Archives par mot-clé : colloque

Colloque – Nouveaux regards sur les saisies patrimoniales en Europe à l’époque de la Révolution française

Séminaire d’histoire de l’art de l’IRPA n° 19.

Titre: Nouveaux regards sur les saisies patrimoniales en Europe à l’époque de la Révolution française

Dates : 30-31 mai 2018.

Lieu : Bruxelles, Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA-KIK)

Programme

Inscriptions

Argument:

Régulièrement réapparaît çà et là une remise en question des notions de sécularisation et de décontextualisation des œuvres d’art qui ont présidé à la création, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, des musées modernes. Cette remise en cause conduit à considérer, dans la foulée de Quatremère de Quincy, que l’œuvre d’art ne peut être appréciée que dans son contexte d’origine. D’où le risque de vouloir réécrire notre passé en reconsidérant les transferts patrimoniaux qui ont, de tous temps, jalonné l’histoire.

Le cas sans doute le plus révélateur est celui des saisies révolutionnaires à la charnière du XVIIIe et du XIXe siècle, époque cruciale pour l’éveil de la conscience patrimoniale. Aujourd’hui encore, les passions restent vives en certaines contrées jadis dépouillées de nombreux chefs-d’œuvre. Diverses voix se font par exemple entendre en Belgique pour dénoncer les exactions opérées par les troupes françaises et pour réclamer le retour d’œuvres emportées en 1794-1795. Cette réapparition de revendications faisant fi du principe de non-rétroactivité se situe dans la lignée de la rétrocession de biens artistiques aux familles juives spoliées par les nazis autant que des recommandations de l’UNESCO en faveur de la restitution d’objets culturels enlevés par les anciennes puissances coloniales.

Poser la question de ces transferts de patrimoine à la fin du XVIIIe siècle sous le seul angle des spoliations apparaît toutefois réducteur, car ce serait oublier combien l’appropriation des œuvres culturelles par la nation française procédait alors d’une ambition universelle de libération et de promotion de l’art aux fins d’éducation pour tous les citoyens. Cette ambition démocratique s’est construite sur la notion émergente de patrimoine relevant de l’appropriation collective.

Dans la foulée de l’inventaire scientifique que dresse l’IRPA des peintures et des sculptures spoliées par les révolutionnaires français dans les Pays-Bas autrichiens et la principauté épiscopale de Liège, un colloque de deux jours est organisé par la même institution pour réévaluer de la manière la plus large les circonstances historiques, politiques et artistiques de ces prélèvements révolutionnaires à travers l’Europe, ainsi que leurs antécédents et répercussions immédiats. La thématique est élargie à l’ensemble du patrimoine culturel concerné, et non pas seulement aux œuvres d’art.

Comité scientifique

Arnout Balis, ere-professor aan de Vrije Universiteit Brussel en voorzitter van het Centrum Rubenianum Antwerpen

Christina Ceulemans, ere-algemeen directeur van het KIK-IRPA

Hilde De Clercq, algemeen directeur a.i. van het KIK-IRPA

Bruno Demoulin, professeur à l’Université de Liège (Groupe d’étude du XVIIIe siècle et des révolutions de l’ULg) et président du Conseil scientifique des Archives générales du Royaume

Hans Feys, adviseur van de Afdeling Cultureel Erfgoed van de Vlaamse Gemeenschap

André Gob, professeur honoraire de muséologie à l’Université de Liège et président du Conseil des musées de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Pierre-Yves Kairis, chef de département a.i. à l’IRPA-KIK

Christophe Loir, professeur d’histoire à l’Université libre de Bruxelles

Jacques Lust, diensthoofd  externe communicatie van het Federaal Wetenschapsbeleid

Gaëtane Maës, maître de conférences HDR en histoire de l’art à l’Université de Lille 3

Caroline Marchant, attachée à la Direction du Patrimoine culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Bart Suys, raadgever Wetenschapsbeleid, kabinet staatssecretaris Zuhal Demir

Joost Vander Auwera, conservator/werkleider-geaggregeerde aan het Departement Oude Kunst van de Koninklijke Musea voor Schone Kunsten van België

Robert Van de Walle, hoofd van de juridische dienst van het Federaal Wetenschapsbeleid

Beatrijs Wolters van der Wey, wetenschappelijk medewerker bij het KIK-IRPA

Colloque – La paix des Dames – volet II, entre cérémoniel, médiatisation et mémoire

Colloque organisé par Laure Fagnart (ULiège/Transitions) et Jonathan Dumont (ULiège/Transitions)

Titre: La paix des Dames – volet II, entre cérémoniel, médiatisation et mémoire

Date: 17-18 mai 2018

Lieu: Bourg-en-Bresse, Monastère royal de Brou

Argument:

Parmi toutes les femmes qui ont exercé une fonction de pouvoir dans l’Europe de la Renaissance, Louise de Savoie et Marguerite d’Autriche sont assurément parmi les plus célèbres. Le traité de paix qu’elles négocièrent ensemble, au nom de leurs fils et neveu, à Cambrai, en 1529, ne l’est pas moins.Demeuré dans les mémoires comme la « paix des Dames », cet accord mit fin à la seconde guerre que se livraient François Ier et Charles Quint.

Pourtant, la rencontre, théâtre d’un mois de négociations entre la France et l’Empire, est mal connue. Quant à ses célébrations, tant dans le domaine des arts que dans celui des lettres, elles n’ont pas encore retenu l’attention qu’elles méritent. Un programme de recherches tend à combler ces lacunes. Mené en partenariat avec l’Université Paris 13 (La Pléiade) et le Monastère royal de Brou (Bourg-en-Bresse), il a reçu le soutien financier du F.R.S.-FNRS (Crédit de recherche, CDR) et du WBI – Wallonie-Bruxelles-International (Programme Tournesol).

D’une part, il vise à produire le récit détaillé de la rencontre organisée en juillet-août 1529. De l’autre, il entend analyser les productions littéraires et artistiques qui ont immortalisé, immédiatement et a posteriori, la signature de la paix. À terme, les résultats de la recherche seront valorisés sous la forme d’un livre collectif et d’un espace d’interprétation, disposé au Monastère royal de Brou.

Deux colloques sont organisés en amont : une première rencontre a eu lieu les 7 et 8 décembre 2017, à Liège, afin d’évoquer les aspects politiques, diplomatiques et cérémoniaux de la rencontre de Cambrai ; une seconde, mise en œuvre les 3 et 4 mai 2018, à Bourg-en-Bresse, sera consacrée à la médiatisation de la signature de la paix.

Colloque – Figures de l’inspiration dans la poésie française du XVIIe siècle

Colloque international organisé à Louvain-la-Neuve par Clément Duyck (UCL) et Audrey Duru (Université de Picardie)

Titre: Figures de l’inspiration dans la poésie française du XVIIe siècle

Dates: 18-20 avril 2018

Lieu: Louvain-la-Neuve, Université catholique de Louvain, Collège Erasme, salle du Conseil FIAL

Affiche

Argument:

Ce colloque vise à encourager une réévaluation de la place de l’inspiration dans la poésie française du XVIIe siècle. Il considérera ce qu’a laissé dans l’ombre le constat d’un « crépuscule de l’enthousiasme » (M. Fumaroli) au XVIIe siècle, après le tournant malherbien. Cette vue, thématisée par la prédominance de l’« art » sur la « nature » dans l’exercice du poète, tend en effet à laisser de côté des figures de l’inspiration qui continuent de travailler l’héritage de la Renaissance. Des poètes religieux adaptent le cadre métaphysique de la fureur à une conception mystique de l’enthousiasme poétique ; de nombreux autres formulent des paraphrases plus ou moins libres des livres bibliques au titre d’une expérience chrétienne inspirée, alors que la révélation prophétique est close. Dans le domaine profane, le rôle dévolu à l’imagination ou à la mélancolie dans le « génie » poétique concourt à façonner une figure nouvelle du poète inspiré ; des théoriciens et des poètes comme Rapin ou Boileau intègrent enfin, à l’âge classique, l’inspiration comme ornement rhétorique dans le cadre d’une poétique maîtrisée.

Programme:

Jeudi 19 avril 2018

8h45 Accueil des participants

9h00 Ouverture du colloque par Mme Agnès Guiderdoni, présidente de l’Institut des Civilisations, Arts et Lettres de l’UCL

9h15 Introduction du colloque par Audrey Duru (Université de Picardie Jules Verne) et Clément Duyck (Université catholique de Louvain – Actions Marie Curie)

9h30 – 10h50 De nouvelles figures du poète inspiré
Présidence : Agnès Guiderdoni (Université catholique de Louvain – FNRS)

Stéphane Macé (Université Grenoble-Alpes, UMR Litt&Arts, équipe Rare) : “Il ne savait rien mais il était poète” : Racan comme figure du poète inspiré au XVIIe siècle.

Anne Mantero (Université de Franche-Comté, ELLIADD) : Le mythe du poète inspiré, une configuration pour le lyrisme chrétien ?

10h50 : Pause

11h10-12h30 Immanence de l’inspiration
Présidence : Josiane Rieu (Université Côte d’Azur)

Delphine Reguig (Université de Lyon-Université Jean Monnet, IHRIM UMR 5317) : “Dès que l’impression fait éclore un poète” (Satire IX) : humanités sublimes chez Boileau.

Melaine Folliard (Aix-Marseille Université, CIELAM) : Le bannissement des Muses : Théophile de Viau ou l’immanence de l’inspiration.

Déjeuner

14 h-15h20 Physique de l’inspiration
Présidence : Stéphane Macé (Université Grenoble Alpes)

Aline Smeesters (Université catholique de Louvain – FNRS, GEMCA) : Les “images des choses” dans l’esprit du poète : réflexions sur les théories de l’inspiration dans quelques poétiques néo-latines (1560-1650).

Josiane Rieu (Université Côte d’Azur, CTEL Nice) : Inspiration, respiration et création poétique chez Pierre de Croix.

15h20 : Pause

15h40-17h Fictions de l’inspiration
Présidence : Delphine Reguig (Université Jean Monnet – Saint-Étienne)

Léo Stambul (Université Sorbonne nouvelle-Paris 3, EA 174 FIRL): Figurer la fureur : l’art poétique de l’exception chez Boileau.

Julien Bardot (Université Paris-Sorbonne, CELLF) : Le Parnasse rêvé de La Fontaine : l’appropriation personnelle d’un topos poétique.

Vendredi 20 avril 2018

9h 15 Accueil des participants

9 h 30 -10 h 50 Inspiration et compétence sociale
Présidence : Claudine Nédelec (Université d’Artois)

Dinah Ribard (EHESS, CRH-Grihl) : Poètes ouvriers, poètes inspirés.

Audrey Duru (Université de Picardie-Jules Verne, EA 4284 Trame): Inspiration et compétences des laïcs : les paraphrases en vers français de la Bible au XVIIe siècle par des non professionnels de la foi.

10h50 : Pause.

11 h 20-12 h 40 Genres poétiques inspirés
Présidence : Anne Mantero (Université de Franche-Comté)

Christophe Bourgeois (professeur de chaire supérieure, Paris) : Salomon inspiré : autour des interprétations et des réécritures poétiques du Cantique des Cantiques.

Camille Venner (Université de Lorraine, EA 7305 Littératures, Imaginaire, Sociétés) : “L’ardente flamme” de la Muse chrétienne dans les “Odes sacrées” d’Antoine Godeau.

Déjeuner

14 h-15 h 20 Mises à l’épreuve de l’inspiration
Présidence : Sophie Houdard (Université Sorbonne nouvelle – Paris 3)

Claudine Nédelec (Université d’Artois, EA 4028 Textes & Cultures) : Les Muses camuses des burlesques.

Clément Duyck (Université catholique de Louvain – Actions Marie Curie, GEMCA) : L’inspiration de Madame Guyon à l’épreuve de sa poésie.

15 h 20-16 h Conclusions.

Contacts :

Audrey Duru (TRAME, EA 4284)
Clément Duyck (GEMCA – INCAL)

Organisateurs :

Agnès Guiderdoni, Université catholique de Louvain, FNRS
Manuel Couvreur, Université libre de Bruxelles
Audrey Duru, Université de Picardie-Jules Verne
Clément Duyck, Université catholique de Louvain – Action Marie Curie

Comité scientifique :

Manuel Couvreur, professeur à l’Université libre de Bruxelles
Marie-Madeleine Fragonard, professeure émérite à l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3
Julien Gœury, professeur à l’Université de Picardie Jules Verne
Agnès Guiderdoni, professeure à l’Université catholique de Louvain, maître de recherche du FNRS
Sophie Houdard, professeure à l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3
Guillaume Peureux, professeur à l’Université Paris-Nanterre
Anne-Pascale Pouey-Mounou, professeure à l’Université Paris-Sorbonne
Aline Smeesters, professeure à l’Université catholique de Louvain, chercheuse qualifiée du FNRS

Colloque – Quid est secretum?: On the Visual Representation of Mystery and Secrecy in Early Modern Europe, 1500-1700

2018 Lovis Corinth Colloquium VIII  – Colloque international coorganisé par Walter Melion (Emory University), Agnès Guiderdoni (UCL) et Ralph Dekoninck (UCL)

Titre: ‘Quid est secretum?: On the Visual Representation of Mystery and Secrecy in Early Modern Europe, 1500-1700’

Date : 29-31 mars

Lieu: Etats-Unis, Atlanta, Emory University, Art History Department

Programme détaillé

CFP – Medieval & Early Modern Studies Festival

Appel à contribution pour le Medieval & Early Modern Studies Festival.

Date de l’événement : 15 et 16 juin 2018

Date limite de l’appel à contribution : 23 mars 2018

Lieu : University of Kent, Canterbury

Le MEMS Summer Festival est un événement de deux jours consacré à l’étude du Moyen Âge et de l’époque moderne. Le festival cherche des contributions qui s’intéressent à l’étude des religions, de la politique, de l’histoire, de l’art et des arts dramatiques pour la période 400-1800.

Les propositions de communication (maximum 250 mots) devront parvenir par courrier électronique à memsfestival@gmail.com. Plus d’information sur la page Twitter du festival.

Congrès annuel de la Renaissance Society of America

Congrès annuel de la Renaissance Society of America

Date: 22-24 mars 2018

Lieu: Etats-Unis, Nouvelle-Orléans

3 sessions organisées par le GEMCA :

  • « Exploring Early Modern Sacerdotal Masculinities: Towards a Religious History of Gender » (session organisée par Silvia Mostaccio et Jean-Pascal Gay, avec Fernanda Alfieri, Silvia Mostaccio et Jean-Pascal Gay).
  •  « The Invention of Opera. Metric, Theory, and Performance » (session organisée par Luca Zuliani et Alessandro Metlica, avec Alessandro Metlica, Enrico Zucchi et Tobia Zanon).
  •  « Quid est secretum?: On the Visual Representation of Mystery and Secrecy » (session organisée par James Clifton et Walter Melion, avec Lee Palmer Wandel, Walter Melion et Celeste A. Brusati)

Conférence – Nauw verwant maar slecht bekend: de islamitische boekbindtraditie in context en onder de loep

Nauw verwant maar slecht bekend: de islamitische boekbindtraditie in context en onder de loep – conférence de Karin Schepers dans le cadre des Miraeus Lectures.

Date : 7 mars 2018

Lieu : Nottebohmzaal van de Erfgoedbibliotheek Hendrik Conscience –  Hendrik Conscienceplein 4, 2000 Antwerpen.

Plus d’information via ce lien. Conférence en néerlandais.

 

CFP – Zeuxis redivivus. Art et émulation dans l’Europe du XIVe au XVIIe siècle

Appel à contributions pour le colloque international  « Zeuxis redivivus. Art et émulation dans l’Europe du XIVe au XVIIe siècle » organisé par Mathilde Bert (UCL) et Laure Fragnart (ULg).

Date de l’événement: 28 et 29 septembre 2018

Date limite de l’appel à contribution: 1er mars 2018

Lieu: Bruxelles, Palais des Académies

Résumé: Appel détaillé

Le colloque se propose d’interroger la notion d’émulation dans la pratique artistique au premier âge moderne, en faisant dialoguer les œuvres avec la théorie et l’historiographie de l’art. La manifestation sera organisée par Transitions (Université de Liège) et le GEMCA (Université catholique de Louvain). Les propositions de communication devront parvenir par courrier électronique à Mathilde Bert (mathildebert@gmail.com) et à Laure Fagnart (laure.fagnart@uliege.be) pour le 1er mars 2018.

 

Rencontres doctorales – Transition(s) : concept, méthodes et études de cas (XIVe-XVIIe siècles)

Première journée des rencontres doctorales co-organisées par L’Unité de recherches (UR) « Transitions. Moyen Âge et première Modernité » de l’Université de Liège, le laboratoire TRAME de l’Université de Picardie Jules Verne et le Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de l’Université François Rabelais de Tours.

Avec une conférence de la Prof. Marion Uhlig (Université de Fribourg) intitulée « Barlaam et Josaphat (XIIIe-XVIIe siècles) : transmissions et métamorphoses  » (30 janvier, à 18h00)

Titre: « Transition(s) : concept, méthodes et études de cas (XIVe-XVIIe siècles) »

Dates: 30-31 janvier 2018

Lieu: Liège, Université de Liège, Site du 20-Août, Salle Wittert (R/120, A1, aile des Jésuites)

Programme: Séminaire-doctoral-2018

CFP – Addressing the Public Abroad. Strategies of Cultural and Public Diplomacy in the Early Modern Habsburg World (1550-1750)

Appel à communication : Addressing the Public Abroad. Strategies of Cultural and Public Diplomacy in the Early Modern Habsburg World (1550-1750)

Dates de l’événement : 6-7 décembre 2018

Date limite de l’appel : 31 janvier 2018

Lieu : Bruxelles

Vous trouverez l’appel à communication ici.