Archives par mot-clé : renaissance

Colloque – Renaissances. Mots, représentations et interprétations (XIIe-XVIIIe siècle)

Journée d’étude internationale organisée dans le cadre du projet « Renaissances. Mots et usages d’une catégorie historiographique » à l’Université Paris-Nanterre le 30 septembre et 1er octobre 2021.

Les deux journées seront accessibles en ligne aux liens suivants :

Programme

Séminaire – Renaissances contemporaines du Moyen-âge et du XVIe siècle

Organisation du séminaire Renaissances contemporaines par Nadia Cernogora (Paris-Nanterre) et Mireille Séguy (Paris 8). Les séances ont lieu les jeudis de 12h30 à 14h30 à l’Université Paris Nanterre.

Ce séminaire, qui s’inscrit dans le programme « Renaissances. Mots et usages d’une catégorie historiographique » de la ComUE « Paris Lumières » est conduit par deux enseignantes de ce programme (Mireille Séguy pour Paris 8 et Nadia Cernogora pour Paris-Nanterre). Il s’agit, dans le prolongement des réflexions amorcées en 2019-2020, d’explorer quelques-unes des manières dont la présence du Moyen Âge et du XVIe siècle se fait sentir, aujourd’hui, dans de nombreux domaines de la création et de la culture contemporaines. Par quelles voies, selon quels modes et pour quelles raisons ces époques passées font-elles retour aujourd’hui ? Le terme de « renaissances » proposé au XIXe siècle pour rendre compte du renouveau du savoir et des arts au XIIe et au XVIe siècles est-il pertinent pour définir ces reviviscences, ou doit-on plutôt parler de « revivals », de réinventions, de « revenances » (Hamel) ? Que disent enfin ces retours sur notre contemporain lui-même ?

À travers des exemples empruntés à la littérature, mais aussi à l’architecture, la peinture, le cinéma, les séries télévisées, la musique et la scène théâtrale, nous tenterons, avec plusieurs intervenants spécialistes de ces domaines, de mieux cerner les façons dont le passé continue à habiter notre présent, mais aussi, et peut-être surtout, celles par lesquelles le présent contribue à configurer le passé.

Programme du séminaire 2021-2022

CONFÉRENCE – Humanités Numériques / Digital Humanities

Le nouveau séminaire international virtuel de la FISIER porte sur les nouvelles voies de la recherche sur la Renaissance (ReNoV / ReNeW). Les séances du séminaire sont organisées collégialement par plusieurs sociétés et sont ouvertes à tous les membres des sociétés membres de la Fisier. Les doctorants sont bienvenus.

La première session du séminaire aura lieu le 28 juin 2021 de 15h-18h. Les deux intervenants sont Anthony Grafton (Princeton University) et Marie-Luce Demonet (CESR, Tours) qui présenteront chacun une conférence sur le thème des Humanités numériques (Digital Humanities). 

Les répondant(e)s sont Simone Albonico (Université de Lausanne), Ann Blair (Carl H. Pforzheimer University Professor, Harvard University) et Eric M. Johnson (Director of Digital Access, Folger Shakespeare Library).

  • Résumé

ANTHONY GRAFTON
Digital Editions of Marginalia: Practices, Problems and Prospects

Anthony Grafton teaches European history at Princeton University.

In this talk I will present some recent digital editions of learned marginalia from the early modern period: Annotated Books on Line, the Parker Library on the Web, and Archaeology of Reading. In each case, I will try to bring out the special value of the digital medium for this sort of material, emphasizing the special features of each enterprise. I will also present a new collaborative project of my own, an edition of the marginal notes of Bernardo Bembo in his copy of the Letters of the younger Pliny, held at Stanford University Library, and discuss the ways in which I have drawn on the experience of the other projects as I design this new one. Finally, I will draw some general conclusions about the advantages and the disadvantages of such editions, and the roles they can play as the study of reading and marginalia continues to develop.

MARIE-LUCE DEMONET
Dérives et récidives : distance salutaire et approche cognitive

Marie-Luce Demonet est professeur émérite de littérature française du XVIe siècle, membre senior honoraire de l’Institut Universitaire de France, CESR, Tours.

Les effets négatifs de la technologie numérique appliquée sans discernement aux humanités commencent à être bien évalués : prendre pour fin en soi ce qui devient un instrument financièrement soutenu de valorisation académique aux dépens des recherches fondamentales, masquer ou sous-estimer les difficultés comme la reconnaissance optique de caractères (OCR) appliquée aux documents anciens, ou amplifier les promesses des « quantum learning machines ». Les résultats obtenus paraissent décevants et leur visibilité médiocre. Toutefois, si mettre en ligne et en accès libre les Essais de Montaigne et les œuvres de Rabelais ne semble pas élargir le lectorat des auteurs de la Renaissance et laisser encore indifférents beaucoup de spécialistes, des équipes confirmées, fortes des solutions élaborées avec divers partenariats, poursuivent leurs entreprises. Ainsi, de nouvelles initiatives émergent pour élaborer des corpus avec la distance critique nécessaire et l’obstination indispensable à l’augmentation d’abord qualitative des connaissances sur les textes, leurs auteurs, leurs bibliothèques. C’est ainsi que le projet Monloe (Montaigne à l’œuvre) commencé il y a presque dix ans continue à s’enrichir et qu’un nouveau site Rabelais, à la fois érudit, plaisant et actuel, pourrait voir le jour.

  • Informations pratiques

28 Juin 2021 | June 28, 2021
9h-12h (New York) / 14h-17h (Londres) / 15h-18h (Paris)
22h-01h (Tokyo) / 23h-02h (Sydney)

Information

CFP – Online Graduate Student Lightning Talks : « Expanding The Renaissance »

The Renaissance Society of America’s Graduate Student Advisory Committee is pleased to launch the Online Graduate Student Lightning Talk Series with its inaugural session on « Expanding the Renaissance ». 

As scholars and students of Renaissance Studies, we recognize that we, as the RSA Statement in Support of Social Justice states, “have structured a Western European world view that has excluded or abused people of color.” In acknowledgement of this and other elements of exclusion in Renaissance Studies, the RSA Student Community seeks to expand our understanding of the Renaissance (1300–1700) by hosting lightning talks that address topics, sources, or methodologies that are commonly excluded or overlooked from mainstream narratives. Lightning talks are concise oral presentations of five minutes, which may or may not include visual aids. Presentations could be based on:

  • An argument from your work (BA/MA thesis, dissertation, or article)
  • Initial findings from side projects, or work in progress
  • Archival findings
  • Pedagogical questions
  • Field/experience-based observations, and/or
  • Anything that stimulates discussion.

The talks will be followed by a brief discussion and Q&A. Graduate students of all stages are invited to apply. Please submit your name, proposed title, and a short description (max. 150 words) via the RSA Online Graduate Student Lightning Talk Series Application Form by Friday, October 30. Students will be notified of accepted submissions on Friday, November 13. The first online lightning talks session will take place on Thursday, December 3 at 12:00 p.m. ET.

For more information, please contact the RSA Graduate Student Advisory Committee (rsastudentcommunity@gmail.com).

Exposition – L’Art de guérir à la Renaissance

L’Art de guérir à la Renaissance

Dates : 01/06/2016 à 30/11/2016
Lieu : Musée de la Médecine

Du 1er juin au 30 novembre 2016, le Musée de la Médecine accueille une exposition sur L’Art de guérir à la Renaissance. Conçue dans le cadre du Carolus Festival, cette exposition retourne aux sources de la médecine du XVIe siècle et présente, au travers de plus de 80 objets et œuvres d’art, les changements idéologiques et méthodologiques qui incarnent les prémices de la médecine scientifique.

Partant des diverses sources antiques, médiévales et arabes qui ont nourri l’Art de guérir à la Renaissance, cette exposition invite à découvrir la richesse de la médecine au temps de Charles Quint. Les changements socio-politiques, géographiques et scientifiques qui se produisent en cette fin de Moyen Âge drainent avec eux une nouvelle mentalité, davantage tournée sur l’homme et le monde qui l’entoure. Plusieurs médecins et chirurgiens affirment une prise de distance vis-à-vis de l’enseignement scolastique des universités médiévales et par leur volonté de réviser les connaissances en se basant sur l’observation de la Nature. Vésale, le très célèbre médecin de Charles Quint, dissèque d’une main précise et d’un œil acéré les différentes couches du corps humain. Ambroise Paré, guidé par un geste chirurgical infaillible, incarne l’évolution de la chirurgie et plus particulièrement celle pratiquée sur les multiples champs de bataille des Guerres de religion. L’exceptionnel alchimiste et médecin Paracelse développe les bases de la chimie tandis que les premiers véritables pharmaciens classifient les plantes et quantifient de plus en plus précisément les substances médicinales à utiliser pour les remèdes. L’Art de guérir à la Renaissance revêt ainsi des formes variées, parfois contradictoires mais toujours fascinantes.

Infos pratiques :

Langue : français
Horaire : Du lundi au vendredi : 13h – 16h
Lieu : Salle Nobel (2e étage)
Musée de la Médecine
808 Route de Lennik
1070 – Bruxelles

Source : Musée de la Médecine