Archives par mot-clé : exposition

Exposition virtuelle – Les vitraux de la Renaissance à Chartres

Chartres est invariablement associée dans l’imaginaire collectif à l’extraordinaire ensemble de verrières des XIIe et XIIIe siècles de sa cathédrale. Mais l’histoire du vitrail chartrain ne se résume pas à la période médiévale, puisque la ville conserve aussi un grand nombre de verrières de la Renaissance. L’étude menée par Françoise Gatouillat et Guy-Michel Leproux sur les verrières des églises Saint-Pierre et Saint-Aignan de Chartres, à l’occasion d’une exposition ouverte en avril 2010 au Centre international du Vitrail, a permis de mettre en lumière un pan important de l’histoire de la peinture sur verre en France, jusqu’alors méconnu. Ces vitraux, en majorité datés entre la fin du XVe siècle et le milieu du XVIe siècle, sont l’œuvre d’artistes renommés, tels que le peintre parisien Jean Cousin Père, figure centrale du maniérisme français, auquel le Musée du Louvre a consacré une exposition à l’automne 2013.

Le Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours (CESR) en partenariat avec le Centre international du Vitrail présente un parcours interactif consacré au vitrail chartrain de la Renaissance. Dans le prolongement de l’exposition permanente « Les vitraux de la Renaissance à Chartres » présentée en 2010 au Centre international du Vitrail, cette exposition virtuelle propose de découvrir ou redécouvrir l’histoire et les acteurs de cet art de lumière, témoin essentiel de la peinture monumentale religieuse de la première modernité. Cette exposition interactive s’inscrit dans le projet de recherche VITRAIL (APR 2018-2021).

Financé par la Région Centre-Val de Loire et intégré au programme Intelligence des Patrimoines, VITRAIL a pour ambition l’étude et la valorisation du patrimoine vitré de la Renaissance en Val de Loire, encore trop méconnu, malgré sa qualité et son importance. Une série de notices consacrées aux vitraux de la région est consultable sur la base de données ARVIVA (Art de la Renaissance en Val de Loire, Inventaire, Valorisation et Analyse).

Pour découvrir l’exposition virtuelle : http://arviva.univ-tours.fr/web/app.php/focus/5 

appel à financement – exposition « Habiller le culte. Les fastes du textile de la cathédrale de Tournai (XVIIIe SIècle) »

Dans le cadre de l’exposition qui aura lieu à TAMAT (Tournai) sur les vêtements liturgiques du XVIIIe siècle, un appel à financement est lancé pour la restauration des pièces avant leur présentation au public.

Dans un an, se tiendra au Musée de la tapisserie et des arts textiles de Tournai (TAMAT) une exposition sur des vêtements liturgiques somptueux datant du XVIIIe siècle. Autrefois endossés par le clergé pour célébrer la messe, ces vêtements finement brodés raviront les yeux des amateurs et des curieux. Leur aspect clinquant, la soie, l’or, l’argent, les pierres précieuses font certes écho à l’univers des strass et paillettes du star system, mais si ces vêtements nous parlent aujourd’hui, c’est surtout parce qu’ils répondent à un attrait – pour ne pas dire à un besoin – de la matière, du toucher, du poids ou de l’éclat dans un monde de plus en plus gagné par la dématérialisation du virtuel.

L’exposition, intitulée « Habiller le culte. Les fastes du textile de la cathédrale de Tournai » (11 septembre au 28 novembre 2021), permettra de dévoiler la beauté de ces pièces au grand public, tout en les resituant dans le contexte du culte dans lequel elles prennent tout leur sens.

Mais avant de pouvoir être exposées, ces pièces nécessitent d’être restaurées. Il s’agit d’un patrimoine exceptionnel pourtant en péril par manque de financement, une situation qui ne s’améliore guère avec les conditions actuelles. Avec l’équipe du musée, nous faisons donc un appel aux dons qui permettra de préserver ce patrimoine.

En un clic, vous trouverez une présentation du projet et le moyen de participer au financement via la plate-forme de crowdfunding. Sur Facebook, une page de présentation de l’exposition sera mise à jour régulièrement, n’hésitez pas à suivre l’événement FB !

exposition – The World of Bruegel in Black and White

Tout le monde connaît Bruegel en tant que peintre de renommée internationale, mais saviez-vous qu’à son époque, Bruegel était surtout connu grâce à ses estampes ? En 2019, vous aurez une occasion unique d’admirer de près les estampes de Bruegel. KBR conserve une collection complète, et sans équivalent connu, qui sera exposée à titre exclusif durant l’année Bruegel.

L’exposition « The World of Bruegel in Black and White » vous entraînera dans le monde imaginaire de ce maître flamand.

Dates  :  15 octobre 2019 – 16 février 2020 

Lieu : KBR, Mont des Arts 28
Bruxelles, 1000 Belgique

Prix : 9€ à 12€

Informations supplémentaires et tickets

Exposition – (E)mouvoir : fastes et apparats du XVe au XIXe siècle

Titre : (E)mouvoir : fastes et apparats du XVe au XIXe siècle

Exposition organisée par Annick DELFOSSE, Rosa de MARCO et Aurore DECOURT (ULiège/Transitions), en collaboration avec ULiège Library, le Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques, l’Embarcadère du Savoir, la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège, le laboratoire de Minéralogie du département de Géologie (ULiège), le département de Chimie et Réjouisciences (ULiège)

Dates : du 22 février au 29 mai 2019

Lieu : Liège, Musée Wittert

Exposition – BAROQUE BOOK DESIGN

Baroque Book Design – Exposition

Dates : du 28 septembre 2018 au 6 janvier 2019

Lieu : Musée Plantin-Moretus, Vrijdagmarkt 22, 2000 Anvers

Toutes les informations sur la page de l’exposition.

Présentation :

LE LIVRE BAROQUE, UNE COCRÉATION RÉUSSIE DE BALTHASAR MORETUS ET PETER PAUL RUBENS

Le 16e siècle a vu naître de nombreux livres d’un genre nouveau grâce essentiellement aux éditeurs comme ceux de la famille Plantin-Moretus. Ils n’avaient de cesse de présenter et d’ordonnancer différemment les nouvelles connaissances et les nouvelles idées de l’époque. Ils réfléchissaient à la meilleure façon de présenter un texte, d’améliorer l’équilibre entre le texte et l’illustration, de réinventer la page de titre… C’est ainsi qu’est né le livre tel qu’il existe encore grosso modo aujourd’hui.

Balthasar I Moretus a fait considérablement évoluer l’architecture livresque en impliquant les plus grands artistes de son temps dans la conception des livres. Il a par exemple confié à Peter Paul Rubens les illustrations de son nouveau livre de prières. Erasmus Quellinus, Karel de Mallery, Peeter de Jode et Abraham Van Diepenbeeck ont eux aussi conçu des pages de titres et des illustrations pour Balthasar Moretus.

L’ÉDITEUR ACTUEL, METTEUR EN SCÈNE

Aujourd’hui encore, l’éditeur joue le rôle de metteur en scène dans le renouvellement de l’architecture livresque. L’exposition du Musée Plantin-Moretus explique les ressemblances entre la façon d’opérer de Balthasar Moretus et celle de l’éditeur contemporain. Le regard que jette un éditeur contemporain de premier plan sur le livre pour réinventer sans cesse le livre en collaboration avec les artistes.

UNE HISTOIRE D’AMITIÉ ET DE COLLABORATION

L’exposition met en scène l’amour pour le métier d’éditeur et explique comment il s’y prend pour encourager l’artiste, l’imprimeur et le concepteur d’hier et d’aujourd’hui à créer un produit hors pair. Le musée essaie de transmettre cette passion aux visiteurs en organisant des lectures, des ateliers, des visites de collection et des ateliers. Le Kunstendag voor Kinderen (Journée de l’Art pour Enfants) et le Dag van de wetenschap (Journée des Sciences) sont l’occasion d’inviter concepteurs et imprimeurs à se retrousser les manches avec le public.

Exposition – Spa, c’est dans la boîte

Exposition au Musée d’Ansembourg

Titre: Spa, c’est dans la boîte

Dates: 18/05-16/09/2018

Lieu: Liège, Musée d’Ansembourg

Présentation:

Cette exposition rend hommage à la donation du pharmacien colonel Louis Pironet faite récemment à la Ville de Liège et à ses institutions muséales.

Parmi les quelques sept cents Bois de Spa rassemblés durant plusieurs décennies par Louis Pironet, ce sont les ouvrages les plus exceptionnels, voire insolites, qui sont montrés pour la première fois au public.

Le visiteur peut ainsi déambuler au sein du Musée d’Ansembourg afin de découvrir ou re-découvrir des boîtes, qu’elles soient à quadrille ou à thé, voire des bibelots qui ont fait la réputation de Spa et ce, depuis 1675 à nos jours.

En définitive, c’est la synthèse des arts décoratifs appliqués à la tabletterie qui est montré dans le plus bel écrin patrimonial qu’il soit.

« Bois de Spa » ou « Jolités de Spa »

On appelle « Bois de Spa » ou « Jolité de Spa » tout ouvrage, utilitaire ou décoratif, de formes variées, en bois -peint, verni, tourné- fabriqué à Spa, du XVIIe siècle à nos jours.

L’origine de cette fabrication se situe, aux XVIe et XVIIe siècles, dans la confection de cannes ou de bâtons dont se munissaient les curistes pour circuler plus aisément.

Dès le XVIIIe siècle, Spa, comme station mondaine, devient le berceau de cet artisanat qui se répand dans l’Europe entière. Aussi, les ouvrages en bois reproduisent souvent les fontaines et la vue des sites visités par les buveurs d’eau dits les « bobelins » ou les curistes.

Ces petits objets de tabletterie sont destinés à une clientèle de qualité, exigeante et éclectique, celle des curistes et de l’aristocratie européenne, en guise de souvenirs.

Ainsi naissent des bibelots parmi lesquels des boîtes à thé, à couture, à gants, à fards, voire à perruques ainsi que des boîtes à quadrille. Le terme quadrille est issu d’un ancien jeu de cartes qui se joue à quatre. La boîte à quadrille se compose d’une boîte contenant quatre petites d’égale grandeur destinées à recevoir les cartes et les marques de jeu.

Exposition – Vêtements sacrés. Sacrés vêtements

Exposition itinérante consacrée aux textiles liturgiques, conçue par le CIPAR et les membres du projet Ornamenta Sacra, avec l’aide des étudiants de master en histoire de l’art de l’UCL.

Dates et lieux :

  • 21 juin – 31 août 2018 : Basilique Notre-Dame de Basse Wavre
  • 23 juin – 9 septembre 2018: Eglise Saint-Loup de Namur
  • 30 juin – 29 juillet 2018: Cathédrale Saint-Paul de Liège
  • 24 juin – 25 novembre 2018: Abbaye Notre-Dame de Bonne-Espérance

L’exposition tournera ensuite dans différentes églises patrimoniales de Wallonie.

Présentation de l’exposition

 

Exposition – La Meuse au coeur de notre histoire

Titre : La Meuse au coeur de notre histoire

Dates : du 27 juin au 20 octobre 2018

Lieu : Archéoforum, Place Saint-Lambert, 4000 Liège

Un fleuve, c’est la vie, le mouvement, les échanges, l’énergie. La Meuse, comme beaucoup d’autres fleuves, a toujours attiré les hommes. Pour son approvisionnement en eau potable et pour ses ressources poissonneuses qui en faisaient un véritable garde-manger. La Meuse permet aussi les échanges à courte et longue distance au moyen d’embarcations adaptées au cours du fleuve. Elle offre également l’énergie nécessaire aux différentes activités artisanales et industrielles menées par les hommes vivant au bord de l’eau. Des périodes les plus anciennes, ce sont les traces de ponts, d’embarcadères, de digues et de moulins qui nous parviennent. L’homme est néanmoins au centre de l’exposition, avec ses besoins multiples ; il est acteur de changement et va transformer durablement la physionomie du fleuve et ce, depuis le Moyen Âge.

Toutes les informations sur le site de l’Archéoforum de liège.