie
  • Congrégations religieuses
  • Arts et cultures
  • Chambres de rhétorique
  • Sociétés urbaines et rurales et réformes religieuses
  • Politique et réformes religieuses
  • Contacts, mobilités, et échanges transfrontaliers

Modalités de soumission

Les propositions de communication sont à soumettre pour le 1er octobre 2017 au plus tard (charles.girydeloison@univ-artois.fr) et devront comporter, outre le titre, le nom et la qualité de l’intervenant un court résumé. Les communications pourront être en français ou en anglais et ne devront pas dépasser 30 minutes.

Contact : Pr Charles GIRY-DELOISON, EA 4027 CREHS, Université d’Artois, Maison de la Recherche, 9 rue du Temple, BP 10665, 62030 Arras cedex, France.

CFP – Saint(-)Hubert d’Ardenne, quoi de neuf?

“Saint(-)Hubert d’Ardenne, quoi de neuf?”
Colloque anniversaire 1967-2017

Lieu: Ancienne abbaye de Saint-Hubert
Date de l’événement: 24/11/2017
Date limite de réponse à l’appel : 30/06/2017

Argument:

En 2017, la société régionale d’histoire et d’archéologie Saint-Hubert d’Ardenne, fondée sous le nom de Terre et Abbaye de Saint-Hubert, fête ses 50 ans d’existence.

Depuis cinq décennies, la société développe les objectifs que lui ont donnés les membres fondateurs : l’étude, la mise en valeur la protection, la défense et la conservation du patrimoine historique, archéologique, folklorique, artistique, dialectal et naturel du pays de Saint-Hubert, avec son abbaye, ses possessions et tout ce qui s’y rapporte en Ardenne et ailleurs et au culte du saint (…).

Pendant le demi-siècle passé, Saint-Hubert d’Ardenne a mis à profit tous les moyens de communication disponibles  pour assurer la diffusion des connaissances acquises : publications, conférences, expositions, visites guidées, site Internet et présence sur les réseaux sociaux. En cette année anniversaire, elle organise un colloque au cours duquel les chercheurs, professionnels ou non, sont invités à faire état de leurs recherches, sur et autour des sujets portés par la société d’histoire Saint-Hubert d’Ardenne, face à un public d’amateurs d’histoire locale et régionale, d’histoire religieuse, d’histoire des mentalités, etc. Le colloque et les échanges seront pérennisés par la publication des actes dans un volume édité par la société d’histoire.

Thèmes: Le colloque fera l’état de la recherche historique actuelle sur les trois thèmes structurant le volume  VIII de Saint-Hubert d’Ardenne, Cahiers d’Histoire paru en 1991 :
– la ville de Saint-Hubert et sa région : histoire des lieux et des personnes ;
– l’abbaye de Saint-Hubert : le site, les religieux et l’institution des origines à 1797 ;
– saint Hubert : histoire, culte et dévotions, ici et ailleurs
Source de l’info: sha